Inhumation de soldats à Ouahigouya : Nestor Bénéwindé et Ephrem reposent désormais au cimetière de Oufré

Dans la matinée du lundi 5 novembre 2018, le sergent Bicaba EPHREM et Ouédraogo Iman Nestor Bénéwindé  étaient en mission courante de liaison dans la commune de Nassoumbou, province du Soum.  A leur retour aux environs de 12 heures et à quelques encablures du camp de détachement avancé, ils ont constaté la présence d’un engin explosif enfoui dans le sol. En bons soldats, ils ont pris l’initiative de neutraliser cet engin explosif afin d’éviter le pire. Malheureusement, ils seront eux même victimes. C’est au moment même ou l’engin est presque neutralisé , que l’explosion s’est produite à la grande surprise de l’équipe.

Tous habitués de ces types de missions et même plus dangereuses

Nos deux soldats venaient de perdre la vie les armes à la main dans la défense de la patrie. Ce drame rend ainsi plus profond les peines depuis le début de ces types d’attaques dans cette partie du pays. « C’est le seigneur qui a besoin d’eux en ce moment. En tant que croyants, nous devons accepter la volonté de Dieu malgré la douleur » a laissé entendre l’aumônier militaire ce 7 novembre 2018 lors de l’oraison funèbre à la morgue du CHUR de Ouahigouya. Bien que ces écritures bibliques sont biens réelles et véridiques pour tout croyants ; le poids de la douleur était immense au sein de l’assistance. Les deux soldats sont habitués de ces types de missions et même plus dangereuses que celle là. Mais hélas; le sergent EPHEM, né en 1987, tombe après 12 ans, 11 mois 4 jours de bons et loyaux service au profit de la nation laissant une épouse et un enfant inconsolables. Quant à Bénéwindé Nestor, né en 1983 ; c’est après 16 ans, 11 mois  et 4 jours qu’il est rappelé à Dieu laissant une épouse et 3 enfants dans une lourde peine. En présence du colonel  Léon TRAORE de la 1ère région militaire de Kaya, des autorités régionales du nord, des forces de défense et de sécurité et population de Ouahigouya, c’est le commandant de 12e régiment infanterie commando(RIC) de Ouahigouya, Paul Henri Damiba qui a procédé à leur décoration à titre posthume de la médaille d’honneur militaire. Ces braves soldats ont ensuite été inhumés au cimetière de Oufré, sis au  secteur 11 de Ouahigouya.

Faso nord info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *