Insécurité au Nord : Helvetas au chevet des déplacés de Séguénéga, Rambo, Kossouka

  

Courant octobre 2020 , l’ONG Helvetas a organisé un atelier bilan de son projet WASHPRO au profit des personnes déplacées des communes de Kossouka, Rambo et Séguénéga.

Les déplacés présents à l’atelier bilan de HELVETAS

135 femmes déplacées internes de Kossouka, bénéficiaires chacune d’une somme de 75 000 F CFA pour des activités génératrices de revenus,  Helvetas à travers son projet WASHPRO a travaillé à l’épanouissement et à l’autonomisation des femmes victimes de l’insécurité. Mieux,  l’ONG a fait profiter son aide à 30   femmes hôtes à raison de 50000 F CFA pour chacune    afin de garantir la bonne cohabitation entre ces dernières  et les déplacées. Et ce n’est pas tout. Ce projet s’est également matérialisé par la construction de 90 latrines, la réhabilitation et la réalisation de forages dans 2 villages de chacune des trois communes bénéficiaires à savoir Séguénéga, Rambo et Kossouka.

                              Pérenniser les acquis

LE secrétaire général de la province du Yatenga

Dans le sens d’une pérennisation des actions du projet WASHPRO à entendre son coordonnateur, Ibrahim Bara, un groupement de femmes a bénéficié d’une formation sur la fabrication du savon liquide et en boules. Ces bénéficiaires en plus de se procurer  des revenus par la vente de  leur production se chargeront d’enseigner les bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement  dans les ménages. Le responsable chargé de l’intermédiation sociale, Daouda Nignan informe que des comités villageois ont été installés dans les différents villages  couverts par le projet. Ces comités ont aussi  pour mission d’assurer  la pérennisation des activités et d’orienter la mise en œuvre d’activités d’autres partenaires.

                       Un important secours

Les participants à l’atelier bilan ont  salué la pertinence et l’efficacité des activités du projet WASHPRO.  Le chef de Kossouka et le préfet de Séguénéga ont tous témoigné que ce projet est venu atténuer l’angoisse que les habitait quant à leur capacité à accueillir et à subvenir aux besoins   des personnes déplacées. Ressortissante de Gelbobo, Alimata Rabo qui raconte être arrivée à Kossouka dans l’amertume et le désespoir dit retrouver la joie de vivre grâce à ce projet WASHPRO. Selon  le  directeur régional en charge de la solidarité et de l’Action humanitaire, Léonard K  Sawadogo, ce projet WASHPRO de  Helvetas traduit la marque d’une solidarité envers les personnes déplacées et le gouvernement Burkinabé.

 Emboiter les pas de Helvetas

 

Il précise que les charges du gouvernement sont énormes d’où l’importance d’un appui comme celui développé par Helvetas Suisse. Le DR en charge de l’Action humanitaire invite les autres structures à emboiter les pas de cette ONG Suisse. Le secrétaire général de la province du Yatenga, Souleymane Nacanabo  à son tour n’a pas tari d’éloges envers Helvetas. Se réjouissant de voir une bonne appropriation des activités du projet par les bénéficiaires, il a aussi traduit sa satisfaction quant aux différents dispositifs mis en place pour assurer la pérennisation des acquis.    

Faso nord info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *