Grands débats oratoires de la région du nord : Mieux impliquer les jeunes face aux défis sécuritaires

image_pdfImprimerimage_printImprimer

La deuxième édition des grands débats oratoires de la région du Nord a été lancée le samedi 30 mars 2019 à Yako . Organisée par l’association Yam-Wekré , le directeur de la  communication du ministère des Ressources animales et Halieutiques ,  Abdoulaye Dianda a animé le thème de cette édition « Rôle et responsabilité de la jeunesse face au défi sécuritaire »

 

 

« Nous n’avons qu’un pays , qu’une seule nation et la jeunesse a l’obligation de supporter les FDS pour remonter leur moral .Quand un problème est général , la solution ne peut être que collective  » a introduit le président de l’association Yam-Wekré , Ali Nanéma . Mais comment amener les jeunes à assumer cette  responsabilité  ? Il faut nécessairement les outiller .  C’est ce à quoi s’est essayé le spécialiste en communication publique et politique , Abdoulaye Dianda . Il a fait remarquer que le Burkina Faso  plongé   dans une spirale de violences menaçant  les  fondements de l’Etat , doit compter  sur un sursaut patriotique de sa frange jeune . il faut faire en sorte indique-t-il que la réaction de cette couche la plus active de la société soit à la hauteur de la folie meurtrière  des terroristes et autres aventuriers.  il a partagé avec ses interlocuteurs des idées  sur les   formes d’implication des jeunes dans la lutte contre le terrorisme , leur responsabilité dans la construction d’une nation forte .

                                         Soutenir les FDS

Abdoulaye Dianda a soutenu fortement que face à ce contexte d’insécurité que traverse le pays des hommes intègres , les jeunes doivent  avoir un rôle de veille en un mot des agents de renseignement  pour faciliter la tâche des forces de défense et de sécurité .  » La responsabilité relève de la citoyenneté qui elle -même est tirée de nos valeurs civiques et morales. Elle implique le sacrifice dont la jeunesse doit cultiver et internaliser les valeurs de dignité , de patriotisme afin de manifester une citoyenneté  nouvelle  à travers les alertes , les dénonciations et l’engagement de soi » a fait comprendre Abdoulaye Dianda

              24 établissements sur la ligne de départ

Revenant sur les objectifs de ce grand rendez-vous des débat-oratoires de la région du Nord , Ali Nanema a souligné entre autres la formation  des jeunes à la prise de la parole en public , l’acquisition de l’esprit de citoyenneté , la promotion de la cohésion sociale et de l’engagement citoyen .  Regroupant au départ des établissements scolaires de la  province du Passoré , l’initiative s’est élargie cette année aux structures éducatives implantées  sur le territoire de la région du Nord .  24 établissements   se sont inscrits pour prendre part aux activités s’étalant sur deux mois. Durant le temps des compétitions  » L’appel aux jeunes à soutenir les forces de défense et de sécurité, sera  le maitre -mot » a réaffirmé Ali Naména .

Faso-nord.info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *