Lutte contre la désertification au Nord : La recette du mouvement Songuitaaba

Dans le cadre de lutte contre la désertification, le Mouvement Songuitaaba(entraidez-vous)  pour le développement du Yatenga a initié  une opération de reboisement  dénommée « Une famille un arbre fruitier ». Le lancement de ce projet a eu lieu ce samedi 17  juillet 2021 au Palais royal de sa Majesté Naaba Kiiba roi du Yattenga. C’était sous la présidence du Ministre de l’Agriculture, des Aménagement Hydro-agricoles et de la Mécanisation, Salifou Ouédraogo et sous le patronage du ministre de l’Environnement, de l’Économie verte et des Changements climatiques, Siméon Sawadogo

1200 arbres fruitiers remis à des familles au Yatenga pour une plantation utile

Atténuer l’impact  de la  désertification au Nord, c’est le principal objectif que vise le mouvement  Songuitaaba pour le développement du Yatenga qui a procédé au lancement de l’opération « une famille un arbre fruitier ».
A en croire le promoteur de cette campagne,  le chargé de programme à la FAO /Burkina, Ibrahim Patingdé Ouédraogo,  l’initiative vise à enrayer la famine et la pauvreté à travers des mesures de sécurisation environnementale, notamment la protection de la  couche d’ozone  en pleine réduction dans la région du Nord.

                                        Le désert avance

Le chargé de programme à la FAO, Ibrahim Ouédraogo, prometteur de l’opération une famille, un arbre fruitier
L’invité d’honneur de la cérémonie , le roi du Yatenga, Naaba Kiiba

« Vous le savez, le couvert végétal dans la région du Nord n’est pas si grande. Pourtant  la menace de la désertification est grande et nuisible, nécessitant  d’apporter des réponses urgentes » avertit Ibrahim Ouédraogo. Il  propose de planter utile. C’est dans ce sens que son regroupement  a remis 1200 arbres fruitiers à plusieurs familles de la province du Yatenga. Il prévient que  l’opération se fera de façon méthodique pour s’assurer de sa  durabilité .un comité de suivi informe-t-il est mis en place pour coordonner la plantation et la prise en charge de ces jeunes plants.

                                                Un comité de suivi

Un comité de suivi a été mis en place pour superviser et encadrer cette campagne de reboisement

« Nous avons déjà identifié les concessions où les arbres vont être plantés avec les contacts des familles bénéficiaires. Ensuite les équipes vont tourner dans ces familles pour remettre les plants, et s’assurer qu’ils sont effectivement plantés et poursuivre  le suivi tout au long de l’année », explique le chargé de programme à la FAO. Il ajoute également que cette opération constitue en partie un moyen pour consolider les bases de la solidarité dans le Yatenga. 

Le président du Laboratoire citoyenneté , Raogo Antoine Sawadogo remettant une plante à une famille béneficiaire
Les députés Pascal Ouédraogo et hadja Fati Ouédraogo venus prendre part à la cérémonie de lancement de cette opération de reboisement

« Les fils et filles du Yatenga sont dispersés, et à travers cette activité socioculturelle, environnementale et  éducative, nous allons tenter de les regrouper pour rebâtir notre belle région du Nord », a martelé la tête d’affiche du mouvement Songuitaba.

                                             Une initiative innovante

Le président de la cérémonie , ministre de l’Agriculture Salifou Ouédraogo a a appelé l’ensemble des fils et filles du pays à s’inspirer de cet exemple

Le Ministre de l’Agriculture, des Aménagements hydro-agricoles et de la Mécanisation, Salifou Ouedraogo, président de la cérémonie, soutient que l’initiative de  Songuitaaba est innovante. Il invite par conséquent,  les fils et filles du Burkina à s’inspirer de cet exemple. « Vraiment c’est une joie qui m’anime et je voudrais que toute la population, les fils et filles du Burkina puisse s’en inspirer et pouvoir mettre à l’échelle cette belle initiative », plaide  le Ministre de l’Agriculture.

L’ancien ministre de la justice Boureima Badini a assisté à la cérémonie marquant le déroulement d’une stratégie de lutte contre le désert au Yatenga

Parlant de réunir les fils et filles de la région, le signal a été donné par la présence de l’ancien ministre de la justice, Boureima Badini et du président du laboratoire citoyennetés, Raogo Antoine Sawadogo et, des députés Pascal Ouédraogo et Hadji Fati Ouédraogo et d’autres  bien grandes figures. Cette cérémonie présidée par le ministre, Salifou Ouédraogo, patronnée par le ministre de l’Environnement de l’Économie verte et des Changements climatiques a été   coparrainée par le  ministre de l’Énergie Ismaël Béchir, le  président de la Chambre d’Agriculture du Nord, Abdoulaye Bagaya et le  gouverneur de la région du Nord, Justin Somé avec pour invité d’honneur le roi du Yatenga, Naaba Kiba.  

Arckange N Koara

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *