Députés du Passoré : Ils s’engagent à plaider pour un service public de qualité

Après les joutes électorales, les trois députés élus au compte de la province du Passoré veulent unir leur force afin de plaider pour la modernisation des services déconcentrés de l’administration,  gaz d’un service public de qualité  au bénéfice de leurs mandataires. Pour preuve, le mercredi 21 avril 2021, les trois députés, Halidou Sanfo de l’UNIR/PS, François Sawadogo du MPP, Patrice Ilboudo du CDP ont fait le  tour des  services déconcentrés à Yako pour s’imprégner des conditions de travail dans les dits services. Ils ont été accompagnés par le président du conseil régional du Nord, Réné Bila Zida et le Haut-commissaire de la province du  Passoré, Issaka Segda.  

Bâtiments vétustes, moyens roulants insuffisant, manque de personnel, matériel de travail inadapté, ruptures intempestives de consommable,  les conditions de travail dans les services publics au chef-lieu de la province du Passoré sont précaires. Dans la vingtaine des services visités : l’éducation, la santé, l’environnement, l’agriculture, le tribunal de grande instance,, l’administration communale, les services des forces de défense et de sécurité etc. c’est la même galère.

Même si les différents agents se donnent corps et âmes pour remplir leur devoir, le rendement aurait été meilleur s’ils bénéficiaient de cadres adaptés et de moyens conséquents.  Le volume de travail  dans les différents services visités reconnait le député François Sawadogo est énorme et les agents se débrouillent comme ils peuvent. Il estime que les résultats  auraient  été  encore meilleurs  dans une administration moderne et convenablement équipée.

                                              Bien-être de la population           

 Pour ses deux autres collègues, Patrice Ilboudo et Halidou Sanfo, le rôle d’un député est d’œuvrer pour le bien être de la population et cela passe par un service public de qualité, capable de prendre en charge   les attentes des administrés. Si ces élus nationaux trouvent que la rivalité pendant la campagne électorale est de l’ordre normal des choses, il est aussi important   que ceux à qui la population a fait confiance fassent preuve de maturité en s’unissant pour mieux la représenter.

Heureuse initiative

Les chefs des différents services rencontrés ont salué cette initiative des députés. Ils sont convaincus qu’il leur faut des portes –parole  qui puissent porter  leurs préoccupations au plus haut niveau.

Et à ce sujet, les parlementaires promettent de rédiger un rapport de leur visite pour transmettre au président de l’Assemblée nationale et aux responsables départements ministériels où les besoins sont criards . Il est ressorti la nécessité de la construction d’un bâtiment administratif au chef-lieu de la province.

Nouvel ordre politique

Selon plusieurs observateurs, c’est une première de voir des députés de la province adopter une telle belle démarche. C’est selon eux un signe avant-coureur d’un nouvel ordre politique au Passoré  qui sera certainement empreint de responsabilité et de respect mutuel. Un bon départ vers une réconciliation et une cohésion sociale entre filles et fils du Passoré.

Faso nord info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *