Financement des dépenses récurrentes : Un don de 55 milliards de F CFA pour 4 régions du Burkina dont le Nord

Les régions du Nord , du Sahel , du Centre et de l’Est sont bénéficiaires d’un projet dénommé « Projet d’urgence pour le financement des dépenses récurrentes (PUFDR) sur une période de 3 ans , de décembre 2018 à novembre 2021. il est  conduit par le ministère de l’économie , des Finances et du Développement.  Une équipe de ce ministère a organisé un atelier d’information avec les parties prenantes  afin de présenter et discuter sur  les objectifs et les  activités du projet en termes d’enjeux économique , social , culturel et environnemental

Cet appui de la banque mondiale à hauteur de 100 millions USD , soit environ 55 milliards de F CFA , sous forme de don à l’Etat Burkinabé  à entendre la secrétaire générale de la région du Nord , Salimata Dabal se veut  une réponse à la vulnérabilité sécuritaire et alimentaire , résultant des attaques terroristes , l’installation précoce et l’irrégularité spatio-temporelle des pluies, les attaques des chenilles et les invasions d’oiseaux granivores. En claire , indique-t-elle , l’objectif du projet est d’appuyer le Burkina Faso à renforcer la préparation à la sécurité alimentaire et la prestation de services fondamentaux dans les domaines de la santé et de l’éducation dans les régions affectées par les menaces terroristes  .

                                      Quatre régions bénéficiaires

Les communicateurs du jour, le directeur régional de l’économie et de la planification du Nord, Sanousso  Sawadogo et le chef de mission de la délégation du ministère de l’Economie, des Finances et du développement, Augustin Oualbéogo  ont laissé entendre que ce projet sera exécuté par une unité de coordination émanant de leur ministère. Les directeurs régionaux de l’Economie et la planification des 04 régions se chargent du pilotage des activités dans leurs régions au titre de points focaux.

                                La gratuité des soins en ligne de mire

Au cours des  3 ans que doit durer  le   projet,   les activités envisagées portent sur l’organisation des examens de rattrapage pour les élèves des régions touchées par les attaques terroristes, l’organisation des formations professionnelles pour les enseignants de ces régions, la reconstitution de stocks alimentaire(mil, maïs, sorgho)   pour  la SONAGESS , le financement de la gratuité des soins, la prise en charge de certaines dépenses salariales éligibles au programme d’urgence du ministère de la santé , de l’éducation , de l’agriculture  etc. Les bénéficiaires sont les salariés des secteurs de l’éducation et la santé , les élèves en classes d’examen, les femmes en âge de procréer , les enfants de moins de 5 ans .

                             sécuriser les écoles

Les différents services déconcentrés des ministères concernés, les maires, les Hauts-Commissaires , les préfets , les gouverneurs, les syndicats  et autres associations œuvrant dans l’éducation et la santé seront impliqués dans la conduite des activités du projet. Après la communication, les participants ont été   prolixes en commentaires, propositions et recommandations. Entre autres recommandations  , l’élargissement de la prise en charge  à tous les élèves dans les zones touchées  par les attaques terroristes; la prise en charge psychologique des personnes affectées par les attaques; la dotation des écoles voisines des zones menacées en infrastructures d’accueil pour résorber le flux des élèves, l’équipement des centres de santé et de promotion sociale , l’implication des services de santé dans les définitions des activités; l’approvisionnement convenable des dépôts de médicaments essentiels génériques, la sécurisation des écoles, l’implication de tous les enseignants des régions couvertes par le projet , l’accompagnement des producteurs  . Le point focal  du projet  au Nord  , Sanousso Sawadogo   et le chef de mission de la délégation du ministère de l’économie , des Finances et du Développement, Augustin Oualbéogo   ont annoncé  que les recommandations recueillies seront soumises à la Banque mondiale pour approbation .

Faso nord info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *