Crise au CHUR de Ouahigouya : La rencontre avec le ministre de la santé dénouera-t-elle la situation ?

Suite à la grève de la sous-section du Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale les 12 , 13 mai 2020  , les critiques acerbes sur les réseaux sociaux et les publications dans la presse au sujet des pannes des appareils biomédicaux du Centre hospitalier universitaire de Ouahigouya , de  la précarité des conditions de travail  et des défaillances dans le management des agents , Mme le ministre de la Santé, Claudine Lougué n’est pas restée insensible. Elle est venue à Ouahigouya le jeudi 14 mai 2020 où elle a rencontré les différentes parties au cours de la soirée.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 3-3.jpg.
Le ministre de la santé

C’est le gouverneur de la région du Nord qui a dirigé les débats, invitant les différentes parties notamment les représentants du syndicat et les responsables de l’administration hospitalière  à décliner leurs préoccupations. Selon nos sources, c’est le DG du CHUR qui a été très prolixe dans ses explications et sa mémoire en défense après l’intervention de ses partenaires sociaux. Ses collaborateurs à qui la parole a été donnée  se sont réservé de se prononcer.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 4-3.jpg.
Le Gouverneur de la région du Nord

Saisissant une affirmation selon laquelle, certains  dysfonctionnements dans le CHUR de Ouahigouya sont connus depuis son ouverture en 2012, le DG  se serait bien accroché pour se dédouaner de tous les manquements dont on l’accuse présentement. Ses interlocuteurs notamment les partenaires sociaux reviendront à la charge pour lui  faire comprendre que même  s’il y avait des difficultés auparavant, elles s’empirent  depuis son arrivée en 2018. Ses prédécesseurs ont tenté chacun à sa manière de colmater les brèches, mais pour son cas, il y a comme une indifférence mélangée à des fuites en avant.

Mauvais management des ressources humaines

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 6-3.jpg.
les partis prenants

Les débats ont été houleux  sur la  question  du management des ressources humaines. Il a été cité les départs du directeur des ressources humaines, le directeur administratif et financier, l’agent comptable depuis l’arrivée de ce DG. Des affectations survenues au moment où les victimes n’étaient pas en odeur de sainteté avec le patron. Que dire de l’affectation de son secrétaire particulier, un agent qui a passé plus d’une dizaine d’années  à ce poste sous plusieurs directeurs. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est la rupture du détachement de deux agents de santé au  service  de psychiatrie tout dernièrement. Alors que des concertations se menaient sur l’opportunité du départ de ces agents s’apparentant à une sanction arbitraire , le DG s’est précipité pour faire couper leur salaire . Il a fallu que les débats soient recadrés pour  faire comprendre que l’objectif de la dite rencontre n’est pas d’incriminé quelqu’un, mais de concilier les parties afin de permettre le fonctionnement du CHUR.

Des recommandations et une feuille de route

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 1-2.jpg.
Les techniciens qui ont accompagné le ministre

En définitive,  Mme le ministre de la Santé finira par donner son impression comme quoi au sein du CHUR, les partenaires sociaux et le DG se parlent sans s’écouter. Par son attitude de « bonne mère » qui lui colle à la peau, la patronne du département de la santé a invité les acteurs à mettre à profit cette période de jeûne de ramadan afin d’implorer Dieu pour que l’entente,   la sérénité et la franche collaboration rayonnent au sein de la structure sanitaire. Plus précisément,  cette rencontre avec Mme le ministre se veut le début d’un processus qui accouchera de recommandations et d’une feuille de route pour permettre le fonctionnement optimale du centre hospitalier universitaire régionale de Ouahigouya. Avant ce face à face  entre le ministre, le gouverneur de la région du Nord et les acteurs au sein du CHUR, des techniciens du ministère  pour ne pas dire des collaborateurs de la patronne ont fait  le tour des différents services pour recueillir les différentes préoccupations.

Mise en place d’un comité de suivi

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 7-3.jpg.

Ces missionnaires se chargeront de formuler les recommandations et la feuille de route à approuver  par Mme le ministre avant la mise en application. Un comité de suivi sera mis en place pour contrôler l’effectivité de la mise en œuvre des recommandations. Croisons les doigts et espérons que cette démarche accouchera d’un remède de cheval qui puisse élever le CHUR de Ouahigouya à son rang de structure sanitaire de référence. Selon certains observateurs,  l’aboutissement heureux des recommandations commande que chaque partie prenante mette de côté son égo surdimensionné  pour mettre le service public,  l’intérêt et la santé de la population au-dessus des intérêts individuels. L’orgueil personnel de chacun doit en souffrir un peu si l’on veut aboutir à des résultats probants à la suite d’une crise  de ce genre.

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *