Insécurité au nord du Burkina : Le président de l’Assemblée Nationale ouvre le débat, s’informe, conseille et galvanise

Dans le cadre de ses tournées dans les régions du Burkina Faso, menacées par les attaques des terroristes, l’Assemblée nationale était à Ouahigouya les 12, 13 juin 2020. Ce sejour a été marqué par des échanges avec les élus locaux, les autorités administratives et coutumières, les forces de défense et de sécurité sur la situation nationale.

« Les actions de redevabilité de l’Assemblée nationale sur les actions de lutte contre le terrorisme , sa solidarité  à l’endroit des populations déplacées , sa volonté de constater les vécus quotidiens des populations ainsi que les forces et faiblesses des différents dispositifs de résilience de la crise sécuritaire  » c’est en ces mots, que la 4éme vice-présidente de l’Assemblée nationale ,  Elise Thombiano a expliqué  le sens de cette  tournée des représentants du peuple  au cours de la cérémonie d’ouverture le matin du vendredi 12 juin 2020 à Ouahigouya. Après le cérémonial d’ouverture  , les invités ont été invité  à prêter attention à des communications notamment  la contribution de 7éme  législature à la lutte contre le terrorisme ;les élections du 22 novembre et le contexte d’insécurité : quelle option pour la CENI ; les efforts du gouvernement dans la prise en charge des personnes déplacées ; l’état de la mise en œuvre de la loi portant institution  de volontaires pour la défense de la patrie dans le secteur ouest du groupement des forces armées  pour la sécurisation du Nord

De fortes recommandations

Ces communications ont accouché de fortes recommandations. Au titre de la CENI , les recommandations portent sur  l’institution d’un mécanisme de communication entre l’Office national identification (ONI) et la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) afin de mieux coordonner leurs actions dans  la délivrance des cartes nationales d’identité et des cartes d’électeurs ;  la prise d’une décision claire et urgente sur l’enrôlement et les votes des personnes déplacées internes . Au niveau des forces de défense et de sécurité , il a été préconisé l’allocation de ressources conséquentes pour le recrutement, la formation et l’encadrement des volontaires de défense pour la patrie ;  la  mise à  leur    disposition de moyens roulants et de carburant,   l’amélioration du réseau de communication dans les localités touchées par le terrorisme, la collaboration plus accrue entre les élus, les autorités administratives, les populations et les FDS ; la réalisation de forages et de bâtiments au centre de formation des VDP de Thiou ; la mise en place d’un dispositif de prise en charge sanitaire des VDP conformément à la loi sur les VDP . Afférentes à l’Action humanitaire et à la Solidarité nationale , les points retenus portent sur la mise à disposition de ressources financières pour le fonctionnement du CORESUR et des démembrements ; l’amélioration des conditions de travail des agents en charge de l’Action humanitaire par l’octroi de moyens logistiques nécessaires ; la coordination des acteurs des acteurs et une implication plus forte des partenaires techniques et financiers afin d’assurer aux personnes déplacées une meilleure prise en charge ; l’allocation de  ressources financières aux collectivités locales dont l’économie est plombée par les effets du terrorisme .

  Les vérités de Bala Sakandé

Le PAN a rendu visite au roi du Yatenga , Naaba Kiiba

Appréciant la qualité, la franchise des débats et la pertinence des recommandations, le président de l’Assemblée nationale,  Alassane Bala Sakandé a craché ses vérités exhortant toutes les couches sociales à se parler droit dans les yeux « Nous ne pouvons pas venir à bout de ce fléau, qu’est le terrorisme sans se dire la vérité en face » a- t-il martelé. Pour lui, la sécurisation de notre chère patrie ne dépend pas seulement des FDS ni des volontaires, mais de tous.  Le  président de l’Assemblée nationale a enrichi son séjour par des audiences avec  les corps militaires et paramilitaires, le conseil régional de la jeunesse, la coordination régionale des femmes, le bureau des anciens. « Quand nous allons boucler le tour de toutes les régions concernées, nous allons faire le compile des recommandations. Puis, voir comment les députés peuvent encore apporter leurs contributions » a  précisé  le patron du parlement burkinabé. Ce passage à Ouahigouya est venu après celui de Fada N’Gourma effectué les 08 et 09 juin 2020. A la suite des visites dans les deux autres régions, le Centre Nord, la Boucle du Mouhoun et le Sahel, l’Assemblée  pourrait se faire une idée claire  des actions qu’elle aura à entreprendre en vue de l’amélioration de la situation sécuritaire sur l’ensemble du territoire national.

100 tonnes de vivre aux 71.784 PDIs de la région du Nord.

Le don de vivres au PDIs dans la région du Nord pas le président l’Assemblée Nationale

Le président de   L’Assemblée Nationale a fait au nom de sa structure  un don de 100 tonnes vivres dont 40 tonnes de riz, 30 tonnes de mil et 30 tonnes de maïs aux déplacées internes de la région du Nord. Il faut noter que parmi les cinq régions les plus touchées par le terroriste, la région du Nord occupe la 3ème place soit 7,8% des déplacées internes sur le plan  national. Pour le directeur régional de la Femme et l’Action humanitaire du Nord, Savadogo Konsi Léonard  à la date du 31 mai 2020 à nos jours, le Yatenga compte 38.122 déplacées, 32.527 au Lorum, 645 au Passoré. Et, 490 déplacées internes au compte de la province du Zondoma. Le directeur régional, a  expliqué  qu’après l’attaque du commissariat de Titao bon nombre de déplacés internes du Lorum ont convergé au Yatenga, ce qui explique le nombre élevé des déplacées dans la capitale de la région du Nord. Autre temps fort du séjour  du président de l’Assemblée nationale dans le chef-lieu de la région du Nord, sa visite au roi du Yatenga Naaba Kiba,  une belle occasion de magnification et de collaboration entre deux pouvoirs : traditionnel et moderne

Faso nord info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *