Formation aux métiers à Ouahigouya : Le FAFPA accompagne 110 jeunes mécaniciens à la maîtrise des deux roues

image_pdfImprimerimage_printImprimer

110 jeunes de la commune de Ouahigouya  à l’initiative de l’association des jeunes mécaniciens  Béog-Neeré ont été formés une semaine durant du 07 au 13 mai 2018 sur la maintenance des engins (moteur 2 temps, 4 temps) et l’électricité. Cette formation a été financée par le Fonds d’Appui à la Formation Professionnelle et à l’Apprentissage FAFPA dans le cadre de la composante 1 du programme d’Appui à la politique sectorielle d’enseignement et de formation techniques et professionnels. La cérémonie de remise des attestations et de kit a eu lieu le lundi 14 mai 2018 en présence de Issouf Traoré, directeur de Cabinet du ministre de la Jeunesse, de la Formation et l’Insertion professionnelles.

Le représentant du DG du FAFPA , remettant une attestation
Photo de famille entre bénéficiaires  et autorités à la remise des attestations
Le directeur de cabinet du maire de Ouahigouya , Yassia Ouédraogo  remettant une attestation

Âgé  à peine 20 ans , l’attestation et le Kit composé de ( multimètre , pince universelle, clé Allen, attrape -volant, tournevis à bout plat, tournevis cristiforme en mains,  Sissa  Ouédraogo  à la fin de la cérémonie   est pressé de rejoindre l’atelier Tasséré- Bagrin  où il a commencé l’apprentissage de la mécanique à deux roues.  » A partir d’aujourd’hui,  je suis convaincu que tout ceux qui me confieront leurs motos sauront que j’ai acquis de nouvelles connaissances. Nos formateurs nous ont dit que dés réception d’une moto,  de laver d’abord  le moteur avec de l’essence avant de faire le diagnostic des pannes » atteste Sissa Ouédraogo.  Il dit également avoir bien aisi la différence entre  des   moteurs 2 temps et 4 temps. Son camarade Salif Soré , qui vient d’installer son propre atelier de mécanique au secteur 12 de Ouahigouya dit répartir confiant pour avoir connu tous les secrets des motos de nouvelles marques  135, 115 , 150 etc. .  » La réparation de ces nouvelles marques me posaient des difficultés, elles étaient munies d’un système à injection que je ne maitrisais pas. Les formateurs nous ont dévoilés les secrets de ces motos au cours de la formation » admet Salif Soré .   Comme Sissa , et Soré , pendant la semaine de la formation , l’ensemble du groupe a appris avec leurs formateurs,  les différentes parties , le fonctionnement  , le diagnostic des pannes des motos 2 T et 4 T . Ils ont aussi été outillés en  listing des différents fils, sur le rôle et le fonctionnement du CDI et de la bobine, les réglages de la bougie d’allumage, le fonctionnement de la bobine d’éclairage et du chargeur, la description des différents points de contact des poignets. Cerise sur le gâteau, le module sur la gestion d’une entreprise a été introduire pour permettre aux apprenants d’optimiser la gestion de leurs activités. Ce sont donc des mains habiles et des têtes bien faites et bien plaines qui retournent dans leurs ateliers à la grande satisfaction de Issouf Traoré   , directeur de cabinet du ministre de la Jeunesse , de la formation et de l’insertion professionnelle . il précise que cette formation traduit la volonté de son ministère et de son premier responsable le DR Ismaila Ouédraogo à mettre en œuvre un pan du  programme gouvernementale, prônant le renforcement du dispositif de la formation professionnelle et la promotion de l’emploi des jeunes, pour en faire des acteurs de développement. D’un coût de plus de 9 202 750 F CFA , le FAFPA a débloqué 8 052 406 F CFA  pour la formation . Les jeunes éprouvant des difficultés pour payer leur contribution, le ministre Ismaila Ouédraogo a en croire son directeur de cabinet est venu à leur secours en leur accordant 1 150 344 FCFA   pour leur  permettre  de prendre part à la formation.  Pour le directeur de Cabinet du maire de la commune de Ouahigouya , Yassia Ouédraogo, cette formation honore la commune de Ouahigouya à plus d’un titre . Elle dispose désormais selon lui, de mécaniciens professionnels qui offriront un service  de qualité  aux usages des deux roues . Les responsables de l’association et les apprenants n’ont pas tari d’éloges à l’égard de leurs bienfaiteurs. ils ont aussi remercié le FAFPA pour l’intérêt qu’il a accordé a ce projet de formation des jeunes mécaniciens. Il  faut retenir que  le Programme d’appui à la politique sectorielle d’enseignement et de formations techniques et professionnels (PAPS-EFTP) , mis en œuvre par le FAFPA est financé par un pool de 6 partenaires techniques et financiers notamment la coopération Luxembourgeoise, l’Agence française de développement, la coopération suisse, la coopération autrichienne, la Chine Taiwan et la Principauté de Monaco .

faso-nord.info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *