Dialogue social et religieux : Un consortium présente son projet aux leaders religieux et coutumiers du Yatenga

Les responsables du  consortium des structures à savoir l’ONG-EDUCO, chef de file, CCFC -Canada , Tabital Lobal , le  Centre diocésain de communication (CDC) ont effectué le mercredi 20 mars 2019 des visites  chez les responsables religieux et coutumiers de Ouahigouya  pour présenter le « Projet de renforcement du dialogue social et religieux au sein des communautés« . Il s’est agi également de solliciter l’accompagnement et les prières de ces leaders pour l’atteinte des objectifs du projet.

 

 

 

 

 

C’est au tour de 10 heures que la délégation du consortium composée  du directeur pays de l’ONG – EDUCO, Edouard Junior NDEYE, Abbé Victor Ouédraogo , les responsables de TabitalLobal et CCFC- Canada est arrivée chez sa majesté Naaba Kiiba, roi du Yatenga . Le directeur pays  de l’ONG -EDUCO expliquera que cette visite se veut une rencontre de présentation  du »Projet de renforcement du dialogue social  et religieux au sein des communautés« . C’est aussi selon lui une rencontre de prise de contact  pour solliciter l’adhésion, l’accompagnement  et les prières des notabilités  pour l’atteinte des objectifs. Il indiquera que  le projet est conduit  par le consortium d’associations citées plus haut  avec pour zones d’intervention la région du Nord et du Centre-Nord. Les  activités seront menées dans 32 villages de ces deux régions à savoir  20 villages de la région du Nord et 12 villages de la région du centre -Nord.

La résolution des conflits exigeant une intervention de médiateurs

Grands acteurs  de mobilisation sociale,  explique Edouard Junior NDEYE , les leaders religieux et coutumiers occupent une place importante dans la conduite des activités de ce projet .Jouissant également d’une force de médiation et de conciliation à entendre Abbé Victor Ouédraogo du CDC , les compétences de ces hautes personnalités pourraient être sollicitées dans la résolution des conflits exigeant une intervention de médiateurs .  Après  avoir écouté attentivement ses visiteurs, le roi du Yatenga Naba-Kiba a salué leur démarche. Il les  a prodigué des conseils,  les   assurant sa totale adhésion aux activités. Naba Kiba a souligné que c’est l’union qui fait la force et garant de la tradition qu’il est,  il ne saurait se soustraire  d’une initiative aussi louable en ces temps où le pays est confronté à des menaces. La région du Nord regrette-t-il a enregistré des attaques meurtrières perpétrées par les forces du mal.  Le roi réaffirme sa conviction que c’est   par la cohésion, la solidarité, la concertation, le dialogue qu’on bootera les semeurs de la psychose, du désordre et de la mort hors du territoire Burkinabé. Après la cour royale, la délégation est allée chez un de ses ministres, le Rassam-Naba . Saluant  la pertinence de ce projet, celui-ci a confié  que les coutumiers invoqueront Dieu et les mânes des ancêtres afin qu’ils veillent à sa réussite.

Le vrai dialogue  par la connaissance mutuelle

Les leaders religieux notamment le grand iman de Ouahigouya, la communauté protestante et  le curé de la cathédrale  ont traduit leur bénédiction et leur acceptation à s’impliquer  dans la conduite des activités du projet d’une durée de  30 mois. Ses activités porteront sur la sensibilisation, la formation des jeunes et des leaders religieux, la création d’un cadre d’échanges, la conduite d’actions de plaidoyer  » Le vrai dialogue commence par la connaissance mutuelle » a indiqué Abbé Victor Ouédraogo pour justifier l’importance de ces visites chez les leaders religieux et coutumiers.  Selon le directeur pays de EDUCO, le bilan de cette randonnée est satisfaisante. L’adhésion de ces leaders religieux et coutumiers au projet, selon lui augure d’une bonne entame des activités. » Si l’éternel bâtit la maison, les travailleurs travaillent en paix », a  conclu Abbé Victor Ouédraogo.

Alceny Diallo,  stagiaire 

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *