Insécurité routière à Ouahigouya : Les élus locaux et la police municipale s’outillent pour mieux prévenir

La commune de Ouahigouya a initié une formation sur la sécurité routière au profit des conseillers municipaux et de la police municipale.  C’était du  29 au 30 mai 2018, dans la salle de conférence de la dite mairie. Cette formation  marque le début d’une série de formation  dans le cadre du programme de Transport  et de Développement Urbain  (PTDU) financé par la Banque mondiale. La cérémonie de lancement de cette formation a été présidée par le 2e adjoint au maire de la commune de Ouahigouya Madi Ouédraogo

Les statistiques  de la 4e  compagnie  de la Brigade nationale des sapeurs pompiers   et du commissariat de police  révèlent  qu’en l’espace de trois ans  (2014  2016 ), il a été  enregistré   760 cas d’accidents  dont 640 blessés et 32 décès dans la ville de Ouahigouya   . Au nombre des causes de ces accidents , il y a la méconnaissance du code de la route , l’intolérance dans la circulation routière , le mauvais état des routes , la divagation des animaux  . La sécurité  de la population étant une mission  régalienne des autorités communales , elles ne sauraient fermer les yeux sur les conséquences  désastreuses de ces accidents . D’où toute l’importance de cette formation afin d’outiller   les premiers acteurs que sont les conseillers municipaux et les agents de la police municipale autour  des  enjeux de la sécurité routière  sur le développement économique et sociale de la commune .   Pendant les deux jours , le formateur Jacques Tapsoba de Africa-Auto-Ecole  a échangé avec les participants sur divers points du code de la route . il a allié la pratique et la théorie  afin que  ses interlocuteurs  puissent avoir une connaissance parfaite de la sécurité routière .   A ceux qui se posaient la question sur le bienfondé de connaitre le code de route , sans posséder un permis de conduire ou   un véhicule  ,  la réaction du formateur a été   sans ambages . » En ce qui concerne le code de la route, au-delà du permis de conduire, pour mieux vivre et mieux circuler et être un bon citoyen, il faut impérativement connaitre le code de la route ».  a-t-il insisté .  Des sanctions à infliger aux fautifs dans la circulation routière ,  Jacques Tapsoba  a brandi, le rôle de la police municipale à leur faire   payer des amendes  pour les infractions . Pour les fautes graves ,  les récidivistes et les  récalcitrants , la police  a  le droit de retirer temporairement  leur   moyen de déplacement ou leur    permis de conduire. Les participants disent  sortir  de cette formation bien outillés.   «C’est un acte salutaire car le code de la route était méconnu de bon nombre de conseillers municipaux. Nous avons beaucoup appris à travers cette formation. A vrai dire,  l’incivisme routier a pris une proportion inquiétante à Ouahigouya. Nous allons réinvestir cette formation partout où nous serons car il y a rien de tel  que de maîtriser le code de la route. A l’issue de cette formation,  je compte faire mon permis de conduire afin de consolider ce que j’ai appris » apprécie la conseillère municipale Mamounata Sawadogo . Son collégue , Salam Ouédraogo rénchérit  »  A l’issue de cette formation nous allons changer notre comportement en circulation et interpeler les usagers qui circulent mal. Nous ne sommes pas des policiers mais nous pouvons   à travers des rencontres et des sensibilisations inculquer les bonnes pratiques. J’ai compris le sens de   beaucoup de panneaux de signalisation  que je voyais tous les jours. Avant de sensibiliser quelqu’un , il faut soi-même être bien outillé . Les jours à venir , nous allons ouvrir le débat sur  la sécurité routière afin de porter à la connaissance de la population le bien fondé du respect du code de la route ».  Cette formation a été sanctionnée  par    des recommandations portant  sur  la sensibilisation et  la fluidité dans la circulation, le respect des panneaux de  signalisation routière, la baisse du   coût du  permis de conduire, l’initiation d’activités concourant à la réduction du taux de chômage .  C’est avec l’appui de la banque mondiale à travers le Programme de Transport et de Développement Urbain (PTDU) que cette formation a été initiée. Ce programme permettra   le renforcement des capacités des agents communaux et d’autres acteurs sur   5 thèmes de formation à savoir la sécurité routière, le suivi-contrôle, la mobilisation des ressources locales, la notion et procédure d’obtention en matière domanial et le Système d’Information Géographique (SIG). Le tout à un coût global de 14.415.000 f CFA.

Faso nord info

 

 

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *