Infrastructures hydrauliques au Nord : La digue du barrage « Kanazoé » en réhabilitation

La Direction Régionale de l’Eau et de l’Assainissement du Nord (DREA/N) a organisé le vendredi 2 mars 2018, une visite du chantier de réhabilitation de la digue du barrage Oumarou kanazoé dans le village de Toéssin. Le gouverneur de la région du Nord, directeurs régionaux, partenaires techniques et financiers, élus locaux, producteurs et riverains du barrage se sont imprégnés de l’état d’avancement des travaux de réfection.

Le barrage « Oumarou Kanazoé » d’une capacité d’environ un milliard de M3 est l’une des plus grande retenue d’eau de la région du Nord. Cette infrastructure hydraulique concoure à nourrir de milliers de personnes par des activités de maraîchage et de pêche. Kalsaka (Yatenga), Kirsi, Gomponsoum (Passoré), et Tougo (Zondoma) sont les communes qui sont arrosées par ce barrage. Afin de régler les pathologies existantes sur la digue du barrage longue de (4,2Kms),  la DREA/N a entrepris sa réhabilitation avec l’appui financier de l’Agence de l’Eau et du Nakambé (AEN). Pour Toé/Sow Ruth directrice régionale Nord de l’eau, les détériorations sur la crête, les pathologies à l’aval du barrage comme la prolifération de la végétation sont entre autres les raisons qui ont suscitées les présents travaux dans le but de prévenir la dégradation sévère de l’ouvrage.

Des comportements à éviter pour assurer la pérennité du barrage.

Au cours de la visite, autorités, techniciens de l’hydraulique, maires des communes concernées par l’exploitation du barrage ont constaté l’état d’avancement des travaux de la digue.  L’entreprise commis à la tâche et le service de contrôle ont expliqué toutes les étapes de la réfection à l’aval du barrage, estimé le taux d’exécution physique et évoquer les difficultés rencontrées.  A propos de la dégradation de la digue il ressort que les producteurs maraîchers  creusent pour enfuir des tuyauteries afin de prélever l’eau du barrage pour leur activité. Outre cela, la forte fréquentation de la digue par de camions gros porteurs en provenance du site minier de Kalsaka et des villages environnants ont été les principaux sujets de préoccupations évoqués lors des échanges en marge de la visite. Profitant de l’occasion, Hassane Sawadogo gouverneur de la région du Nord, a attiré l’attention des producteurs, des usagers de l’impérieuse nécessité de préserver la retenue d’eau par des comportements citoyens.

Mamadou Sawadogo maire de Kirsi, au nom des populations tout comme les représentants des producteurs ont pris l’engagement de se comporter de manière à préserver l’environnement local et la digue du barrage.

 

Éradiquer le Typha dont l’occupation est menaçante

Le Typha, une plante aquatique envahissante prend une ampleur inquiétante en ce sens que l’espèce occupe plus de 60% du plan d’eau depuis maintenant une dizaine d’année. A en croire Adama Ilboudo directeur de l’eau et de l’environnement à l’AEN, il est évident que les activités socio-économiques des populations sont compromises. Pour sauver la situation une mobilisation et des concertations sont engagés autour de la problématique avec les populations riveraines, les pêcheurs, les coutumiers pour la conception d’une stratégie commune pour venir à bout du typha à en croire M. Ilboudo. « Au regard de l’impact négatif de cette plante aquatique envahissante, nous avons mobilisé des chercheurs de l’Université de Ouagadougou et de l’INERA qui ont conçu un outil adapté. Nous allons passer à la phase expérimentale pour vérifier l’efficacité de l’outil avant de lancer une opération d’envergure de lutte contre le typha » a soutenu le directeur de l’eau de l’AEN. Au terme de la visite Hassane Sawadogo s’est dit rassuré de l’aboutissement de ce projet de réhabilitation. « Nous sommes satisfait de l’état d’avancement des travaux qui est conforme au chronogramme de travail établi. Les échanges que nous avons eu avec les maires et les producteurs nous donne espoir. Nous avons surtout responsabilisé les élus locaux à continuer de sensibiliser les populations des quatre communes sur la nécessité d’entretenir le barrage pour elles-mêmes et pour les générations futures » a notifié le gouverneur.

 

Faso nord info

 

 

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *