Élèves déplacés : DSF et ses partenaires scolarisent, nourrissent et habillent

Le complexe scolaire éducatif Zoodo de Ouahigouya a abrité ce lundi 22 novembre 2021 la cérémonie de remise des dons aux élèves déplacés internes issus du dit établissement mais également des autres établissements de la ville. Une cérémonie qui a réuni le personnel éducatifs, les parents d’élèves et les élèves de la ville.

Ces dernières années l’Association développement sans frontière « DSF)  multiplient les actions de solidarité  à l’endroit des élèves déplacés à cause des attaques des groupes armées. Cette action humanitaire s’est traduite cette  année par une dotation de vivres , de kits scolaires et d’habillement à une centaine d’élèves  dont 91 du Complexe éducatif Zoodo et 9 élèves d’autres établissements . Chaque bénéficiaire a reçu   un sac de riz de 25 kg, un sac d’écolier, un teeshirt et aussi une couverture pour se protéger  du  froid.

Pour le coordonnateur de l’Association Développement sans frontière Salifou Sodré, ce contexte d’insécurité marqué par des pertes  en vies humaines et de nombreux déplacements de la population commande une magnification des valeurs de la solidarité. DSF et ses partenaires des Pays-Bas s’inscrivent dans cette lancée depuis le début de la crise sécuritaire. Au regard des multiples problèmes que vivent les personnes déplacées, victimes des attaques,  DSF selon coordonnateur  aurait voulu étendre son action à un plus grand  nombre de bénéficiaires.

Malheureusement indique –t-il, les troubles sécuritaires et la maladie à coronavirus restreignent la mobilisation des ressources financières. Une somme de 6500 000 FCFA est consacrée à la mise en œuvre de cette action au bénéfice  des  élèves déplacés. De cette somme 2500 000 FCFA est réservée aux frais de scolarité. « Nous enregistrons  152 élèves  déplacés internes au complexe éducatif Zoodo. Notre appui  ne pouvant  pas prendre en compte tous ces inscrits,  nous avons procédé à une sélection sur la base de certains critères  », explique Salifou Sodré.

Cette action humanitaire est fortement appréciée   par le représentant du directeur  provincial de l’action humanitaire du Yatenga,  Abdoul Waliou  Drabo. Il atteste que ce projet permet aux élèves déplacés de poursuivre sereinement leur cursus scolaire. Il a invité les autres organisations à s’inspirer de cet exemple.

Du coté des bénéficiaires, Awa Tao qui a fui son Gomboro natal, commune de la province du Sourou multiplie les éloges à l’endroit de DSF et ses partenaires. Elle a traduit les remerciements de l’ensemble des bénéficiaires aux donateurs.  Dominique Bamogo, un des tuteurs des déplacés qualifie ce  geste d’un don de Dieu.

« Quand on quitte son village sans rien et on a la chance de voir  son enfant poursuivre ses études et encore bénéficier de telles donations, il faut  implorer Dieu pour qu’il assiste ceux qui ont toujours l’amour pour leur semblable » apprécie –t-il.  Traduisant l’engagement de l’association DSF  à poursuivre son appui aux personnes déplacées, Salifou Sodré  souhaite surtout le retour de la paix au pays des hommes intègres, car  mentionne –t-il, on ne vit mieux que chez soi.

                                                                                                  .

                                                                                                                          Archange N. Koara & Inoussa OUEDRAOGO

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *