Journées d’hommage à Bernard Lédéa Ouédraogo : Le défi de mettre fin à  la faim en 2030

image_pdfImprimerimage_printImprimer

La 1ere édition des journées d’hommage à Bernard Lédéa Ouédraogo placée sous le patronage du Haut représentant du Chef de l’Etat, Sheriff Moumina Sy  et du roi du Yatenga,  Naba Kiiba a été marquée  par des récompenses à des groupements  paysans  qui ont   su s’approprier les enseignements du fondateur de la Fédération nationale des groupements, des SIX ‘S et de SOS-Sahel

.

Le véritable combat du feu Docteur Bernard Lédéa Ouédraogo a été l’auto-responsabilisation du monde paysan. Lors de la célébration de la  1ere édition des journées  du fondateur de l’empire de la paysannerie, ses héritiers ont mis  en valeur les résultats de son combat en accordant des récompenses à des agriculteurs qui excellent dans la mise en pratique des techniques culturales comme  enseignées   par  le précurseur   . Le duplicateur incontesté du concept « Développer sans abimer «  véhiculé par Bernard Lédéa Ouédraogo est Yacouba Sawadogo du village de Gourga , secteur 15 de Ouahigouya , qui,  à partir d’une clairière  a construit de nos jours une  forêt sur  une étendue de 30ha  . Son mérite a été reconnu à travers le monde entier par de nombreux prix  dont la dernière en date et le plus prestigieux est le prix alternatif.   qu’il recevra  à Genève .

                       Des récompenses aux innovateurs  

C’est tout naturellement que le comité d’organisation a accordé le grand prix Bernard Lédéa Ouédraogo à Yacouba Sawadogo , celui-là que certains surnomment le « fou du désert  » où « l’homme qui a arrêté le désert »  . Ce prix est composé d’une moto-pompe,  des accessoires et une somme de 250 000 Fcfa . D’autres acteurs innovateurs ont été encouragés . il s’agit entre autres des groupements  Rélewendé de Rogo dans la commune de Gourcy , Nayolsé de Titao, Tuum la Viim de Koumbri et le groupement Goyalé de Kiembara  . Chacun  a reçu des sacs de semences. Un prix spécial composé d’un ordinateur complet et une somme de 100000 FCFA ont été accordés Joël Sawadogo  sortis  major  parmi les    ingénieurs   du Centre de formation agricole  de Martourkou, . Ces prix traduisent  la volonté des héritiers du fondateur des groupements à perpétuer son engagement  à renforcer le capital humain , à susciter  la création  et l’innovation .

Bernard a été un révolutionnaire

 » Il a accompli son devoir. Il a parcouru les chemins. Il a recherché les voies qui passent devant la maison du pauvre. Il s’y est arrêté pour mieux comprendre et prendre action pour éradiquer la faim, lui-même ayant connu la faim » a rappelé Alfred Sawadogo, le président de SOS Sahel . Précisant l’engagement du gouvernement à mettre terme à la faim  à l’horizon 2030, Alfred Sawadogo a invité les acteurs des groupements naams à déployer leurs intelligences, leurs énergies pour sortir des technologies afin d’accompagner cet objectif du gouvernement . L’héritage que ce fondateur d’empire de développement nous a légué indique-t-il  , est un bien immatériel que nous devons absolument préserver de toute dégradation. Nous devons faire prospérer l’héritage, le faire rayonner pour qu’il nous survive .Ainsi martèle le président de SOS-Sahel , l’empire de Bernard Lédéa ne s’effondrera pas . Le Haut représentant  du chef de l’Etat , Sheriff Moumina Sy  , co-patron de trois jours d’hommage à pour sa part insisté sur   la dimension révolutionnaire de feu Bernard Lédéa Ouédraogo « Un révolutionnaire , c’est celui qui sait lié sa théorie à sa pratique.  Il a été un révolutionnaire  parce qu’il a su vivre avec les paysans, au sein des paysans et traduire les aspirations des paysans en actes concrets » argumente-t-il.  Marie Berthe Ouédraogo  au nom de la famille rapporte » Notre papa nous a toujours appris que sans impliquer son âme, son cœur dans une action, celle-ci ne peut  réussir »

                Transformer les difficultés en opportunités

Quant à l’actuel président de la Fédération nationale des groupements naams , il retient du père un homme passionné , très travailleur, résilient qui sait rebondir même quand il trébuche pour continuer avec plus de force et aller plus loin . « Il a toujours su affronter les difficultés et les transformer en opportunités » renchérit-il   . Comme pour lui prendre aux mots, le président du comité d’organisation Raogo Antoine Sawadogo , ancien secrétaire général de la FNGN , s’adresse à l’actuel président en ces termes . « Aux responsables de la Fédération nationale des groupements naams et Joël en tête , la responsabilité vous incombe non seulement de capitaliser les acquis laissés par le fondateur, mais aussi de se mettre quotidiennement à la tache . Le plus urgent pour ses héritiers que nous sommes est de faire en sorte que la philosophie de développer sans abimer sur nos valeurs soit comprise et appliquée. C’est cela qui constitue  le véritable hommage à rendre au visionnaire, au patriote, à l’entrepreneur social qu’a été Bernard Lédéa Ouédraogo . « 

                Un centre agro-syvo-pastorale

L’appel du président de SOS-Sahel Alfred Sawadogo de ne pas permettre l’effondrement de l’immense empire du développement, celui de Raogo  Antoine Sawadogo de ne pas laisser consumer la bibliothèque dans les flammes de l’indifférence et de l’oubli  et bien d’autres supplications à perpétuer les œuvres de l’illustre défunt ont été matérialisés par la pose de la première du centre agro-sylvo pastorale  à Gourcy dans la province du Zondoma . Dans ce centre ,  les multiples enseignements et recettes de feu Docteur Bernard  tels que le Zai, les cordons pierreux , le tapis herbacé , la culture maraichère seront réactualisées , revalorisées et enseignées. Toutes choses qui permettront une meilleure appropriation et une duplication de la philosophie du développer sans abîmer. Et pour   couronner le tout, le comité d’organisation envisage  le lancement de la fondation Bernard Lédéa au cours des prochaines éditions des journées d’hommage.

Faso-nord.info

 

 

 

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Application mobile en partenariat avec Make me Droid, le créateur d'applications Android/IOS en ligne.