Excellence au secondaire à Ouahigouya : Le Yamwaya récompense ses cracks de 2019

Le lycée polyvalent Yamwaya de Ouahigouya a primé ses élèves et enseignants les plus méritants de l’année scolaire 2018 -2019 au cours d’une journée de l’excellence organisée le vendredi 18 octobre 2019 sous le parrainage du ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydroagricoles, Salifou Ouédraogo.

 

 

 

 

Les vedettes du jour étaient les 3 premiers de chacune des 43 salles de classes, bénéficiaires de kits scolaires et des gadgets.  Le premier de chaque classe a reçu en plus des kits scolaires, un vélo. Ceux qui facilitent l’acquisition du savoir aux élèves, notamment les enseignants n’ont pas été oubliés.  Les plus entreprenants dans les différentes disciplines d’enseignement ont vu leurs efforts magnifiés.

Pour le proviseur du lycée polyvalent Yamwaya, Wateba Ouédraogo, cette cérémonie de récompenses aux élèves se veut un moment pour reconnaître et encourager le dévouement, le gout de l’effort et le sens de sacrifice de ceux qui font de ce lycée un établissement d’enseignement de référence. Il a relevé le professionnalisme des enseignants et l’assiduité de la majorité des élèves, hissant le Yamwaya parmi les établissements cultivant l’excellence.   Pour le ministre Salifou Ouédraogo, c’est à son honneur de parrainer une telle activité de distinctions d’ardeur au travail et de mérite.

      Le capital humain, richesse du Burkina

 

  Pour lui, la première richesse du Burkina, c’est son capital humain et cette richesse ne peut prospérer qu’à travers l’éducation et la formation. Il a invité les élèves à mettre du sérieux dans leurs études, l’unique chemin qui fera d’eux des dignes dirigeants de demain.  La première condition de la réussite a insisté le ministre Salifou Ouédraogo c’est la discipline. Cette qualité conseille –t-il, les élèves doivent se l’approprier à l’école et en famille.

Si au Yamwaya, l’année scolaire s’est achevée sans interruption, ce n’est pas le cas dans plusieurs localités du Burkina, où les classes sont fermées depuis belle lurette pour cause d’insécurité.

Le patron de l’Agriculture et des Aménagements hydroagricoles a manifesté sa compassion pour ces élèves que des individus aux intentions obscures tentent de plonger dans l’ignorance. Il a réaffirmé l’engagement du gouvernement à adopter des stratégies pour garantir l’éducation et la formation des victimes de ces forces du mal.

Salifou Ouédraogo a traduit ses encouragements au corps professoral, à l’administration, aux élèves et aux parents d’élèves, qui par leur dévouement font en sorte que le yamwaya garde son statut de référence. Un statut selon le parrain, acquis depuis 1948, date de la création de cet établissement sous l’appellation « Cours normal Antoine Roche ».

 L’excellence, une marquée déposée du Yamwaya

« De nombreux cadres d’Afrique de l’Ouest se sont formés dans ce temple du savoir. « Tous ceux qui animent la vie de cet établissement doivent œuvrer pour qu’il conserve son statut de référence » a déclaré Salifou Ouédraogo, sans manquer de traduire son engagement à soutenir cette quête de l’excellence.

Le président des parents d’élèves, Boureima Ouédraogo, a aussi loué la conscience professionnelle des enseignants et le sens de management du proviseur Wateba Ouédraogo. Il a promis que les parents travailleront toujours en bonne intelligence avec l’administration et les enseignants pour faire de l’excellence, une marque déposée du lycée polyvalent Yamwaya. 

Du cours normal Antoine au lycée Yam-waya, ce temple du savoir que ces anciens pensionnaires se plaisent à appliquer le noble Yam-waya s’est adjoindre le titre polyvalent, parce que abritant désormais l’enseignement technique et professionnel à savoir les filières électrotechnique et l’Agroalimentaire.  Le ministre Salifou Ouédraogo a fait comprendre que cet attelage traduit la volonté du gouvernement à adapter l’enseignement aux réalités du terrain et à lutter contre le chômage des jeunes.

   Développer la culture entrepreneuriale des jeunes

Etant donné que l’Etat ne peut pas accueillir tous les diplômés dans la fonction publique, à entendre le ministre, il convient de développer la culture de l’entrepreunariat à travers la formation technique et professionnelle. Conscient de l’apport des nouvelles technologies dans la formation des jeunes, le parrain Salifou Ouédraogo a annoncé l’implantation d’un incubateur à la maison des jeunes et de la culture de Ouahigouya pour permettre aux apprenants d’approfondir leurs études par des recherches sur internet et le développement de leur culture générale par   les informations qu’ils récolteront   à travers la toile.

Sous les applaudissements du parrain et de nombreux invités tel le gouverneur de la région du Nord Justin Somé, les différents directeurs régionaux des services déconcentrés de l’Etat, les élus locaux et les responsables d’ONG et Associations, le comité d’organisation a annoncé que les récompenses seront plus fournies lors de la prochaine édition.Le lycée polyvalent Yamwaya faut-il le rappeler compte de nos jours plus de 3000 élèves et 43 salles de classes avec plus de 100 enseignants.

Faso nord info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *