Enfants en mobilité au Nord : Le centre de Transit « Bakary Sanou » ouvert à Ouahigouya

L’ONG EDUCO a doté la direction provinciale  de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire du Yatengad’un centre  d’accueil d’enfants en situation de mobilité dénommé « Centre de transit Bakary Sanou ». Ce joyau a été inauguré par la ministre en charge de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Femme et de l’Action Humanitaire,Hélène Marie Laurence Ilboudo. Elle   avait à ses côtés le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles SalifouOuédraogo.

En hommage à Bakary Sanou , d’ou le nom du centre de transit

Bel hommage qu’ont fait montre l’ONG EDUCO et les responsables en charge de l’action sociale en  baptisant ce nouveau centre de transit logé dans la cour de la direction provinciale de la Femme , de la Solidarité nationale , de la Famille et de l’Action humanitaire du Yatenga au nom de Bakary Sanou . Infatigable travailleur, toujours disponible, cet inspecteur  d’éducation préscolaire a perdu la vie suite à un accident de la circulation  alors qu’il revenait  d’une mission dans la zone de Séguenéga dans la province du Yatenga.  Point focal de l’ONG-EDUCO au niveau des structures déconcentrées de l’Action sociale du Nord, il assurait  sa mission avec dévouement pour une meilleure mise en œuvre des plans d’action. C’est donc pour mettre en exergue l’exemplarité et le mérite de cet agent dévoué de l’administration tombé sur le terrain du combat pour le bien –être de l’enfant  que son  nom a été dédié à ce centre de transit.

Besoin exprimé

Le directeur Pays EDUCO Burkina-Niger

D’un coût de 14 millions 121 157 FCFA, cette infrastructure acquise grâce à l’ONG EDUCO est composé d’un dortoir pour garçons, d’un dortoir pour filles, d’une salle de garde, d’une salle de jeux et d’un hangar. Selon  le directeur d’EDUCO  Burkina-Niger, Edouard Junior N’ deye, la construction de ce centre par sa structure répond à un besoin exprimé par la direction provinciale de la Femme et de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action Humanitaire du Yatenga. Les  statistiques suivantes à entendre le directeur d’EDUCO justifient  la construction de ce transit : 172 enfants interceptés et pris en charge au niveau régional en 2018 contre 402 enfants en 2019, soit une hausse de 230 enfants. Dans la seule province du Yatenga ,99 enfants ont été interceptés en 2018 contre 178 enfants en 2019. Le phénomène se développe alors que les structures déconcentrées de l’Action sociale ne dispose pas d’un endroit habilité pour accueillir ses clients.

Renforcement des capacités opérationnelles

Les officiels lors de l »ouverture du centre

« Pour répondre à cette insuffisance de locaux et faire face à la sollicitation de plus en plus accrue dû à la recrudescence de déplacements enregistrés par le contexte sécuritaire, la Direction provinciale de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire du Yatenga a soumis en 2018, un projet de construction d’un centre de transit. C’est ainsi que nous avons jugé pertinent d’accompagner ce projet qui s’est matérialisé dans le cadre d’un protocole de collaboration en 2019 pour ce centre. Expression de notre soutien au renforcement des capacités opérationnelles de vos services, je formule le souhait que cette contribution permette  à la direction provinciale  du Yatenga en tant qu’institution assurant la tutelle technique de la question de l’enfant, d’améliorer les prestations en matière de protection de l’enfant » a expliqué le directeur d’EDUCO-Burkina Niger. 

Un partenariat datant  depuis 2006

Quelques enfants témoins de l’ouverture du centre

La collaboration entre EDUCO et les services de l’Action existe bien avant la construction de ce centre de  transit « Pour apporter des réponses appropriées aux différents maux que vivent les enfants, EDUCO –Niger s’est engagé depuis 2006 au côté de la Direction provinciale de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action Humanitaire du Yatenga. Cet engagement s’est traduit d’abord par l’accompagnement technique de la direction couronnée par l’ouverture d’une pouponnière dénommée « Beog-néeré » pour la prise en charge des enfants en situation de détresse.Il me plait de relever que la qualité du partenariat entre EDUCO et la direction a conduit à la signature de protocoles de collaboration annuel de mise en œuvre d’activités ces dernières années » dévoile Edouard Junior N déye.

La ministre Marie Laurence reconnaissante

L’autorité très reconnaissante des efforts d’Educo

Présente à  cette cérémonie d’inauguration du centre, la ministre de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire  a traduit sa reconnaissance à  EDUCO pour l’ensemble de ses œuvres en faveur de la protection  de l’enfance. Elle a invité ses structures déconcentrées à œuvrer pour le renforcement du partenariat avec cette ONG espagnole. Marie Laurence a rassuré de la disponibilité de son département à accompagner et à faciliter la mise en œuvre des différents projets d’EDUCO.  Acte symbolique, l’inauguration de ce centre « Bakary Sanou » s’est effectuée le lendemain du 30éme anniversaire de la Convention relative aux droits de l’Enfant adoptée le 20 novembre 1989 par l’Assemblée nationale des Nations Unies.

Faso-nord.info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *