Gestion de médias et marketing : Des responsables de radios outillés à Ouahigouya  

image_pdfImprimerimage_printImprimer

Des responsables de 12 radios locales des régions du Nord , du Centre-Nord et du Centre ont bénéficié du 14 au 16 mars 2019 à Ouahigouya, d’une formation sur le thème  » Le marketing au bénéfice des radios locales ou comment accroître le chiffre d’affaires  de ma radio en vendant des services radiophoniques ». Cette formation a été organisée par le Centre national de presse Norbert Zongo dans le cadre de son programme  » Médias et promotion de la paix  » financé par l’ONG EIRENE .

 

 

 

« Le combat le plus déterminant dans le monde de l’information à l’heure actuelle est celui  de la rentabilité et de la viabilité des entreprises de presse » a indiqué d’entrée de jeu  Abdoulazize Bamogo, formateur en marketing médias. Aussi vice-président du Conseil supérieur de la communication(CSC), il a prévenu que si les entreprises de presse ne sont pas viables, elles ne pourront  offrir aux  journalistes un traitement salarial conséquent. Cette situation poussera inéluctablement les  scribouillards  dans la corruption.  Pire, s’étrangle- t-il, l’éthique et la déontologie resteront un leurre. Il enfonce le clou, soutenant que si   les entreprises de presse  rasent les murs, leurs responsables n’appliqueront pas la convention collective. Le vice-président du CSC se veut catégorique. Pour lui, la viabilité d’une entreprise de presse passe par sa capacité à vendre ses espaces. Pour en arriver à cela, il faut avoir une bonne politique de marketing. Pour lui, l’initiative  du Centre  national de former les journalistes sur le marketing est bien pertinente.

                           Tous les contours du marketing des médias

Etalant une parfaite maitrise du sujet, le formateur a allié la théorique et la pratique pour montrer tous les contours du marketing à ses interlocuteurs. Le coordonnateur national du centre national de presse Norbert Zongo, Abdoulaye Diallo a traduit tout l’attachement de sa structure au programme  » Médias et promotion de la paix« . Pour que les radios locales puissent œuvrer à l’atteinte des objectifs du programme estime-t-il, il faut nécessairement qu’au sein de ces  radios, il y ait un environnement propice  garantissant  leur indépendance. Pour que cette indépendance soit effective,  souligne Abdoulaye Diallo, les  radios devraient  fonctionner avec leurs propres  ressources.   D’où cette idée de sa structure d’accompagner les 12 radios locales dans la conquête de leur autonomie financière. Pour le compte de ce programme qui s’étale sur trois ans,  ces  radios ont bénéficié l’année dernière de plusieurs sessions de formations.

   S’ouvrir des opportunités

Le coordonnateur du Centre précisera   que cette dynamique continue en 2019 avec d’autres modules de renforcement de capacités notamment   le marketing, les microprogrammes, la réalisation des tables-rondes et des émissions interactives, les genres rédactionnels.  » Cette formation est la bienvenue , avant on  entendait parler de marketing mais tout  était vague dans nos tètes par rapport à son élaboration . Avec cette formation , nous sommes suffisamment outillés pour s’essayer à l’élaboration d’un plan de marketing qui puisse nous permettre de rentabiliser nos différentes radios . Désormais nous savons comment saisir  certaines opportunités qui nous permettront d’acquérir des moyens pour optimiser la vie de nos médias » apprécie Moussa Ouédraogo, le chef de programme de la radio  » La Voix du paysan ».

                   Mettre en application les connaissances acquises

Il souhaite que le centre national de presse Norbert Zongo puisse suivre les radios bénéficiaires dans la mise en œuvre de leur politique de marketing et leurs évaluations. Comme Moussa Ouédraogo , tous les autres participants disent repartir avec le maximum de bagages nécessaires afférentes à la technique   de marketing et à la  recherche des financements . Ils s’estiment aptes à mettre en application ce qu’ils ont appris pour gagner l’assise de leurs différentes radios.Le formateur a salué ce qu’il considère comme un partenariat exemplaire entre le centre national de presse Norbert Zongo et les radios locales. Il a promis qu’au cours des prochaines années, le CSC apportera sa contribution aux initiatives concourant  au  renforcement des capacités des journalistes et  des entreprises de presse.  Abdoulaye Diallo a réitéré sa reconnaissance à la fondation EIRENE, pour son appui à la mise de ce programme « Médias et promotion de la Paix  »

 

Faso-nord.info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *