Échéances électorales de 2020: Le parti de l’éléphant en route pour le palais de Kossyam

image_pdfImprimerimage_printImprimer

Les militants de l’Alliance pour la Démocratie et la fédération  Rassemblement Démocratique Africain  (ADF-RDA) a tenu une assemblée générale le dimanche 09 septembre 2018 en vue de préparer sa rentrée politique annoncée pour les 6 et 7 octobre 2018 dans la cité de Naba Kango .  

 

” Le parti ira bel et bien à la conquête du pouvoir d’Etat en 2020″ a  annoncé  le   président de l’ADF/RDA Me. Gilbert Noël N. Ouedraogo aux militants   venus des différentes communes de la province du Yatenga. Précision de taille, l’identité du candidat du parti à la  future présidentielle  sera déclinée  au cours d’un congrès qui se tiendra à Bobo en 2019.

 

Avant d’en arriver là,  le parti de l’éléphant entend sonner le grand rassemblement au cours de  sa rentrée politique les 6 et 7 octobre 2018. Cette assemblée générale  se veut un cadre  pour préparer la tenue de ce grand rendez-vous du parti en octobre. Ce sera l’occasion pour prouver  que l’éléphant qui s’est donné un temps de recul et   d’observation dans sa tanière respire toujours la pleine forme.

Au palais de Kossyam en 2020

A entendre  le président du parti Gilbert Noel Ouédraogo , la capacité de l’éléphant a remplacé l’actuel président burkinabé de son fauteuil en 2020 est loin d’être une vue de l’esprit. Le parti va se  donner les moyens pour réussir ce pari. Point de repos   avant la rentrée politique.

Cette période sera consacrée à la mise en place et à la dynamisation des structures du parti à l’intérieur du pays.   Selon son président, l’engagement de son parti est ferme ” Conquérir le pouvoir au cours d’une campagne électorale digne et apaisée, responsable et respectueuse des valeurs humaines “.

 

Protéger  la vie des citoyens  et l’intégrité du territoire

Préoccupés  par l’insécurité dont  le pays fait face actuellement, les membres du parti ont consacré une minute de silence en mémoire de nombreuses victimes des actes terroristes. A ce sujet le président du parti de l’éléphant se veut fort dans son message.

Gilbert Noel Ouédraogo exige  que le budget qui sera consacré à l’organisation du référendum pour l’adoption de la nouvelle constitution pour  la 5éme république soit réaffecté  dans l’équipement et l’achat d’armes au bénéfice  des forces de défense et de sécurité. Il a aussi invité le chef de l’Etat  Rock Marc Christian Kaboré et le gouvernement à sortir de sa torpeur et  à veiller sérieusement à la sécurité des citoyens burkinabé et à la protection de l’intégrité du territoire national

 

Faso-nord.info

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *