Journées portes ouvertes 2017 de Educo : De belles perspectives dans le secteur de l’éducation au Yatenga

La journée portes ouvertes de la Fondation EDUCO, basée à Ouahigouya s’est tenue le vendredi 24 mars 2017 au sein du siège de l’association sous la présidence du gouverneur de la région de la région Hassane Sawadogo représenté par la secrétaire générale de cette région, Irène Coulibaly

Cette journée portes ouvertes deuxième du genre a été un moment d’appropriation de la vision de l’ONG EDUCO, son approche et les activités qu’elle conduit dans sa zone d’intervention à savoir 45 villages réparties dans 5 communes de la province du Yatenga (Ouahigouya, Koumbri, Barga, Oula Namissiguima ) . Installé au Yatenga depuis 2004, EDUCO dit travailler avec les enfants et leur entourage pour une société plus juste et équitable. Comme approche, dira le directeur pays de cette structure, Edouard Junior N’deye , elle préconise une intervention inclusive et participative en orientant ses actions sur les couches les plus défavorisées et le respect de leur dignité sur la base d’une analyse multisectorielle . Les projets sont liés à une réponse centrée sur les priorités les plus importantes.  Les activités de l’ONG EDUCO sont orientées dans les domaines de l’éducation, de la santé, de la sécurité alimentaire, du développement économique et de la protection des droits de l’Enfant .  Au cours des présentations, les autorités politiques locales, les encadreurs pédagogiques, les enseignants, les parents d’élèves et les responsables des structures partenaires ont pris toute la mesure des interventions d’EDUCO dans la province du Yatenga .  Des investissements phares dans le domaine de l’éducation  et  dans les 70 écoles en 2016 , la chargée de ce volet, Mme Oumou Boly née Pafadnam a énuméré la réhabilition  de 6 salles de classes, la dotation de 97 tables-bancs , la construction de deux magasins et deux points d’eau . Elle a aussi cité la dotation des écoles en vivres d’une quantité de 3094 sacs de riz de 50 kg, de 774 bidons d’huile de 20 litres, 70 cartons de poisson et des condiments . Ce volet a enregistré un appui pour l’aménagement de 23 jardins, de 25 champs scolaires et de 03 bosquets. Le renforcement des compétences de 100 enseignements , la dotation de 17994 Kits scolaires complémentaires , de 56 ardoises géantes et 562 annales ; l’organisation de cours de soutien aux profits des candidats aux examens scolaires , la prise en charge sanitaire et  l’octroi de 420 bouses  aux élèves du post-primaire et du secondaire  sont aussi des initiatives participant à l’amélioration des conditions d’enseignement et la promotion des processus d’enseignement pertinents , créatifs et inclusifs au bénéfice des élèves . Au total une somme de 257 567 408 a été injectée dans le secteur de l’éducation en 2016 pour une prévision de plus de 327 millions.  La responsable de l’éducation a fait remarquer que le taux de réussite aux examens scolaires dans la zone d’intervention a connu une nette évolution l’année dernière, sans manquer de prévenir que cette bonne moisson n’est pas du seul fait d’EDUCO.  Le budget global du volet éducation en 2017 est d’environ 280 millions.  La nouvelle la plus applaudie est la dotation des circonscriptions d’éducation de base dans la zone d’intervention en carburant et l’octroi de 05 motos à celles situées en milieu rural.   De 5 communes les années précédentes, l’intervention de EDUCO est effective dans 06 communes en 2017 avec l’inclusion de la commune de Séguenega dans sa zone d’intervention.  Le nombre d’écoles bénéficiaires passe de 70 à 86. L’intervention multisectorielle d’EDUCO se décline en outre à travers la conduite de plusieurs activités dans le volet de la résilience et celles- ci se sont matérialisées en 2016 par une dotation de 12 tonnes de semences améliorées à 100 producteurs, l’accompagnement de 50 producteurs dans la culture de la patate douce à chair jaune, la formation de 12 comités en gestion financière et organisationnelle du matériel agricole, de 55 ha de glacis traités par sous-solage. Autres activités non moins importantes, un accompagnement pour une production de 378 tonnes d’oignon, la formation d’une cinquantaine de producteurs sur la technique de conservation, la répartition d’un bénéfice 5 755000 FCFA   dégagé sur les activités de 5 unités de production aux membres sous forme de microcrédits. Afférent toujours à ce volet de la résilience, il faut souligner les activités de sensibilisation et de formation sur la nutrition, l’implantation de points d’eau, la réhabilitation de CSPS, la construction d’un bloc de latrine, la réalisation de 220 latrines familiales dans 11 villages, la formation des agents de santé communautaires et ceux de l’Etat  etc. . Il a été aussi présenté aux participants les actions initiées dans le centre Songtaba où il a été assuré   la prise en charge intégral de 32 enfants, leur accompagnement et leur réintégration familiale ; le renforcement des capacités de 26 animateurs sur la protection des enfants. Une enveloppe financière consistante a été prévue pour assurer la pérennisation et le renforcement des acquis au niveau de la résilience.   EDUCO œuvre en  sorte que ses partenaires soient au diapason de la modernisation et des évènements qui se déroulent à travers le monde.  D’où l’existence de son centre de formation en informatique. En 2016 ce centre a ouvert ses portes à des élèves et  à des  particuliers pour l’apprentissage  des modules World, Excel, internet. Cette campagne de vulgarisation des nouvelles technologies de l’information se poursuivra en 2017.Tout en appréciant le volume d’activités de cette ONG, des participants ont pris la parole pour expliquer que la dotation des écoles par l’Etat  en fournitures scolaires et en vivres ne saurait remplacer celle offerte par EDUCO. Il s’agira donc de prendre des dispositions que ces appuis se complètent pour ne pas présenter l’air de doublons. Les inspecteurs ont plaidé pour que toutes les circonscriptions d’éducation dans la zone d’intervention d’EDUCO bénéficient de motos. Cet ONG espagnole a traduit tout son  engagement à soutenir la mise en œuvre d’innovations porteuses dans le secteur de l’éducation au Yatenga.  Selon Mme la secrétaire générale de la région du Nord, Irène Coulibaly, cet engagement à œuvrer dans la construction d’un monde où tous les enfants jouissent pleinement de leurs droits corrobore avec la politique gouvernementale de « Bâtir un Burkina démocratique et prospère avec le peuple » dont l’outil opérationnel est le Plan national de développement économique et social (PNDES). Le maire de la commune de Ouahigouya, Boureima Basile Ouédraogo pour sa part fera remarquer que les plus heureux sont les autorités et les populations sur l’aire d’intervention d’EDUCO qui voient la prise en compte d’une bonne partie des préoccupations retenues dans leurs plans communaux de développement. Le directeur pays de l’ONG-EDUCO à réaffirmer sa volonté d’institutionnaliser cette journée portes ouvertes se voulant un exercice de rédevabilité et un cadre de participation des partenaires et des bénéficiaires aux processus de prises de décisions. Ce fut l’occasion de présenter deux autres projets portés par ladite ONG. Il s’agit du « Projet intégré de protection, de retrait et de réinsertion des enfants des sites d’orpaillage au Nord du Burkina Faso, financé par l’Union européenne et celui portant sur la « Réduction de la vulnérabilité et promotion du droit à la protection des enfants exposés aux migrations à risques et à l’exploitation par le travail »

Faso. nord. info 

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *