Lutte contre la pauvreté au Nord : Les belles œuvres de Neer –Tamba au Zondoma

Le gouverneur de la région du Nord ,Justin Somé ,  le directeur régional en charge de l’Agriculture et des Aménagements hydroagricoles , Abdoul Karim Ouédraogo et d’autres acteurs,  dont le  président de la Chambre régionale  d’Agriculture du Nord , Abdoulaye Bagaya dit Doudou  étaient dans la province du Zondoma,  le mardi 04 aout 2020 où ils ont visité les  sites  du bas-fond aménagé de Minima , le micro-projet d’aviculture traditionnelle améliorée au secteur 2 de Gourcy , l’unité de fabrication de soumbala du groupement féminin Nabonwendé de Niességa . Ces réalisations s’inscrivent dans les activités du projet Neer-Tamba dont la Chambre régionale d’Agriculture du Nord assure la maitrise d’ouvrage déléguée.

Ces femmes du groupement féminin Nabonswendé de Niességa font preuve d’ingéniosité dans la fabrication du Sombala dont elles disent tirer un grand profit

Apprécier l’état de mise en œuvre d’un échantillon d’activités  du projet Neer-tamba sur le terrain, échanger sur les difficultés desdites activités et proposer des solutions , prodiguer des conseils à l’ensemble des acteurs de la  mise en œuvre du projet pour une gestion pérenne et une exploitation durable des réalisations , ce sont entre autres les objectifs de cette visite du gouverneur de la région du Nord  et ses collaborateurs au Zondoma sous l’initiative de la Chambre régionale d’Agriculture .

De ce site rizicole s’étendant sur 18 ha , il est enregistré une production de 4 tonnes de riz pour un bénéfice net de plus de 6 millions de CFA

Premier point de chute des visiteurs, le site rizicole du bas-fond aménagé de Minima –Douré. Les exploitants au nombre de 125 dont 40% de femmes  cultivent le riz paddy sur une superficie de 18 ha.

                                      Le riz local à portée de main

Etant à sa deuxième année d’exploitation à entendre le directeur provincial de l’Agriculture et des Aménagements hydroagricoles du Zondoma, Nicodème Zoungrana, ce site se présente comme un investissement durable et profitable.

sur un total de 125 personnes exploitant le site rizicole de Minima Douré , 40% sont des femmes

Cette rizière informe –t-il produisant  4 tonnes de riz pour un bénéfice net de 6 .417 000 FCFA, s’impose comme l’un des plus productifs  de sa génération .Selon Raogo Adama Sawadogo, représentant des producteurs, l’aménagement de ce bas-fond par Neer-Tamba a mis fin  à leur pauvreté et à  leur dépendance vis-à-vis du riz importé. « Lorsque nous partons au marché, c’est juste pour acheter des condiments puisque nous avons le riz en abondance à la maison » déclare –t-il,  fièrement.

Le riz n’est plus un aliment de luxe pour ces braves producteurs de Minima Douré qui en plus d’en consommer , le commercialise pour se procurer des revenus

 Afin d’optimiser leurs rendements, les producteurs ont sollicité l’appui des autorités en tracteurs et des mécanismes pour écouler facilement la production. C’est un gouverneur ragaillardi par la qualité de l’aménagement de ce site et la détermination des producteurs qui a quitté cette rizière prometteuse  pour aller à la découverte du micro-projet d’aviculture traditionnelle améliorée logé au secteur 2 de Gourcy.

                                     L’entreprise de gallinacés d’Ahmed

Là-bas, c’est une unité d’élevage qui est mise en œuvre par Ahmed Ouédraogo. Ce jeune éleveur qui a commencé avec une dizaine de volaille se retrouve à moins d’un an d’activités avec une soixantaine de gallinacés. Tout sourire, il  traduit sa   reconnaissance au  tandem gouvernement-Neertamba grâce à qui,  il réalise son rêve d’entrepreneur.

Avec une dizaine de volailles au début de son microprojet , de nos jours Ahmed Ouédraogo du secteur 2 de Gourcy en compte une soixantaine . Une petite entreprise qui se met en forme grâce à l’entregeant de ce jeune ambitieux

Appréciant le rendement de cette unité de volaille, le gouverneur et sa délégation ont invité ce jeune producteur à bien se concentrer sur son activité et au strict respect des itinéraires techniques de production. Autre site, autre opportunité.  A  Niességa, village de la commune de Gourcy, le représentant de l’Etat au Nord a été accueilli par les braves femmes du groupement   féminin Nabonswendé,  spécialisé dans la fabrication du Soumbala. A en croire la représentante de cette coopérative, les bénéfices réalisés leur permettent de subvenir à leurs besoins et de scolariser convenablement leurs enfants.

Le Soumbila bio du groupement féminin des femmes de Niességa servant aux cantines du ministère de l’éducation nationale est aussi commercialisé dans la sous-région

Ces intrépides productrices fournissent leur soumbala 100% bio aux cantines du ministère de l’Education nationale et à  certaines alimentations sur le territoire national. Le soumbala de Niességa confient ses productrices  est aussi prisé  dans la sous-région.

Les femmes du groupement des femmes de Niéssega ont sollicité l’appui des partenaires en matériel plus performant pour produire en grande quantité

                                       Besoin de matériel performant

Au regard de la forte demande, la coopérative Nabonswendé a sollicité l’aide des différents partenaires en matériel de séchage, de forage et autres pour renforcer la production.

Le gouverneur de la région du Nord , Justin Somé promet de plaider la cause de ces braves producteurs auprès des autorités compétentes

Appréciant la combativité de ces mères de famille, le gouverneur, Justin Somé promet de plaider leur cause auprès des autorités compétentes. Saisissant la balle au rebond, la Chambre régionale d’agriculture du Nord initiatrice de  cette tournée à travers son président Abdoulaye  Bagaya dit Doudou se dit prête à accompagner cette coopérative et les autres projets réalisés par Neer-Tamba.

                                            Appui aux initiatives rentables

Il rassure que les difficultés soulevées par les différents producteurs trouveront solutions.

Le président de la Chambre régionale d’Agriculture du Nord est convaincu de la disponibilité du ministère de l’Agriculture à accompagner la pérennisation des initiatives porteuses

Il se montre confiant quant à la disponibilité du ministère de l’Agriculture et des Aménagements hydroagricoles à accompagner ces initiatives porteuses. C’est du reste ce que confirme le directeur régional de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricole du Nord en ces termes

Le directeur régional de l’Agriculture et des Aménagements hydroagricoles du Nord a informé que son ministère prêtera une oreille aux doléances des producteurs

«  Nous tirons un motif de satisfaction de la visite de ces différents sites et nous tenons à rassurer les producteurs que le ministère travaille à doter les coopératives de la région en matériel de production et de conservation de leurs produits »

                                  Les populations défavorisées au premier rang  

Le projet Neer-Tamba faut-il le rappeler intervient également dans la récupération des sols par la pratique des cordons pierreux, les demi-lunes et les périmètres maraichers. Se définissant comme un projet de gestion participative des ressources naturelles et de développement rural, le projet  Neer-Tamba est mise en œuvre dans les régions du Nord, du Centre-Nord et de l’Est.

Après 5 ans de mise en œuvre les activités de Neer-Tamba son visibles sur le terrain , les 03 ans restant seront consacrés à la pérennisation des acquis

Il est cofinancé par le gouvernement du Burkina –Faso et le Fonds international de Développement Agricole (FIDA) pour une durée de 8 ans. Ce projet qui est à sa  5éme année d’activités   se fixe pour objectif de contribuer à l’amélioration des conditions de vie et des revenus des populations rurales les plus défavorisées dans sa zone d’intervention. Ce sont les chambres régionales d’Agriculture qui assurent la maitrise d’ouvrage de ce projet. 

Inamé K Norbert

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *