Entreprenariat des jeunes : La communication comme facteur de réussite

L’hôtel Nomwendé situé au secteur 1 de Yako a abrité le 07 février 2021 une cérémonie de remise d’attestations à une quinzaine de jeunes,   bénéficiaires d’une formation sur la communication et le coaching personnel. Elle a été parrainée par le directeur de la communication et de la presse ministérielle du ministère de l’Elevage et des Ressources animales et halieutiques, Abdoulaye Dianda  et le directeur général du Fonds Burkinabé de développement économique et social (FBDES), Bruno Wendpanga Compaoré  .Organisée par le conseil provincial de la jeunesse du Passoré , (CPJ/P)  avec la collaboration du Centre Africain pour le développement et l’Efficacité personnels (CADEP) , la formation a été administrée par Coach Bienvenue  Benarés Hounkponou

Durant trois semaines, ces jeunes issues de la gent féminine et masculine sous l’encadrement du Coach Bienvenue Benarés Hounkponou  se sont familiarisées à toutes les facettes de la communication et du coaching. Les prestations qu’ils ont livrées au cours de la cérémonie  de sortie,  attestent  que les apprenants repartent avec un bagage solide.

Et Abdoulaye Dianda, spécialiste en communication publique et politique de les inviter à en faire bon usage. Il a conseillé à   ces nouveaux vendeurs d’images et de marques à travailler pour magnifier ce sobriquet attribué à la jeunesse comme fer de lance du développement et bâtisseuse de demain. Pour y parvenir il les invite  à   s’armer de courage, d’être persévérant et à  ne  jamais faillir dans l’apprentissage de nouvelles connaissances.

                               Volontaires et assidus

Le formateur, Coach Bienvenue, manager général du (CADEP) a apprécié la volonté d’entreprendre affichée par ces  jeunes. Celle –ci s’est  traduite  par leur assiduité et leur acceptation à s’exercer   durant le temps de la formation. Il a traduit sa disponibilité à les accompagner dans la suite de leur carrière.

Pour le président du conseil provincial de la jeunesse du Passoré, Job Zoundi pour mieux s’approprier les connaissances acquises et bien se présenter comme un communicateur attitré à l’avenir, il faut pratiquer sur le terrain.

                           Culture entrepreneuriale

 Ainsi pour inviter les jeunes a utilisé les connaissances acquises à bon escient. « La meilleure formation reste la pratique de ce qu’on apprit » a- t-il insisté.  Le président du conseil provincial des jeunes a   réitéré l’engagement de sa structure  à doter aux jeunes une culture entrepreneuriale et les outils nécessaires de réussite.

Faso nord info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *