Destruction de biens à Gourcy : Les jeunes du MPP sonnent la fin de la récréation.

La coordination  de la jeunesse du MPP de Gourcy a tenu ce dimanche 02 décembre 2018, une rencontre avec les jeunes des 05 secteurs de la commune. Les échanges au cours de cette rencontre dirigée par  le secrétaire général provincial de la section  du dit parti au Zondoma, Dominique Ouédraogo, ont  porté sur le processus de renouvellement des structures au parti, la crise au sein du conseil municipal de Gourcy.

 

Une rencontre pour mieux mobiliser les troupes pourrait-on dire de ce cadre qui a connu la présence des jeunes des 05 secteurs de la commune. Fortement mobilisés, les invités du jour ont écouté les explications sur le processus du renouvellement des structures. Selon les dires de Dominique Ouédraogo , le bureau exécutif et certains membres du bureau politique national , ressortissants de la province du Zondoma se sont chargés de désigner les 05 responsables de la section provinciale et  ceux  des sous-sections à savoir Gourcy, Léba , Tougo, Boussou, Bassi. En temps opportun, informe Dominique Ouédraogo, les noms de ces responsables seront officiellement communiqués. Ensuite il sera procédé  explique-t-il,  à la désignation des autres membres de chaque bureau. Le processus continuera avec le renouvellement des autres instances.

 

                   La crise au sein du conseil municipal s’invite aux débats

Le responsable de la section provinciale également conseiller municipal et 2eme vice-président du conseil régional du Nord, le 1er Adjoint au maire Lassané Koma , le représentant des jeunes au sein de la section Noufou Ouédraogo , la 2éme adjointe Azéto Ouédraogo, Souleymane Ouédraogo des secteurs structurés ,   ont tour à tour pris la parole pour éclairer leurs interlocuteurs sur la crise que traverse le conseil municipal de Gourcy. Dans un premier temps, indiquent-ils,  la majorité des conseillers mécontents contre la gestion de Mme le maire Kadydia Traoré  a  déposé par deux fois des motions de défiance qui  ont été retirées à la demande des personnes de ressources du parti. Voulant encadrer  le maire dans sa gestion, un comité consultatif composé de 4 conseillers avait été mis en place. Le parti avait suggéré à ce que la bourgmestre travaille en partenariat avec ce comité pour éviter la gestion autocratique. Cet attelage  n’a pas produit les résultats escomptés.

                              Destruction de biens privés et publics

Mme le maire selon eux a persisté dans sa gestion cavalière d’où le refus du conseil  d’approuver son   compte administratif  de gestion 2017  et d’adopter   le budget supplémentaire de 2018. Suivra le dépôt d’une motion défiance  en août 2018.  l’incriminée refusera  de convoquer la  session devant statuer sur la motion. C’est pour ce   refus de convoquer cette session que le ministère de l’administration territoriale a pris un arrêté suspendant le maire de ses fonctions pour 3 mois et de nommer un intérimaire en la personne du 1er adjoint au maire. Réagissant contre  l’arrêté du département de  l’administration territoriale, un groupe d’individus a organisé une marche qui s’est soldée par la destruction du corbillard communal et des biens du président de la section, du député Abdoulaye Ouédraogo et   de la responsable chargée des femmes MPP au sein de la section provinciale.

Nul n’a le monopole de la violence

Se proclamant démocrates, les jeunes du MPP par la voix de leur responsable Noufou Ouédraogo , disent se confier à la justice afin  que les auteurs des destructions répondent de leurs actes . Ils disent avoir suffisamment encaissé  les provocations de leurs contradicteurs et n’entendent plus se laisser faire. » Tout citoyen a le droit de manifester pour traduire son mécontentement face à une situation, c’est la règle de la démocratie et nous nous plions , mais que ceux qui pensent qu’ils ont le monopole de la violence fassent attention . S’ils sortent encore pour détruire des biens, ils vont nous rencontrer sur notre chemin » avertit Noufou Ouédraogo .

Le départ de Mme le maire est acté

Pour le SG de la section Dominique Ouédraogo , il n’est pas question que Mme le maire élue sur la liste du MPP, présentée par ce parti au fauteuil du conseil municipal s’aligne derrière un parti d’opposition à l’image du CDP  pour tenir l’image de sa propre écurie politique , salir le nom de ses premiers responsables et inciter à la destruction de leurs biens . Jugeant que la patronne du conseil municipal  en porte à  faux avec la discipline du MPPa trouvé refuge au CDP, les jeunes estiment qu’il n’est pas question qu’elle continue d’agir à la mairie au nom du parti qui l’a placée à ce poste .En claire, laissent-t-ils entendre, le départ du maire est acté et elle s’en ira.

                                    Gestion douteuse  

Des griefs qui opposent le maire à ses détracteurs , il y a la gestion d’une cagnotte de 18 millions sans suivre les règles de procédures budgétaires , le favoritisme dans la passation des marchés à l’image de la cantine scolaire où l’entreprise de Mme le maire est attributaire  du marché de l’huile, la gestion autocratique , les calomnies,  le tripatouillage des procès verbaux des sessions du conseil municipal,  l’effritement  des relations entre l’autorité communale et certains partenaires techniques et financiers etc. .. Pour avoir obtenu un référé d’un juge demandant la levée de sa suspension, Mme le maire est revenu pour occuper son fauteuil sans que l’intérim du 1er adjoint ne soit levé. Les jeunes du MPP qualifient   ce  comportement d’agitation qui n’a pas de sens.  Noufou Ouédraogo et sa troupe soutiennent que  pour le moment,  ils se reconnaissent en la personne du 1er adjoint, jouissant toujours de son titre d’intérimaire. Le SG de la section Dominique Ouédraogo a annoncé la rentrée politique du MPP dans les prochains jours au cours de laquelle, d’amples   informations sur la vie du parti et la crise au sein municipal seront diffusées.

 

Faso-nord.info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *