Nutrition : AMR et RESONUT chargés de l’implanter dans 3 régions du Burkina

La salle de mariages  de l’ancienne Mairie de Ouahigouya a abrité le jeudi 27 mai 2021 l’atelier régional d’approbation et de lancement régional du programme Right To Grow (R2G). Cet atelier a consisté à présenter les associations et ONG partenaires et à présenter le programme, ses cibles et ses zones d’interventions.

4 750 000 euro est la somme accordée par le ministère des affaires étrangères du royaume des Pays-Bas pour la réalisation u programme Right To Grow (R2G) au Burkina Faso. Le directeur National de Hunger Project, Evariste Yaogo affirme que  c’est un programme mondial intervenant  dans six pays à savoir  le Mali, l’Ethiopie, l’Ouganda, le Sud-Soudan, le Bangladesh et le Burkina Faso. Il intervient dans le domaine nutritionnel. Il vise à renforcer la capacité des OSC locales à jouer un rôle actif dans le plaidoyer, le suivi budgétaire et le suivi de la qualité de la fourniture de service par le gouvernement en vue de prévenir le retard de croissance.

Actions dans 3 régions du Burkina pendant 5 ans

Au Burkina Faso, le programme durera cinq ans et interviendra dans trois régions : le  Nord, le  Centre Nord et  l’Est. Le Directeur National de Hunger Project, Evariste Yaogo soutient que  le programme est placé sous le partenariat du consortium composé des ONG Save The Children,  Action Contre la Faim, The Hunger Project et de Centre For Economic Governance and Accountability in Africa (CEGAA).  Au  niveau national informe Evariste Yaogo,  deux partenaires sont chargés de la mise en œuvre. Il s’agit du Réseau des Organisations de la Société Civile pour la Nutrition (RESONUT) et de l’Association Monde Rural (AMR).

   Agir en synergie

Monsieur Yaogo termine en disant que les partenaires de mise en œuvre doivent travailler en synergie avec le  gouvernement et les  collectivités territoriales de sorte  que  la nutrition soit prise en compte  dans les différents plans et programmes.

Photo de famille à l’issue du lancement du programme

Il exhorte aussi les communautés à fortement  s’impliquer dans la mise des dits plans et programmes.

Les autorités régionales du Nord accueillent programme Right To Grow à bras ouvert. En effet, le Secrétaire Générale de la Région, représentant le Gouverneur, a manifesté sa joie en ces termes :

Le secrétaire générale de la région du Nord a indiqué que la mise en œuvre de ce programme est une belle opportunité pour améliorer la situation de la nutrition

« La région du Nord a eu la chance d’être choisi et c’est une joie pour nous ». Pour lui, c’est une opportunité qui a été offerte à la région et il s’engage au nom du Gouverneur, à accompagner ce programme dans sa mise en œuvre.

                                                                                                                            Gildas W Salo.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *