Lutte contre le VIH-Sida: Songuitaaba de Arbollé sensibilise sur le dépistage

L’Association Songuitaaba des  personnes handicapées (ASPH), a organisé le 3 janvier 2020 au sein de la radio « Femmes et développement » de Arbollé dans la provnce du Passoré ,  une cérémonie de causerie éducative sur le dépistage du VIH /Sida. Cette activité a mobilisé  une dizaine d’associations féminines, des jeunes, des personnes en situation de handicap, des élus locaux, des membres de conseils villageois de développement et des leaders religieux. La principale communication du jour a été animée par le major du Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de Arbollé, Saidou Tao

            .

L’association Souguitaaba de Arbollé a véritablement atteint son public à travers cette activité de par la présence des femmes, des jeunes et des décideurs locaux. Y était  également le Baloum naaba représentant le naaba Koom de  Arbollé. Tous les intervenants ont pris la parole pour souligner la pertinence de cette causerie éducative. Ils ont  exhorté les participants à bien s’approprier les informations, à les appliquer et à les partager avec leur entourage .Dans sa communication, le major du district sanitaire de Arbollé, Saidou Tao a relevé  les causes, les stratégies de  prévention, les modes de transmission mère à enfant du VIH-SIDA. Citant  les statistiques de l’ONU-SIDA en 2007, il indique  que sur environ 30  millions  de personnes affectées, environ 2 millions de personnes sont mortes  suite à la maladie. Il précise   que de 2007 à 2017, environ 2% de personnes se sont soumises  au  dépistage contre 1% en 2019. Saidou Tao a aussi fait remarquer    26% des enfants nés avec le VIH n’ont pas accès  aux médicaments,   56% n’ont pas accès aux dépistages. Seulement 44% de ces enfants en ont accès.  Il  a fait comprendre que les femmes sont les premières victimes du VIH/Sida d’où la nécessité  d’accentuer la sensibilisation à l’endroit de cette couche sociale.

        Meilleure circulation de l’information

Il insiste aussi sur l’importance de la bonne circulation de l’information. Certains médicaments sont gratuitement  distribués dans les hôpitaux, mais regrette Saidou Tao, de nombreuses personnes n’ont pas l’information.  Il a aussi souligné la nécessité pour les jeunes de faire le dépistage avant le mariage. Intervenant au cours de cette causerie éducative, des personnes handicapés ont laissé entendre qu’elles rencontrent des difficultés  pour se faire dépister.  Le communicateur du jour a fait savoir que le dépistage du VIH et la tuberculose est gratuit. Chaque individu indique-t-il doit se faire dépister 4 fois dans l’année soit un dépistage chaque trimestre.

Reconnaissance au SP/CNLS-IST

Appréciant l’organisation de cette causerie   éducative  par l’association Songuitaaba de Arbollé, Saidou Tao a invité les participants à donner la bonne information aux populations et à les mobiliser  pour les campagnes de dépistage. « Prévenir vaut mieux que guérir » a souligné le président de l’association Bertrand Sawadogo. IL a rassuré que sa structure  restera au front du combat  de la lutte contre le VIH-Sida. Le dépistage insiste Bernard Sawadogo sera au cœur des activités de l’association Songuitaaba. Il dit être convaincu que le développement de Arbollé passe par une bonne santé de sa population. Bernard Sawadogo a traduit sa reconnaissance et ses remerciements au secrétariat permanent  de lutte contre le Sida  grâce à qui sa structure bénéficie de subventions pour mener ses activités.

Faso nord info

           

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *