EDUCO : Lance un nouveau Projet de plus de 114 millions de FCFA au profit des enfants vulnérables de la commune de Thiou et de Séguénéga.

L’ONG Educo dans sa dynamique de protection et d’épanouissement des enfants, a procédé ce jeudi 19 août 2021 au sein de ses locaux de Ouahigouya, au lancement de son projet dénommé « Améliorer l’accès aux services de protection pour les filles et les garçons touchés par la crise sécuritaire au Burkina Faso (ASPECS) ». Ce projet financé par Child Fund Korea(CFK) est d’une enveloppe de 114.133.979 FCFA. Il sera conduit dans les communes de  Séguénéga et de Thiou dans la province du Yatenga sur une durée de 07 mois (01 juin-31 Décembre 2021)

Le chargé du Projet Issaka BARRY a expliqué aux participants le contenu et les objectifs de ce projet « Améliorer l’accès aux services de protection pour les filles et les garçons touchés par la crise sécuritaire au Burkina Faso (ASPECS) »

Les enfants sont la couche sociale de notre pays, qui porte plus les stigmates des violences liées à l’intensification des actes des groupes armés et des tensions intercommunautaires.  Cette situation déplorable limite l’accès des enfants aux service de protection. Par conséquent, les enfants ne jouissent pas pleinement de leurs droits  .Ainsi, pour venir en aide aux enfants victime de ces crises, l’ONG Educo avec l’appui technique et financier de Child Fund Korea(CFK), met en œuvre le projet ASPECS dans les communes de Thiou et de  Séguénéga,  qui enregistrent 16.490 personnes déplacées internes, selon les dernières données statistiques du CONASUR. Parmi ces personnes, les enfants âgés de moins de 14 ans occupent 40%.

                                      Les droits fondamentaux menacés

« Si rien n’est fait, ces enfants victimes de la crise sécuritaire ne jouiront pas de leurs droits fondamentaux. », Soutient le  Directeur –Pays de Educo-Burkina/Niger, Ollo Oscar PALE

« Avec la dégradation du contexte sécuritaire, le nombre de services de base fermés dans ces localités, est sans cesse croissant et la dégradation de l’accès aux services de protection des droits de l’enfant est de plus en plus inquiétante. Si rien n’est fait, ces enfants victimes de la crise sécuritaire ne jouiront pas de leurs droits fondamentaux. », Soutient le  Directeur –Pays de Educo-Burkina/Niger, Ollo Oscar PALE. Pour lui, ce projet constitue une opportunité pour lutter contre toutes formes de violence, d’abus, d’exploitation et de pratiques néfastes.

Le Directeur- Pays de l’ONG EDUCO-Burkina/Niger exhorte les plus hautes autorités de la région du Nord à accompagner cette initiative.

La prise en charge de la détresse psychosociale et psychologique exercées sur les enfants dans les communes est également prise en compte. Concrètement, le projet vise à terme, la protection et l’amélioration des conditions de vie de 520 filles, 480 garçons, soit au total 1000 enfants dans les communes rurales de Thiou et de Séguénéga, fortement touchées par le phénomène sécuritaire.

photo de famille à la fin de la cérémonie de lancement du projet

900 parents et 70 travailleurs sociaux bénéficieront également de ce projet.  Le Directeur- Pays de l’ONG EDUCO-Burkina/Niger exhorte les plus hautes autorités de la région du Nord à accompagner cette initiative.

                                L’administration régionale s’engage !

Il vous appartient juste d’exprimer le besoin et nous saurons répondre à la hauteur de vos attentes pour favoriser l’atteinte des objectifs de ce projet qui nous tient tous à cœur. », Précise Issouf SAWADOGO   

Le représentant du Gouverneur de la Région du Nord, Conseiller Technique, Issouf SAWADOGO a traduit la disponibilité de toute l’administration régionale à faciliter la mise en œuvre des activités de ce projet. « Je voudrais rassurer le partenaire technique et financier et l’ONG Educo que l’administration régionale est disponible pour accompagner ce projet ambitieux. Il vous appartient juste d’exprimer le besoin et nous saurons répondre à la hauteur de vos attentes pour favoriser l’atteinte des objectifs de ce projet qui nous tient tous à cœur. », Précise Issouf SAWADOGO   

                              Faciliter les activités de l’équipe projet

Il a invité les communes bénéficiaires à faciliter le travail des équipes du projet pour permettre l’atteinte des objectifs.

A l’entendre, le projet ASPECS facilitera sans conteste l’accès à la protection, la prise en charge des enfants touchés par l’insécurité et les conflits de diverses natures. Ce faisant, le représentant du Gouverneur du Nord à saluer l’effort de l’ONG Educo Burkina/Niger pour son engagement ferme et sa lutte perpétuelle pour la protection de l’enfant au Burkina Faso, et particulièrement dans la région du Nord.  Il a invité les communes bénéficiaires à faciliter le travail des équipes du projet pour permettre l’atteinte des objectifs.

                         Un challenge pour les communes bénéficiaires

Pour le maire de Séguénéga, le choix porté sur leurs communes est une véritable aubaine dans la protection des enfants qui sont en situation d’urgence

Selon  Rakiswendé SAWADOGO, Maire de la commune de Séguénéga et  représentant des communes bénéficiaires  du projet, la récurrence de la crise sécuritaire laisse les enfants dans une vulnérabilité extrême et les empêche de jouir pleinement de leurs droits. C’est pourquoi, affirme-t-il, « Le challenge nous revient de travailler à faciliter l’exécution de ce projet pour le bien-être de nos enfants et de bénéficier davantage  la confiance de Educo et ses partenaires techniques et financiers. ». Pour  le maire de Séguénéga,  le choix porté sur leurs communes est une véritable aubaine dans la protection des  enfants qui sont en situation d’urgence.

   Faciliter  l’accés  aux services de protection pour les   filles et les  garçons touchés par la crise sécuritaire 

Les participants sont repartis avec une idée claire de l’ensemble des activités du projet

En rappel, Educo est une ONG de coopération globale au développement et d’Action Humanitaire qui agit depuis plus de 25 ans en faveur des enfants et pour la défense de leurs droits, spécialement les droits à la protection et à une éducation équitable et de qualité. Elle aspire à un monde où tous les enfants jouissent pleinement de leurs droits et vivent en toute dignité.

Inamé K Norbert

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *