Insertion socio-professionnelle : 135 femmes et jeunes de la région du Nord formés par APRED

   

L’Association pour la Promotion de l’Education(APRED)  a fait  le vendredi 29 mai 2020,  le bilan  des activés de son projet de formation et d’appui à l’insertion socio-professionnelle des jeunes et des femmes de 7 communes rurales de la région du Nord. Ce projet s’inscrit  dans  le cadre du programme d’appui à l’emploi mis en œuvre par Expertise France et financé par le fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne. Durant 20 mois,  APRED a conduit des activités de formation en technique de fabrication de grillage et de teinture-tissage au bénéfice de 135 jeunes et femmes. Cette rencontre bilan marquant la fin du projet a été placée sous la présidence du gouverneur de la région du Nord, représenté par la conseillère technique Mme Sangaré.

Vivant auparavant sur le dos de ses parents , grâce a ce projet , Sayouba Sawadogo gagne dignement sa vie à travers son entreprise

« Un jour, un  conseiller de notre village  est venu nous informer qu’il y a un projet pour former les jeunes en technique de fabrication de grillage. Vu mon état,  j’étais une charge pour mes parents.Je me suis alors inscrit et j’ai été retenu. Pendant 32 jours,nous avons été formés sur la  fabrication de  plusieurs modèles de grillages ainsi que les installations. Nous avons également été formés en entrepreneuriat et gestion d’entreprise. Aussi nous avons bénéficié  autre formation de perfectionnement de 10 jours» relate fièrement  SayoubaSawadogo.  Handicapé physique,  il est  habitant du   village de Boh, commune rurale de Zogoré. A l’en croire à l’issue  de sa formation technique, le projet lui a offert un kit pour son installation. Grace à l’équipement reçu, il dit avoir  mis son entreprise en marche. Les différentes qualités de grillage qu’il fabrique sont prisées dans les différents marchés.

Le maire de la commune rurale de Thiou, remettant à une beneficiaire , son parchemin de fin de formation

Une marge bénéficiaire consistante

Selon lui, ses bénéfices avoisinent 50 000 FCFA  par mois. Ce qui lui permet de bien gagner sa vie. Cerise sur le gâteau,  Sayouba, a réussi brillamment à l’examen de qualification de base. Muni de ce diplôme, il se réjouit d’avoir toutes les compétences nécessaires  pour asseoir   une entreprise digne de ce nom. Autre exemple de réussite, Nakanebo Mariam, habitante de de la commune de Thiou « J’ai été bénéficiaire de la formation en teinture tissage durant 96 jours. A cela  s’ajoute 10 jours de perfectionnement et un renforcement de capacité en entrepreneuriat. J’ai mon CBQ en main et je suis chef d’une entreprise  est en cours de formalisation. Actuellement,  je peux facilement soutenir mon mari dans les dépenses familiales car sur un seul pagne tissé,  je me procure 2000 F de bénéfice» confie-t-elle.

Les compétences solidement renforcées en tissage-teinture , ces femmes travaillent désormais à leur propre

Créer des entreprises durables

Le coordonnateur de l’association APRED satisfait des résultats acquis

Contribuer à développer les capacités professionnelles des jeunes et des femmes dans les métiers de fabrication de grillage et de tissage-teinture par des formations qualifiantes afin de permettre aux bénéficiaires de créer des microentreprises durables ,  c’est l’objectif global de projet selon son coordonnateur, Moussa OUEDRAOGO.« Le développement de tout pays passe par une formation adaptée aux besoins de son marché. Le Burkina Faso fait face à un problème majeur : la plupart des jeunes n’ont pas bénéficié d’une formation qui leur permette d’accéder à un emploi décent. Parmi les principales causes, le  déficit de qualification professionnelle. Toute chose concourant à une faible capacité de création d’emploi, ce qui constitue un véritable goulot d’étranglement dans le développement socio-économique de la région du Nord» a-t-il indiqué. D’où la mise en œuvre du projet de formation et d’appui à l’insertion socio professionnelle des jeunes et des femmes de la région du Nord qui a couvert les communes rurales de Thiou, Zogoré, Kalsaka, Séguenga, Kossouka, Banh et Sollé.

Le coordonnateur du projet , Moussa Ouédraogo, remettant à une beneficiaire son certificat de qualification de base en teinture -tissage

74 entreprises en cours de formalisation

promoteurs du projet, bénéficiaires , autorités locales et administratives ont immortalisé cet événement marquant la fin du projet

 A entendre la conseillère technique, Mme Sangaré, représentant le gouverneur   de la région du Nord,  les résultats du projet sont satisfaisants : « 105 emplois stables crées autour des 60 kits rétrocédés par l’APRED aux bénéficiaires dont (03) bénéficiaires en technique de fabrication de grillage  employés dans un atelier de la place à Ouahigouya. Également 84 bénéficiaires ont obtenus leur certificat de qualifications de base et 74 nouvelles entreprises sont en cours de formalisation au CEFOR » énumère  –t-elle tout en louant la qualité des résultats et la bonne conduite des apprenants et surtout le dynamisme de l’Association pour la Promotion de l’Éducation et ses partenaires . Pour une meilleure autonomisation des bénéficiaires de ce projet , APRED a jugé utile des les regrouper à travers la création de 7 coopératives . Une alternative qui permettra à ces derniers de partager les connaissances, de cultiver l’excellence et d’unir leurs forces pour conquérir les marchés de commercialisation des produits fabriqués

Faso nord info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *