Meurtre d’une femme à Ouahigouya : Des femmes bloquent une voie et fouettent les hommes.

Après leur marche du  jeudi 20 mai 2021  sur la brigade de la gendarmerie de Ouahigouya pour protester contre l’assassinat sauvage d’une dès leur   , par son mari, un soudeur âgé d’environ 50 ans, des femmes de la ville de Ouahigouya sont en encore dans la rue  ce vendredi , 21 mai 2021  pour  traduire leur refus de se voir tuer une à une comme des moutons de Tabaski. Elles ne manquent  pas de rappeler cette autre tuerie atroce orchestrée par un habitant du secteur 9 de Ouahigouya ayant égorgé sa femme avec un couteau le 02 mai 2021. Regroupées vers la place de la nation de Ouahigouya , pendant cette matinée de vendredi et bloquant la route qui mène au commissariat central de la police, ces frustrées, sinon révoltées  couvrent les hommes de toutes les insanités, pestant leur refus de vivre l’enfer dans les foyers.

Chantant qu’elles ont droit à la vie comme tout être humain, elles ne manquent pas de décharger leur colère sur les hommes qui s’hasarder à planer vers leur lieu de rassemblement. Armées de fouets, elles fouettent copieusement tout homme qui se retrouvait en face d’elles . Ces deux assassinats au cours de ce mois de mai 2021 posent véritablement le problème de la violence dans les couples et de la violence basée sur le genre. L’image de la cité de Naba Kango est véritablement salie par ces tueries barbares et il urge que les autorités administratives et locales et les structures des droits de l’homme engagent  véritablement   une campagne de sensibilisation pour circonscrire les catastrophes de ce genre . La ministre de la Femme , de la Solidarité nationale , de la Famille et de l’Action humanitaire , Marie Laurence/Ilboudo Marshall est venue en catimini consoler ses sœurs et leur traduire tout l’engagement de son département a faire en sorte que ces crimes ne restent pas impunis . Elle a aussi traduit tout l’engagement du ministère de la femme à s’ériger contre les violences basées sur le genre et à faire en sorte que la gent féminine jouisse pleinement ses droits .

Faso nord info 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *