Fermeture de la Mutuelle de finance MECAP Ouahigouya : Des clients se sentent arnaqués

Environ un mois,  les portes   de la  Mutuelle d’Epargne et de Crédits des artisans et producteurs de Ouahigouya  (MECAP) sont fermées. Les  travailleurs  et les responsables des instances sont injoignables. Les clients ne savent plus à quel sain se vouer.

 

 

 

 

 

A Ouahigouya  les clients de la Mutuelle d’Epargne et de Crédits des artisans et producteurs   sont mécontents. Les portes de cette structure de micro finance sont fermées et ses usagers  n’arrivent plus à faire des transactions financières. Le comble , les  travailleurs sont injoignables  et aucune information  ne filtre  pour préciser   les causes  de cette fermeture .  Laissés à eux-mêmes, les clients   tentent    de s’organiser pour chercher solution à  leur problème. Le samedi 11 mai 2019 un groupe ‘est retrouvé à la maison des jeunes de Ouahigouya pour échanger sur la situation.  Les initiateurs de cette rencontre avait entamé des démarches auprès des autorités et ils entendaient faire un rapport aux autres clients et adopter une conduite à tenir. Selon le porte-parole Karim Ouédraogo , ils ont été voir le gouverneur de la région du Nord qui leur a conseillé de mettre en mettre un comité qui va se charger de suivre le dossier. Ils ont aussi approché le procureur du Faso prés le tribunal de grande instance de Ouahigouya qui leur a suggéré  de faire la constatation de la fermeture de la mutuelle par un huissier  avant de lui transmettre le dossier.

   La mutuelle  nous  a ruiné   

  Se déclarant sans le moindre centime pour avoir confié  tout leur argent à la MECAP , certains frondeurs   jugent que  les démarches proposées par les autorités ne les conviennent pas. Ces « ruinés de la MECAP » proposent des méthodes plus fortes et personnelles pour contraindre les travailleurs de la mutuelle  à venir leur rembourser leurs économies.  » Je versais chaque jour tout l’argent de mon commerce à la mutuelle.  Les travailleurs ont quitté les lieux et je n’ai plus rien pour poursuivre  mes activités. On nous a ruiné  et les gens sont là que de mettre un comité en place, ils ne veulent pas leur argent d’abord, je suis pour qu’on recherche les responsables de la banque par tous les moyens » s’étrangle  un des participants à cette rencontre à la maison des jeunes.  Et de poursuivre, « En venant je croyais que ce sont les responsables de la mutuelle qui nous ont fait appel  , je ne savais pas que ce sont des clients comme moi. Cette rencontre ne sert à rien . Vous nous faites perdre le temps pour rien » s’enrage -t-il . Il n’est pas le seul à s’offusquer de la sorte .

    Silence incompréhensible des responsables des instances

Certains sages du groupe tentent de calmer les débats. Pour eux , s’il  y a à rechercher , ce sont les responsables des instances dirigeantes à savoir le conseil d’administration , le comité de surveillance et le comité de crédits . Ceux qui tiennent cet argumentaire estiment que les dirigeants des instances  ont été élus au cours d’une assemblée générale  et  ont reçu mandat pour représenter les clients. C’est à eux  de convoquer les membres et de fournir des explications sur la situation que traverse la mutuelle. Le hic , réplique certaines victimes   est que  les membres des instances aussi ne donnent pas signe de vie.   A la suite des explications, les partisans des méthodes musclées sont revenus à la raison.  Il a été arrêté  que les initiateurs de la rencontre du 11 mai   formalisent  la mise en place du  comité qui se chargera  de rentrer  en contact avec les membres des instances dirigeantes et d’engager la procédure judiciaire.

 Plusieurs représentations fermées

L’intervention d’un habitué de la mutuelle a jeté un froid au sein de la foule . Il a expliqué que la mutuelle a fermé ses portes à Bobo -Dioulasso , Dédougou , Ouagadougou et dans bien d’autres localités , mais jusqu’à présent aucun client  n’a reçu le moindre copeck . Nombreux sont repartis avec cette conviction que les membres des instances dirigeants ne jouent pas franc -jeu dans cette histoire, rappelant que des anciens  responsables  avaient été écroués pour des faits de détournements et de conflits d’intérêts .  Ils n’excluent donc pas que les dirigeants actuels se soient servis au détriment des clients ordinaires. Dans la ville certains observateurs estiment que ceux qui continuaient  de garder  leurs économies dans cette mutuelle devraient s’en prendre à eux-mêmes.

 Le directeur et d’autres agents épinglés

L’arrestation et l’emprisonnement du directeur de la mutuelle de Ouahigouya   pour détournement d’une forte somme est un avertissement qui devait amener les usagers à prendre des précautions . En plus du cas du directeur , d’autres agents avaient été épinglés avant cette   fermeture . Créée en 2002, cette structure de micro finance avait des représentations dans plus d’une dizaine de provinces du Burkina. Ses représentations sont regroupées autour d’une faitière dénommée Union des Mutuelles d’Epargne et de Crédits des artisans et des Producteurs du Burkina avec plus de  3000 membres. Elle s’était donnée pour mission de faciliter l’accès au crédit  à certains acteurs oubliés par les banques classiques . Ironie du sort que cette institution qui se réclame comme celle de toutes les couches sociales, se vantant  de donner de l’espoir aux pauvres soit celle qui va les entrainer dans le gouffre et le désespoir en fermant ses portes .  

 

 

 

Faso-nord.info

 

 

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *