Développement des économies locales au Nord :   9 milliards 119 millions de F CFA d’investissements 

Le site du marché du quartier Oufré, secteur 11 de Ouahigouya a abrité la cérémonie du lancement des travaux de réalisation des infrastructures du Programme d’Appui au Développement des Economies locales (PADEL). Parrainée par le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydroagricoles Salifou Ouédraogo, la cérémonie a connu la présence du ministre délégué à l’Aménagement du territoire, Pauline Zouré /Kaboré, du gouverneur de la région du Nord, Justin Somé et du coordonnateur du PADEL, Wilfrid Martial Bassolé.

 

 

 

12 sites maraîchers avec un système d’irrigation solaire goutte à goutte, 1 marché à bétail ; 543 boutiques ; 89 hangars de marché ; 3 parcs de vaccination ;5 aires d’abattage ; 6 magasins de stockage ; 1 forages à pompe solaire ; 10 marchés complets, le tout estimé à 4 milliards 16 millions de FCFA, ce sont les investissements qui seront réalisés dans les collectivités de la région du Nord au cours de la première année de la mise en œuvre du PADEL. Sur les trois ans que doit durer ce programme, à entendre le directeur régional de l’Economie et la Planification du Nord ,Sanousso Sawadogo, également chef d’antenne du PADEL, une somme de 9 milliards 119 millions sera injectée dans la région du Nord. La moyenne d’investissement par collectivité informe-t-il, tourne autour de 273 millions sur 3 ans. 

Le chef d’antenne nord du PADEL 

Le conseil régional du Nord bénéficiera de 720 millions de F CFA sur la même période. « Avec un investissement d’une telle envergure et au regard de la dynamique enclenchée dans la région du Nord, nous sommes confortés quant à l’effet d’entrainement qu’aura l’intervention du PADEL sur le développement local, la réduction de la pauvreté ainsi que la diminution des disparités inter et intra régionales qui constituent des cibles si chères à son Excellence le Président du Faso » se convainc le chef d’antenne, Sanousso Savadogo.

 Les objectifs du PADEL

Le PCR du Nord Réné B Zida 

Il s’empresse de présenter  les objectifs du PADEL à savoir le renforcement des capacités entrepreneuriales et d’employabilités des populations ; la mise en place d’une plateforme infrastructurelle pour la valorisation des potentialités locales ; la mise en place d’un socle de protection sociale pour récupérer et insérer dans la sphère économique les populations vulnérables ; l’inclusion financière de l’ensemble des acteurs de  l’économie locale pour qu’ils profitent d’instruments financiers modernes pour des activités génératrices de revenus et l’accès à des emplois décents . « Les objectifs assignés au PADEL, intègrent largement les objectifs de développement local, inscrits dans nos plans locaux de développement. Sa mise en œuvre permettra aux collectivités d’acquérir les conditions infrastructurelles, sociales et environnementales minimales nécessaires à l’éclosion durable du potentiel économique local. Toute chose qui favorisera le développement économique de nos collectivités et partant, l’amélioration des conditions de vie de nos populations » apprécie le président du conseil régional du Nord, Réné Bila Zida.

   Besoins prioritaires des collectivités

La symbolique  plantation d’arbres 

Signe de leur adhésion au programme, précise   Sanousso Savadogo, chaque collectivité a accordé sa contribution à hauteur de 5% du montant de ses investissements.  Il insiste pour signifier que les réalisations dans chaque collectivité   ont été retenues conformément   aux besoins manifestés par les bénéficiaires. Comme pour faire comprendre que le PADEL n’impose rien, mais investit selon les priorités des populations.

Le maire de la commune de Ouahigouya

Le premier maire au Nord à applaudir publiquement le PADEL, c’est celui de la commune de Ouahigouya, Boureima Basile Ouédraogo. Il ne cache pas sa fierté d’accueillir la pose de la première pierre du lancement des activités du PADEL, sur le site marché du quartier Oufré.  C’est tout fier qu’il a pris la parole pour saluer cet apport de 188 millions de FCFA d’investissements dans la commune de Ouahigouya.

Emplois décents pour tous

Le parrain du lancement des travaux 

Acteur bien connu du monde du développement et des masses paysannes, l’ancien sécuritaire exécutif de l’ONG SOS Sahel, Salifou Ouédraogo, aujourd’hui ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydroagricoles, parrain de   cette cérémonie a communié avec un public dont il connait bien les réalités. « Je puis vous affirmer que le PADEL est un puissant instrument de réalisation du PNDES à savoir, transformer structurellement l’économie, pour une croissance forte et durable, inclusive et créative d’emplois décents pour tous » a martelé le ministre. Le PADEL, confie Salifou Ouédraogo constitue un cadre fédérateur pour une action conjointe des partenaires nationaux et internationaux.  Il a traduit sa reconnaissance et ses remerciements au Système des Nations Unies, à la Coopération Japonaise, à la Banque mondiale, à l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine qui au regard de l’importance du programme   se sont   engagés avec le gouvernement et les collectivités locales. « Je voudrais traduire particulièrement la reconnaissance du Gouvernement à la Banque Ouest Africaine de Développement qui a cru au PADEL et qui a octroyé deux financements successifs sur la durée du quinquennat   et dans toutes les régions du pays » a insisté Salifou Ouédraogo.

Obligation de respect des délais  

Montrant son attachement à la qualité des travaux, le parrain s’est adressé aux entrepreneurs en ces termes « Vous n’avez pas le droit de faillir et de décevoir. Vous avez une obligation contractuelle et professionnelle de prouver que nous avons eu raison de vous faire confiance. Au-delà de cette double obligation, vous avez un devoir patriotique, en tant que fils et filles de ce pays, de livrer dans les délais des infrastructures de qualité ».

Salifou Ouédraogo s’est tourné également vers les bénéficiaires à qui il conseille, notamment les responsables des collectivités à exploiter à bon escient les infrastructures pour en faire de véritables leviers de développement et des sources de recettes pour les collectivités. Il les a invités à mettre en place des mécanismes de gestion adéquats intégrant les normes de durabilité et impliquant les bénéficiaires directs. A ces derniers, le ministre leur conseille de s’impliquer dans le suivi des travaux et à utiliser rationnellement les infrastructures.

 Payez les taxes et redevances

« Pour amorcer la dynamique, nous allons utiliser des ressources mobilisées auprès des partenaires et sur le budget de l’Etat. Mais la suite vous revient à travers le paiement des redevances, taxes et impôts pour permettre à la collectivité de répondre aux prochains besoins en infrastructures sur ressources propres » a fait comprendre celui chargé de développer les potentialités du monde agricole. Si Salifou Ouédraogo et les techniciens chargés de la mise en œuvre du PADEL, croient fermement à leur chose, c’est au regard des résultats de la phase pilote exécutée dans la région du Sahel en 2017-2018, soldée par la création d’une dynamique sociale plus active dans les communes de cette région à travers la réalisation d’infrastructures socio-économiques d’un montant estimé à plus de 3 milliards 667 millions de F CFA. Les officiels au cours de cette cérémonie ont immortalisé le lancement des travaux du PADEL au Nord par la pose de la première pierre du marché de Oufré, secteur 11 de Ouahigouya et une plantation d’arbres sur le site.

Faso-nord.info 

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *