Décentralisation et gouvernance locale : Des CCEB et des agents communaux à l’école du management

image_pdfImprimerimage_printImprimer

Des  éducateurs et des  agents  communaux de 9 communes de Yako  et  3 communes du Boulkiémdé ont bénéficié d’une formation sur la redevabilité et le management des services sociaux de base . La formation a eu lieu les 17, 18 décembre 2018 grâce à l’Association Monde Rurale sous le thème  » formation sur la rédevabilité et le management de la qualité des services sociaux des communes partenaires de AMR-Burkina »

 

Le leadership, la communication interpersonnelle, la redevabilité citoyenne, la maîtrise des méthodes et des outils de mesure, l’appréciation du service réalisé , la participation citoyenne, le management de la qualité, l’utilisation de l’outil SEPO-PPT , la problématique du changement , ce sont entre autres les modules enseignés au cours de cette formation, conduite de main de maître par le coordonnateur  national de AMR-Burkina , Amadou Wangré .

                 Des acteurs aptes à susciter le changement   

Alliant la théorie à la pratique , le coordonnateur national et sa collaboratrice ont su captiver les participants durant le temps imparti à cette session  . Après les différentes communications , suivent les travaux en  groupes  et les restitutions . Ce fut un véritable rendez-vous du donner et du recevoir. Chaque participant dit repartir chez lui avec un bagage suffisamment pour remplir ses devoirs et aussi  appliquer   les  stratégies habiletés pour conduire  la veille citoyenne. La nécessité de la redevabilité dans l’exercice de la décentralisation et la bonne gouvernance a été bien assimilée.

                 Suivre les actions sur le terrain

Selon le coordonnateur national de AMR-Burkina, la  gestion crédible et efficace  des services sociaux de base exige   des fournisseurs formés et avertis , c’est pourquoi sa structure a jugé opportun de former ceux des communes où elle intervient . Amadou Wangré a traduit sa satisfaction de voir les participants très intéressés par les communications. Leur forte participation aux débats selon lui ,  témoigne de l’intérêt qu’ils ont accordé au thème . Il estime que l’AMR a joué sa partition , mais n’entend pas croiser les bras  » La mission de l’AMR maintenant est de suivre de prêt les actions sur le terrain pour voir si  ce qui a été enseigné a été bien compris et appliqué » a t-il signifié . Cette formation a pris fin par une remise d’attestations .

Faso-nord.info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *