Motion de défiance du maire de Gourcy : La destitution de l’édile serait-elle actée par l’autorité ?  

67 conseillers des 94  formant le conseil municipal de Gourcy   ont déposé au prés de l’autorité de tutelle, notamment le Haut-commissariat de la province du Zondoma , une motion de défiance  contre Mme le maire Kadidia Traoré .  Alors que  les conseillers se préparaient à déposer la motion, la coordination des OSC de la commune appelait  à une marche  de protestation   contre  l’action des conseillers. Finalement la marche a été reportée pour le jeudi 02 aout 2018.

 

 

Installée   à la tête de la   mairie de Gourcy à l’unanimité   par l’ensemble  des  70 conseillers municipaux  du MPP   et les 24 autres du CDP et de l’UPC, Mme le maire de la commune de Gourcy Kadidia Traoré  n’a pas pu   exploiter  longtemps   l’unanimité    qu’elle a bénéficiée   lors de son élection. L’accusant  d’en faire  à sa tête  sans la moindre considération à ses collaborateurs, l’autorité communale  a échappé à une première  motion de défiance  vers la fin de la  1re année de son mandat à la tête de la commune.   L’inspection générale des services du ministère de l’administration territoriale après une mission de contrôle à Gourcy   a adressé   des recommandations à l’incriminée  pour l’amener à se conformer aux bonnes règles de gestion.   Les conseillers sont revenus sur leur position entre temps  avec l’espoir  qu’avec ces recommandations des inspecteurs, le maire changera ses méthodes de gestion. A-t- elle prit en compte,  les observations  qui lui ont été adressées? Ses détracteurs comme ses proches collaborateurs clamant  n’avoir pas pris connaissance  des recommandations  des contrôleurs, disent n’avoir pas remarqué  une volonté du maire  de travailler en équipe.

Un refus de travailler en équipe ?  

Les relations sont restées délétères au point que 72 conseillers  courant juillet  2017 , excédés   formulent encore une motion de défiance pour se débarrasser de leur guide. Après  une marche de désaveu de l’acte  des conseillers par un groupe se réclamant de la société civile de Gourcy , et des tractations avec les têtes pensantes du parti , les conseillers se résolvent à   retirer leur motion  .

Les responsables du parti  tentent un rapprochement de deux camps en proposant au maire de se faire entourer par  un comité consultatif de 4conseillers   qui l’orientera dans ses prises de décision. Cela pour minimiser les soupçons contre le maire  de travailler au détriment du  parti majoritaire qui a proposé sa candidature à la tète de la commune.  Cet attelage n’a pas donné  les résultats escomptés.  Au fil du temps, la collaboration  ira  de mal en pire  entre le maire et ses camarades élus et aussi avec les agents des services techniques.

   De la suspension de la consommation des denrées de la cantine scolaire

L’affaire  cantine scolaire viendra encore détériorer la cohésion au sein de cette mairie. La qualité des denrées servies aux écoles  suite à la  commande exécutée par la municipalité   s’est révélée douteuse. Apres une tournée de vérification, la commission nationale de lutte contre la fraude  décidera de la suspension de la consommation  de ces    denrées dans les écoles avant toute certification de leurs qualités. Une affaire où le maire a du mal à se dédouaner  vu  qu’ ‘une partie des denrées notamment l’huile a été livrée  par sa  propre fille. En plus donc des soupçons pesant sur la qualité de l’huile, une histoire de conflit d’intérêt pourrait être collée à Mme le maire dans cette affaire.

Double emploi

Ceux qui dénoncent sa gestion  trouvent beaucoup à redire  sur le dossier de la réhabilitation d’une maternité dans la ville de Gourcy. On l’indexerait  d’avoir usé de double emploi  dans l’exécution de ce marché en se servant  d’une contribution d’un opérateur économique   et du montant  qui avait été affecté sur les lignes budgétaires de la commune pour la réhabilitation de l’infrastructure.  Mme le maire a battu cette accusation en brèche  lors d’une des sessions du conseil municipal, sans convaincre ses interlocuteurs.  Une session au cours de laquelle, il lui a été également  reproché  de s’être accaparée  de tous les véhicules de la mairie à des fins personnelles. On met également sur la tête de la patronne du conseil municipal une certaine négligence dans la gestion des relations de coopération entre une ville belge et des villes d’Italie  avec la commune de Gourcy. De nos jours, les liens entre ces  villes de deux pays du Nord  et Gourcy seraient au bord de la rupture.  La  cité de Naba-Yadéga aurait perdu un financement de plusieurs millions  des italiens  dans le cadre d’un projet.

Impossibilité de valider le compte administratif de gestion

Comme s’ils voulaient rendre gorge à Mme le maire du fait de son entêtement, les conseillers refuseront au cours des deux dernières sessions d’adopter le compte administratif de gestion 2017  et  le budget supplémentaire de 2018. Après la dernière session du conseil tenue le 23 juin 2018, l’incriminée se fait rare à la mairie. Elle refuserait de décrocher tout appel téléphonique de ses collaborateurs directs que sont ses adjoints  et les deux fois qu’elle est venue pour quelque temps   dans son bureau, elle n’a adressé la parole   à personne.  Pour éviter un  blocage  total   des activités de la mairie , au regard  des longues absences de la première  responsable   et de son refus de déléguer  certains   de ses pouvoirs ,  ses détracteurs   sont ressortis du bois   pour  mettre fin à ses pouvoirs   à travers une motion de défiance .

                      Le MPP  veut-il prendre ses responsabilités cette fois ?   

Si les conseillers majoritairement du parti au pouvoir le MPP n’ont pas été officiellement soutenus  par leur parti lors des deux premières motions, pour cette fois-ci,  la section provinciale du parti  et ses hauts cadres  auraient donné leur aval.  Tout laisse  croire  que la  destitution de Dame Kadidia a été bien mûrie et  actée. Il reste à se demander si le groupe des OSC   affichant  sa fidélité au maire depuis ses déboires avec les conseillers frondeurs pourra   sauver sa  tête?  .

En tout cas,  ses protecteurs ont sonné   le rassemblement ce lundi   30 juillet 2018  pour une marche   de protestation contre  la motion de défiance. Au lieu d’une marche, ils se sont contentés  d’aller  déposer à la mairie   une demande d’autorisation de manifestation  le jeudi 02 aout 2018  sur le Haut -commissariat. ils entendent exigés aux conseillers dans la collégialité pour le développement de la commune.

             Une semaine pour convoquer une session spéciale

Parviendront-t-il à faire fléchir les conseillers  avant une semaine, le temps que l’autorité de tutelle  convoque la  session  spéciale devant   décider du sort qui sera réservé à Mme le maire. Pour sur, l’ambiance restera surchauffée à Gourcy avant cette date.

Interrogé  le secrétaire générale de la section provinciale du MPP -Zondoma , Dominique Ouiougou Ouédraogo confirme que le parti est bien au courant de la démarche des conseillers .  De par le passé, le parti  indique-t-il,  bien que  constatant des manquements graves dans la gestion de Mme le  maire espérait qu’elle allait s’amender avec le fil le temps.  Convaincu que son représentant à la mairie de Gourcy ne veut point se corriger, il aurait donné quitus au conseiller de déposer la motion de défiance. Pour le premier responsable du MPP au Zondoma, ceux qui s’agitent pour soutenir le maire sont pour beaucoup des militants du CDP, surfant pour repositionner  leur parti.

Faso-nord.info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *