Elevage au Burkina Faso : Vers une entente pastorale dans la région du Nord

La salle de conférence du conseil régional du nord a abrité le lundi 15 Mars 2021, l’atelier d’information et de lancement du projet d’appui à la stabilisation des régions du Nord, de l’Est et du Sahel à travers le renforcement de l’agropastoralisme et du pastoralisme.

L’atelier de lancement et d’information a réuni des responsables des services déconcentrés de l’État , des membres d’organisations de la société civile , des élus locaux et des acteurs du secteur de l’élevage

Cet atelier a regroupé les acteurs que sont les hauts commissaires de provinces, des maires de communes, les services techniques partenaires, les organisations de la société civile et les acteurs des filières concernées autour du processus de l’entente pastorale dans la région du nord. 

A cette occasion, le président de l’association pour la promotion de l’élevage au sahel et en savane (APESS), l’Emir de Baraboulé Amadou Hamadou DICKO représentant les partenaires financiers, a dans son intervention, insisté sur l’importance et la nécessité de la mise en place d’une entente pastorale qui contribuera sans doute à la stabilité et à la cohésion sociale.

LE SGR du Nord a félicité le conseil régional du Nord pour son initiative de révolutionner le secteur de l’élevage

             Acquisition d’un schéma pastoral

Dans la même dynamique de recherche de la paix dans la transhumance, le secrétaire général de la région du nord, M. Kouka Jérémi Ouédraogo, représentant le Gouverneur a salué le conseil régional du nord pour cette initiative. Il se réjouit de la pertinence des objectifs du projet qui permettront à terme d’avoir un schéma pastoral.

L’élevage fait partie des activités contribuant fortement aux revenus des ménages dans la région du Nord

Une contribution annuelle de 10 milliards

Le président du conseil régional du nord, Bila Réné ZIDA a souligné la place occupée par le pastoralisme dans cette région, contribuant pour environ 58, 3% des revenus des ménages et générant annuellement plus de dix milliards de francs CFA au profit de ladite entité territoriale. Cependant, l’arbre ne doit pas cacher la forêt.

La composante pastoralisme pas prise en compte

La question du pastoralisme reste un goulot d’étranglement dans la région du Nord

« L’activité de l’élevage est confrontée à d’énormes difficultés liées à l’extrémisme violent provocant des tensions et conflits communautaires » soutient le président du conseil régional du Nord. « Si l’agropastoralisme occupe la majorité des populations vivant dans cette région, la composante pastorale n’est pas toujours prise en considération dans les projets de développement » précise-t-il.

Respect des grandes orientations de l’Etat

Le PCR du Nord, René Bila Zida a invité l’ensemble des acteurs à se donner la main pour permettre la réussite de ce projet

En tant que collectivité territoriale, argumente Réné Bila Zida, le Conseil Régional a la charge de promouvoir le développement économique et social au niveau local dans le respect des grandes orientations de l’Etat au profit de toute la population et en particulier les acteurs de l’élevage. C’est pourquoi explique-t-il, le conseil régional du Nord a concocté ce « Projet de renforcement de l’Agropastoralisme et du Pastoralisme dans la région du Nord » suite à un appel à projet lancé par l’Association pour la Promotion de l’Elevage au Sahel et en Savane (APESS).

                    Cadre fonctionnel et durable

Les participants a cet atelier de lancement du projet ont immortalisé l’événement à travers une photo de famille

Selon Réné Bila Zida, les activités de ce projet concourent à la création d’un cadre régional fonctionnel et durable de concertation traitant de façon objective les questions de cohérence et de synergie d’action du secteur du pastoralisme et de l’agropastoralisme dans la région du Nord. Ce cadre ajoute-t-il permettra également au conseil régional de dérouler une feuille de route pour la conduite des activités y relatives.

                        État des lieux

Pour une meilleure appropriation des activités de ce projet, des communications ont été données au cours de cet atelier d’information et de lancement.  Le directeur de l’action économique du conseil régional du nord, Michel Ouédraogo et Lassané Ouédraogo de la direction régionale en charge de l’élevage ont échangé avec les participants sur   l’état des lieux du secteur élevage, de la transhumance dans le contexte d’insécurité.

                             Entente pastorale

Mme Idani /Yougbaré W. Maimouna de l’équipe de la coordination de Réseau des communicateurs pour le pastoralisme (RECOPA-Est) a éclairé la lanterne des participants sur l’entente pastorale.   

Faso nord info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *