Napoussoum de Yako : Naba Djiguemdé couvert de symboliques cadeaux

Neuf jours, c’est le temps consacré aux salutations à sa majesté Naba  Djiguemdé de Yako.  Après les notables et différents ministres du roi, suivis des citoyens lambda des différents villages, ce fut le tour des corps constituéde traduire leurs respects le dimanche 5 janvier 2019  au garant de la tradition à Yako .Cette vague de salutations appelée  Nampoussoum se tient le plus souvent à la fin de la saison pluvieuse et à l’orée de la nouvelle année

 

 

 

                                                                                         

Depuis plus d’une semaine,  la cour royale de Yako  a connu   un ballet incessant de plusieurs groupes de personnes venant   saluer  sa majesté, le Naba Djiguemdé.  Chefs des villages environnants, citoyens lambda, hommes politiques, autorités de l’administration, personne ne veut se faire conter cet évènement.  C’est un devoir que d’aller montrer  au grand chef, qu’on se soumet aux valeurs qu’il incarne.  Le rendez-vous avec les corps  constitués  ce dimanche 5 décembre constitue à  n’en pas le clou de cette célébration en terme de mobilisation et de cérémonial.  Quand autorités administratives,politiques, opérateurs économiques, responsables de la société civile se retrouvent en un même endroit,on mesure aisément  l’importance de l’événement et le poids social de celui qui en est l’instigateur. Venus de partout, toutes   les sensibilités   se sont mobilisées comme un seul pour faire honneur à sa majesté et à la tradition.  Impeccablement habillé, le bonnet  rouge  bien fixé  sur la tête,   le Naba  Djiguemdé a  multiplié les aller- retours pour recevoir ses invités.

Pluie de cadeaux

A chaque fois qu’il apparaît,  il est accompagné d’un jeune garçon. Quand il s’assoit majestueusement  sur son fauteuil   , le Baloum–Naba  est   assis à côté, bien courbé, les pieds pliés   pour servir d’interprète  autrement dit  de porte-parole.  Les invités multiplient la remise de cadeaux à l’endroit du grand chef. Si avec  les populations des villages, les présents sont constitués généralement d’épis de mil, au niveau  des autorités administratives, hommes politiques, opérateurs économiques et autres, ce sont les enveloppes  contenant  des billets de banque   qui se bousculent.

Cette fête de Napoussoum est la grande occasion pour le chef de revoir de nombreuses personnes perdues de vue. Il faut noter que  c’est après  la célébration  la fête du « Bougsalé » du Toogonaba Soulga qu’intervient la salutation à sa majesté  Djiguemdé.  C’est le Tansoaba   naba  Saneem, le chef de l’armée qui ouvre le bal des salutations  avant de  laisser place aux autres couches sociales. Cette année,  cet événement s’est tenu sous le signe de la consolidation de la paix, de la cohésion sociale et du soutien aux forces de défense et de sécurité.

Faso nord info

 

 

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *