Insécurité au Nord Burkina : Les OSC de TITAO exigent la réouverture des classes par une marche

Les organisations de la société civile (OSC), de la province du Lorum dans la région du Nord  ont organisé une marche le mardi 27 novembre 2018 pour soutenir les forces de défenses et de sécurité. Elles ont aussi plaidé pour la réouverture des écoles, fermées suite à un mot d’ordre des syndicats. 

 

 

La province du loroum a froidement vécue des attaques perpétrées par des hommes sans foi ni loi. Le bilan fait état de 2 civiles assassinés dans la commune de Titao et Banh dans la nuit du 18 au 19 septembre 2018. L’assassinat de 7 FDS sur l’axe Titao-Sollé, qui, étaient en mission de sécurisation. L’attaque du commissariat de Sollé dans la nuit du 15 octobre 2018 ainsi que des dégâts matériels. S’ajoute également les récentes menaces du CSPS de Pelaboukou, l’école de Tougri-Bouli et le CEG de Toulfé en novembre 2018, révèle le représentant des forces vives de la province du Loroum, Moussa Ouédraogo. Excédé,suiteà une bastonnaded’enseignants à Toulfé , village de la commune de Titao, l’union d’action syndicale (UAS) du Loroum adécrétéle 15 novembre 2018 la suspension des cours.  Pour cause, « La démission du gouvernement à assurer la sécurité du peuple en général et des établissements scolaires en particulier », nous assistons avec amertume le non fonctionnement du système éducatif sur toute l’étendue du territoire provinciale. A cet effet, nous interpelons le gouvernement afin qu’il recherche des solutions urgentes pour venir à bout de l’insécurité. Ajoute sieur Moussa.

Plaider pour la réouverture des écoles et soutenir les FDS

Selon le président du conseil provincial des OSC du Loroum, Illassa Ouédraogo, nous sommes sortis ce matin pour marquer notre engagement à soutenir les FDS. Aussi présenté nos condoléances à cette famille qui a perdu 7 vaillants combattants.  Et, plaidé pour la réouverture des écoles dans toute la province. Cette marche avait à son compteur 5 recommandations qui sont entre autres l’organisation permanente des patrouilles mixtes dans la province ; le renforcement du personnel et l’équipement des FDS ; la réouverture detoutes les écoles et le CSPS dans un bref délai ; la création d’une base militaire à Titao et un détachement à Sollé et l’amélioration de l’accès de la zone à travers la réhabilitation des routes départementales et le bitumage de la route nationale n°23.

Un engagement à organiser et  mieux s’impliquer dans la collaboration civilo-FDS

Recevant les doléances des marcheurs, madame la Haut-Commissaire de la province du Loroum promet de transmettre à qui de droit. Elle, invite les forces vives de la province à une franche collaboration. « Nous avons entrepris des travaux avec les maires et très bientôt vous allez connaitre notre stratégie en la matière. Ceux qui sont au-devant de cette marche, je vous charge de porter ce message aux chefs coutumiers, CVD, les conseillers, les APE, les COGES et les responsables des jeunes dans les villages. Car nous allons organiser les populations pour les surveillances afin qu’elles donnent le maximum d’informations », déclare madame Aissata Angélina Traoré. 

Au cours de cette journée de protestation, les marcheurs ont au nom de la population du Loroum, remis une lettre de condoléance et une enveloppe dont le contenu est resté dans l’anonymat à la direction provinciale de la police nationale du Loroum. Cela, suite aux décès des 7 FDS lâchement assassinés. Le Commissaire Central Adjoint, Saidou Ouédraogo a salué cette démarche des OSC sans manquer de faire remarquer que la collaboration entre populations et FDS est nécessaire.

Faso nord info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *