Jumelage-coopération Olonne-Sur-Mer –Gourcy : « Un modèle à promouvoir  » selon Naba Baongo de Gourcy 

image_pdfImprimerimage_printImprimer

Séjournant à Gourcy du 05 au 12 décembre 2018 dans le cadre du  jumelage- coopération,  les 6 membres du comité de jumelage d’Olonne Sur-Mer ( Jean-Luc Gasnier, André Poupin, Jacqueline Mornet , Joël et Gilles) ,  et les responsables du comité communal de jumelage de   Gourcy ont rendu une visite de courtoisie  au chef Naba Baongo. C’était  le dimanche 09 décembre 2018 au palais du chef.

Entretenant  des relations d’amitié depuis plus d’une trentaine d’années, les populations, d’Olonne-Sur-Mer , ville côtière située à l’Ouest de la France et la commune de Gourcy, dans  la région du Nord du Burkina Faso se considèrent aujourd’hui comme des frères. Autrement dit, de l’amitié l’on est passé à la fraternité. Pour preuve, la ville d’Olonne-sur-Mer s’est depuis longtemps proclamée secteur 6 de la ville de  Gourcy. Sur cette lancée, les amis d’Olonnes-Sur-Mer s’approprient les us et coutumes du terroir. D’où cette visite à Naba-Baongo  ce dimanche 09 décembre 2018, comme ils le font habituellement à chacun de leur passage dans la cité de Naba-Yadéga .

                                  Raffermissement des liens de fraternité

Soumaila Ouédraogo en tenue traditionnelle (à gauche)

Premier à prendre la parole, le président du comité communal de jumelage de Gourcy, Soumaila Ouédraogo a exhorté au garant des traditions et coutumes de féliciter ses hôtes pour leur contribution aux activités de développement.  » Depuis ma prise de fonction, il y a moins de deux ans, la somme accordée par les amis d’Olonne -Sur-Mer pour des projets à Gourcy tire vers 100 millions de FCFA «  a informé le président du comité communal de jumelage de Gourcy. Comme pour faire échos aux propos de son homologue, le président du comité de Jumelage d’Olonne -Sur-Mer, Jean Luc Gasnier , précisera que cette contribution de sa ville est le signe d’une marque de confiance , une solidarité à l’endroit des frères pour leur permettre de mieux vivre . Il se décline comme un messager de sa ville, de transmettre sa joie à   poursuivre   la magnification de ces liens de partage et de solidarité

                                  Développer sur nos valeurs

Le Naba Baongo de Gourcy

Le Naba-Baongo de Gourcy à pour sa part  traduit tout son attachement à la bonne marche de ce jumelage et de sa disponibilité à œuvrer à son ancrage. « C’est un modèle, un exemple de coopération à partager « . Cette forme de coopération trouve toute son importance dans le processus de la décentralisation en cours actuellement  » a -t-il répété à plusieurs reprises . informé de  cette visite alors qu’il avait effectué un voyage le samedi 08 décembre  pour  des activités de l’association Racines qu’il préside , une structure  promouvant les valeurs morales et traditionnelles , Naba-Baongo a rebroussé chemin , parcourant des centaines de Km afin d’honorer  ce  rendez-vous avec la délégation d’Olonne sur Mer . Autre signe de son attachement, cette visite a eu lieu sous un hangar nouvellement  construit dans la cour royale  et ce sont les frères d’Olonne  les premiers hôtes  sous le nouveau joyau.  » C’est en quelque sorte, un hangar de la ville d’Olonne- Sur-Mer » plaisante-t-il.

                                   La cohésion sociale, une nécessité

Les fils de Gourcy mobilisés autour des visiteurs du Naba Baonga

Le garant de la tradition a montré tout l’intérêt à construire le développement en lien avec le substrat culturel. Il pense se reposant  sur  nous-mêmes, sur nos propres  valeurs pour se développer  que nous aurions quelque chose à partager avec d’autres peuples du monde. IL a souhaité également que ce bel exemple d’amitié serve à asseoir un débat sur la cohésion  entre toutes les couches de la ville de Gourcy. » En plus de l’amitié, de la fraternité, il faut cultiver la cohésion sociale  car sans elle, le développement sera vain   » a prêché Naba-Baongo. Il  a en outre,  traduit ses encouragements au comité communal de jumelage de  Gourcy pour l’entente et la cohésion au sein du groupe, toute chose qui facilite  les échanges avec les amis Olonnais et   la mise en œuvre des projets. En marge des échanges avec le maitre des lieux, les visiteurs   ont pu découvrir les espèces végétales et animales entretenues  dans son  bosquet  avant d’être reçus pour un dîner à un espace qui lui est dédié « Espace Naba-Baongo de Gourcy »

Faso nord info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *