Le Soja vert : Cet aliment qui soigne le diabète

En ces moments de changements climatiques marqués par la rareté des pluies, l’alternative est d’adopter la culture de semences adaptées au contexte et qui puissent procurer des revenus. A Lilgomdé ce groupement de femmes a porté son choix sur la culture du mong-bin ou soja vert.   Elles ont découvert cette nouvelle semence grâce à l’ancien député Sidiki Belem. Et ce dernier de révéler avoir acquis la recette chez son ancien collègue de l’Assemblée nationale, le Larlé naba, promoteur du Jatropha. Si le natif du Yatenga, l’humour sarcastique dit avoir trouvé un point de chute, celui de promouvoir les innovations culturales après avoir été chassé de l’Assemblée nationale par les insurgés des 30 et 31 octobre 2014, le Larlé naba qui surfait depuis longtemps sur les deux tableaux (parlement et agriculture) a quitté la représentation nationale de son propre chef et a été d’ailleurs l’un des chefs d’orchestre de l’insurrection populaire. De vision politique différente, le Larlé, MP Piste et social – démocrate bon teint, Sidiki Belem, de l’ADF-RDA, prônant le libéralisme, les deux hommes sont pourtant liés par une conviction commune : La promotion des innovations dans le secteur agricole.   Comme quoi la terre ne ment pas et c’est par elle que les masses laborieuses peuvent se tirer d’affaire pour   peu qu’elles sont encadrées.

                       Complicité entre deux anciens députés HPIM3964.JPGHPIM3944.JPGHPIM3927.JPG

Le champ des femmes de Lilgomdé a été mis en exploitation grâce à une remise de 5kg de semences de soja vert par le Larlé au député Sidiki. Cette quantité a été semée   sur une superficie de 2ha.  Les femmes disent en tirer déjà des dividendes suite à une récolte de 400kg. Elles comptent en récolter une autre quantité dans un futur proche. Selon le Larlé naba, cette variété de semences, résiste à l’insuffisance des eaux de pluie. Cerise sur le gâteau, son repas soigne le diabète. Du fait que cette maladie est répandue de nos jours au pays des hommes intègres sans épargner jeunes et vieux, le ministre du mogho- naba conseille la vulgarisation de la culture de son antidote qu’est le soja vert. Sidiki Belem de renchérir que le combat pour garantir la sécurité alimentaire et la santé de la population doit intéresser tout citoyen de ce pays. Le roi du Yatenga tout comme le gouverneur de la région du Nord, Hassane Sawadogo ont pris la mesure de la détermination des femmes de Lilgomdé à faire prospérer la culture de cette semence au Yatenga. Le gouverneur s’est engagé à plaider auprès du gouvernement dans le sens d’inciter la vulgarisation de la mise en terre de cette semence.

Nord Communication

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *