Journées Bernard Lédéa Ouédraogo: L’esprit et le contenu déclinés par Raogo Antoine Sawadogo

image_pdfImprimerimage_printImprimer

Décédé le 25 octobre 2017, les journées d’hommage à Bernard Lédéa Ouédraogo se tiendront les 24, 25, 26 octobre 2018. Le président du comité d’organisation de ces journées, Raogo Antoine Sawadogo  a décliné  le contenu et l’esprit de cette célébration sur les antennes de la radio “La voix du paysan” à travers une interview conduite par Moussa le Grand Ouédraogo. Nous avons transcrit pour vous la substance de cette interview.

 

Vous êtes le président du comité d’organisation des journées Bernard Lédéa Ouédraogo, quel est l’enjeu d’une telle activité pour la Fédération nationale des groupements naam et pour notre communauté ?

J’ai l’insigne honneur de parler au nom de la famille de feu Bernard Lédéa Ouédraogo , au nom de la Fédération nationale des groupements naam en ce qui concerne la tenue des journées Bernard Lédéa Ouédraogo. Nous avons envisagé organiser ce qu’on appelle les journées d’hommage de feu Bernard Lédéa Ouédraogo qui n’est plus à présenter. Cette journée à une histoire. Du vivant de Bernard Lédéa Ouédraogo , des jeunes dynamiques, courageux, visionnaires de la société civile ont été le rencontrer  souhaitant obtenir de lui l’autorisation  pour célébrer ses œuvres , ses idées, ses ouvrages de son vivant.

Les intervenants  ont unanimement souhaité une action qui pérennise de l’esprit de l’illustre défunt

Dans un premier temps, il a refusé . Par la suite , les jeunes ont insisté et il a donné son accord. Les journées étaient prévues pour se tenir le 25 octobre 2017. Coïncidence du destin si on peut le dire ainsi, c’est à cette date que Bernard s’est éteint. Au moment de ses obsèques, le  même vœu est revenu dans toutes les interventions . Chaque intervenant s’est inquiété du risque de voir les œuvres du défunt tomber en désuétude ou dans les oubliettes si on n’y prend garde. Comme vous le savez , Bernard a passé toute sa vie a enseigné des méthodes , des approches , des idéologies , de la philosophie , des objectifs.

Il a réussi à fédérer des acteurs terrain du monde de développement autour d’une idée “Développer, sans abimer” c’est à dire qu’il faut partir de ce que les gens veulent , ce qu’ils sont, ce qu’ils aiment et les amener vers un développement acceptable qui ne s’impose pas  de l’extérieur mais qui est une sorte de synthèse entre le traditionnel et le moderne, entre ce qui  est purement africain et européen et tout ce qui est mondial. Voila schématiquement ce que Bernard enseignait. Cela s’est traduit par la production d’eau à travers la conservation des eaux et des sols , la construction de barrages , de boulis , de puits et aussi par des formations , des productions de connaissances de toutes sortes.  Toutes initiatives pouvant améliorer les conditions de vie morales et matérielles du monde rural, Bernard en a  fait son catéchisme au quotidien.

Les intervenants lors de ses obsèques ont unanimement souhaité qu’il y ‘ ait une action qui pérennise en quelque sorte l’esprit de l’illustre défunt , ses enseignements  , ses initiatives les résultats et les leçons , pas pour les réciter comme  les versets de la bible ou le coran, mais s’appuyer sur ce riche patrimoine culturel mossi, burkinabé, partant africain. Nous avons intérêt à ne pas commettre  l’erreur de cette assertion  à savoir qu’un vieillard qui meurt en Afrique est une bibliothèque qui brule”. Autrement , bonjour,  l’éternel recommencement .

Cette célébration va se dérouler les 24, 25 , 26 octobre 2018

C’est pourquoi la maman, Mme Maria , les enfants de Lédéa , la fédération nationale des groupements naams ,  et les initiateurs des journées m’ont contacté pour me demander d’être le président du comité d’organisation de l’ensemble des journées . Cette célébration   va se dérouler les 24, 25 , 26 octobre 2018. La journée du 24 sera consacrée à des animations de préparation de la journée qui est  le 25 . La clôture se fera très modestement à Gourcy où il  a été enterré par un dépôt de gerbe sur sa tombe .

Cette activité sera marquée par des prières des sensibilités religieuses . Cette journée du 26 octobre à Gourcy connaitra également la pose  de la première pierre du centre agricole . Dans ce centre agricole , passeront des personnes de ressources , des paysans, des chercheurs . L’idée est de faire ce qu’on appelle la formation horizontale au lieu de  formations verticales. Ces formations verticales  coûtent chers  et dans la mise œuvre, les enseignements des formateurs  connaissent  des   déperditions . La duplication est souvent inadaptée . Pour le cas du centre  agricole Bernard Lédéa Ouédraogo , ce sont des paysans modèles qui ont du réussite qui apprendront à d’autres comment améliorer leurs productions , la transformations des produits , la sélection et l’utilisation des semences.

D’année en année , on essayera de mettre du  contenu aux thématiques tant du plan scientifique que culturel

je reprécise que les journées Bernard Lédéa Ouédraogo s’organiseront dans un processus de   progressivité. il s’agira d’instituer cette journée tous les 25 de chaque  mois d’octobre . D’année en année , on essayera de mettre du  contenu aux thématiques tant du plan scientifique que culturel .  Après le centre  agricole , vous verrez au fil du temps,  la création d’une fondation Bernard Lédéa Ouédraogo et un village à  son nom .  Comprenez que tous cela  ne peut   se faire en une édition .

D’où l’idée de déballer, de réaliser progressivement les activités au fil des années . Un autre contenu de ces journées , ce sont les colloques que nous voulons internationaux  , ce qui va nous permettre de faire la collecte des idées essentielles de Bernard Lédéa Ouédraogo;  un tour d’horizon assez exhaustif de ce que nous connaissons sur le concept de développement selon la vision du  défunt . Cela se déclinera à travers des témoignages de personnes de ressources , d’anciens cadres des groupements naams , des bailleurs de fonds , ceux toujours en activité qui viendront, qui pour un exposé , qui pour une contribution quelconque . Cette activité se tiendra pour cette année le 24 octobre . Voilà dans les grandes lignes , la perspective de ces journées Bernard Lédéa Ouédraogo .

Quel message vous avez à l’attention de la population?

Nous sommes peut-être aller trop vite  en besogne , mais nous allons nous  attelés premièrement à informer les plus hautes autorités de l’Etat de la tenue des ces journées . Nous allons informer également les autorités administratives , politiques , religieuses et coutumières au niveau de la région et ensuite informer les populations à travers les unions des groupements naam , les organisations de la société civile ; les conseillers municipaux et régionaux et à travers surtout les organisations paysannes qui ont gravité autour de Bernard Lédéa Ouédraogo

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *