Ouahigouya : Le maquis  « La paix  » rénové ouvert pour les adeptes du « chaud » et l’ambiance  

image_pdfImprimerimage_printImprimer

Repris par un nouveau promoteur, Sawadogo Pierre Paul, surnommé  « PP », le Maquis « La paix » a ouvert  grandement ses portes le 08 mars 2019 à l’occasion de la journée internationale de la femme. Ce fut une véritable    communion dans   un cadre enchanteur

 

 

  

« Ce que femme veut , Dieu veut » entend-on souvent dire , c’est peut-être avec cette idée dans la tète que le repreneur du Maquis « La paix » a mis les bouchées double pour que sa réouverture  coïncide avec  la journée internationale de la femme . Pour une rénovation, le repreneur a véritablement mis la main à la poche   pour ne pas dire  les petits plats dans les grands. Les œuvres d’art  dressées à plusieurs endroits du maquis rendent  le cadre  très attrayant et convivial.  Les  pistes  de danse  sont  magnifiquement   aménagés  à deux niveaux dont l’une   surmontée  en  hauteur  tenant  lieu d’un endroit « VIP »  . Des arbres admirablement taillés et laissant échapper  des jets d’eau offrent à l’endroit un aspect éclatant.

                                      Plus de places assises

Les réaménagements ont permis de dégager plus d’espace pour les places assises.  Le maquis a repris son nom d’origine  » La paix « . Et le promoteur d’expliquer  qu’en ces temps  d’insécurité et de menaces de l’intégrité du territoire national, le maitre mot pour tout entrepreneur   est de prêcher,  la paix . Sans la paix indique -t-il , aucun investissement ne saurait prospérer encore moins un cadre de divertissement .  Comme pour ne pas faire les choses à moitié,   il y  est ajouté la phrase fétiche de feu Houphouet Bogny  « La paix,  ce n’est pas un mot, c’est  un comportement », un écriteau bien encadré entre deux colombes.

                                Cadre d’échanges d’idées

Pour Pierre Paul Sawadogo , plus qu’un lieu de divertissement  , ce cadre offert   aux mélomanes , particulièrement à la jeunesse de la région du nord    se veut un lieu d’échanges d’idées. Qui dit échange d’idées  soutient-il,  se prête  au  partage des connaissances,  en un mot à la formation de l’individu   . Il  considère  que ceux qui voient au maquis  un lieu de débauche se trompent  , car où les hommes se rencontrent,   soutient-il ,  de  belles idées se développent pour mettre en forme de belles choses .

                       La gérance à une dame

Qualifiées   source   de  beauté,  d’amour et de   bonté  , les femmes n’avaient pas autre endroit mieux  que  celui de « La Paix  »  pour célébrer à cœur joie  cette journée du 08 mars  qui leur  a été dédiée   .  Le décor  des lieux bien beau et coquette, se collait  bien à la personnalité  de la gent féminine. Et les vedettes du jour ne se sont pas fait prier. Elles  ont fortement communié  à travers des  pas de danses de musiques ancienne et moderne.

                                                100 emplois crées

Les hôtesses n’ont pas eu de repos. Les boissons alcoolisées  tout comme les sucreries ont coulé à flots sur les tables.  Comme pour convaincre de son engagement à accompagner l’émancipation de l’autre moitié du ciel, le promoteur de » La paix « rénové  a confié la gérance des affaires   à une dame . Celle -ci dit mesurer la hauteur de la tâche qui l’attend    au regard du nombre des employés,  environ 100 personnes , permanents et temporaires à manager . Elle dit concentrer toutes ses forces   tout en  priant  Dieu pour être à la hauteur de la mission. Elle n’entend   surtout  pas,   trahir  la confiance à elle accordée par le promoteur

Ambiance bon enfant

Pour cette journée de la femme , jour de la réouverture du maquis « La paix « nouveau look ,  celles à qui l’ honneur a été faite ont passé une  belle  soirée pour se quitter   dans une ambiance bon enfant . Toute chose qui laisse croire  au promoteur  que le début est  aussi  promoteur . il dit souhaiter   que cet état d’esprit  perdure . A propos  du coût de l’investissement et de  la stratégie de  rentabilisation   , le patron des lieux    esquive .  » Le maitre mot c’est d’être au service de la clientèle  » insiste-il .

                    Belle image à la ville de Ouahigouya

Il estime que si les clients sont satisfaits à chaque jour qu’ils seront de passage , le maquis  ne désemplira et tant que les produits sortiront  , il y aura de quoi entretenir l’investissement . » Ce sont les arbres qui poussent lentement, qui sont les plus solides  » se console -t-il .  Un  de ses admirateurs vient à son secours  pour faire remarquer qu’au lieu de s’interroger  sur   le gain  du promoteur  , il faut voir l’apport de ce maquis en termes d’image  à la ville de Ouahigouya  et  surtout sur   la question la  de  lutte contre le chômage  » Employer une centaine de personnes , c’est contribuer à nourrir plusieurs centaines de bouche . Ce maquis » La paix » est une véritable arme comme le chômage » Clame  celui là qui ne tarie d’éloges à l’endroit de « PP »  .

                             Un investissement bien apprécié

Un autre de renchérir qu’un maquis d’un tel standing, on en trouve rarement au Burkina . » Même à Ouagadougou , il va falloir bien fouiller  pour découvrir  un bar dancing d’une telle taille et aussi équipé  » relève-t-il   » Que Dieu couvre le patron d’une santé de fer pour qu’il puisse continuer d’investir , de telles initiatives permettent d’employer ceux qui n’ont pas pu pousser loin leurs études  et qui ont besoin de travailler pour se prendre en charge    » martèle  la gérante .  Le DJ Laurenso  comme il sait bien le faire enfonce le prodada   » Ce maquis rend service à tout le Burkina , je suis venu  de Zogho et je travaillais dans un autre maquis du  patron où je gagnais ma vie . Ce nouveau maquis va certainement renforcer mon activité »  s’en orgueilli-t -il  .

                                               Risquer et innover  

Pour tout dire , le nommé Pierre Paul est porté par  le goût du risque et de l’innovation . Passionné  de maquis , il fait ses choses en grand .  En témoigne  » le maquis les Caraïbes  » au secteur 4 de Ouahigouya dont le cadre est aussi attractif. Que dire   de celui conçu avec de la ferraille de véhicules, en phase de finition  au bord de  la nationale N°2 , précisément dans le village de Sommiaga . Un chef d’œuvre qui ne tardera pas à se dévoiler les jours à venir  .

Faso-nord.info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *