Entreprenariat féminin : 48 heures pour échanger sur les pratiques innovantes

*La salle des mariages de la mairie de Ouahigouya a abrité la deuxième édition des 48 heures d’opportunités d’affaires et de financements des femmes entrepreneurs du Burkina Faso, organisée  par le ministère de la Femme , de la Famille , de la Solidarité nationale et de l’Action humanitaire ,  la ministre  Marie Laurence Ilboudo , présidente de la cérémonie d’ouverture    a été représentée   par le gouverneur de la région du Nord , Justin Somé  .

Plusieurs   membres d’organisations  féminines et des autorités administratives   sont venus de divers horizons du pays   pour assister   à cette cérémonie de lancement des 48 heures d’opportunités de financements et des femmes entrepreneurs du Burkina Faso.  Livrant le discours de Mme le ministre, le gouverneur de la région du Nord a indiqué que beaucoup d’  initiatives sont  prises par  le gouvernement à travers le ministère de la femme pour booster l’entreprenariat féminin pour booster l’entreprenariat féminin. 

Sont de celles-ci ,   l’octroi de  matériels  de production aux femmes selon leurs secteurs d’activités , des subventions et des accords de frais de formation aux   entreprises féminines , l’appui à la formation de jeunes filles dans des métiers innovants , l’accompagnement  pour faciliter l’écoulement des productions au niveau national et à l’international , l’appui à l’insertion socioprofessionnelle des femmes retirées  de la rue à Ouagadougou et à Bobo , l’opérationnalisation du fonds d’amitié ivoiro-burkinabé pour la promotion de la femme pour un montant de 250 millions de FCFA .

                                       L’arbre ne doit pas cacher la forêt

 Malgré ces efforts, l’entreprenariat féminin souligne le porte –parole de Mme le ministre,  fait toujours face à de nombreux obstacles.  Les difficultés d’accès aux crédits,  la non maitrise des techniques de marketing et des normes de valeurs, la non accessibilité aux circuits de commercialisation. 

D’où cette idée d’organiser  ces 48 heures d’opportunités de financements des femmes entrepreneurs en vue de partager les bonnes initiatives  , d’indiquer les voies et les conditions d’accès au financement et faciliter le réseautage .

Citant, toujours Mme le ministre, le représentant de l’Etat au Nord a indiqué que les résultats de la première édition de ces 48 heures  ont été encourageants. Il cite entre autres la mise en réseau des participants, le renforcement des connaissances des entrepreneurs sur les opportunités de financements, l’extension du montant de financement  aux activités féminines à hauteur de 141 millions 500 000 FCFA par Coris Bank etc.

                                               Renforcer les acquis  

 Cette deuxième édition  fait remarquer le gouverneur, se veut une occasion  pour renforcer les acquis de l’édition précédente .Et pour mieux faire profiter les participants, il a été institué des panels, des échanges avec  d’entrepreneurs modèles, des rencontres   be to be, des expositions de produits.

Un attelage d’activités pour  permettre aux invités de mieux s’informer sur les mécanismes de financement et d’accès aux crédits, de tisser des partenariats mutuellement bénéfiques et de partager des expériences. L’un des faits marquants a été la présence de 60 adolescentes formées  sur des  métiers innovants, bénéficiaires de kits d’installation d’une valeur de plus de 70 millions de FCFA   . Il a été conseillé à ces dernières  de bien profiter de cette rencontre de nouer des partenariats avec des acteurs intervenant dans la chaine de développement des entreprises.

Au cours de cette cérémonie de lancement, plusieurs acteurs ont  reçu des récompenses   pour les efforts qu’ils consentent dans le développement de l’entreprenariat féminin.  Une exposition de produits devant la mairie de Ouahigouya   a permis la  découverte    de nombreuses initiatives porteuses pouvant s’implanter durablement pour peu que ces initiatrices  bénéficient d’appuis conséquents.

Gildas Salo et Roamba Romuald

Partager