Ouahigouya :l’élu consulaire Amadé Ouédraogo facilite le renforcement de capacités de 120 commerçants.

La salle de réunion de  l’Etablissement Public Communal pour le Développement (EPCD) de Ouahigouya a servi de cadre pour la formation des commerçants de Ouahigouya. Initiée par l’élu consulaire Amadé Ouédraogo, le top de départ de cette série de  renforcement de capacités  a été donné ce vendredi 20 janvier 2017. 

Tout est parti du constat qu’un grand nombre de commerçants de Ouahigouya éprouvent des difficultés dans la gestion de leurs entreprises. C’est  en réponse à ces préoccupations que l’élu consulaire, Amadé Ouédraogo  a initié avec l’appui ministère de la jeunesse et de l’emploi une formation en création et gestion d’entreprises au profit  de ses pairs commerçants.Bon 1.JPG
Elu délégué consulaire du Nord dans la catégorie petit commerce, Amadé Ouedraogo avait en effet inscrit entre autres dans son programme de développement du commerce, le renforcement de capacités des acteurs du secteur privé de la cité de Naaba Kango.  Et comme tout bon élu, il a tenu à cette  première promesse électorale ce vendredi 20 janvier 2017. C’est ainsi qu’une  première phase de renforcements de compétences à débuté au profit de 60 commerçants en  gestion d’entreprise du 20 au 21 janvier 2017. Pour la seconde étape, M. Ouédraogo a promis fermement que 60 autres  bénéficieront d’un module en création d’entreprise les 10, 11,12 février 2017. « Je suis dans le secteur privé depuis mon enfance. Mais le constat  est parfois amer car un grand nombre de commerçants tombent en faillite. Il y en a certains qui ont d’énormes difficultés pour créer leur entreprise. Pour toutes ces raisons, j’ai mis à profit mes relations personnelles pour tenir cette promesse » a soutenu l’élu consulaire.Il a ajouté qu’avec la pertinence de l’idée, il a eu la facilité de convaincre le ministère de la jeunesse et de l’emploi qui a accepté d’appuyer techniquement l’initiative. Pour Ouédraogo Souleymane,  commerçant à Ouahigouya , ce cadre est le bienvenu car un grand nombre d’amis ont de sérieuses difficultés de pérennisation de leurs entreprises, n’en  parlons pas de sa prospérité. De ce fait, cette formation sera certainement une source d’envol et de relance dans leur secteur.  Il n’a pas manqué d’inviter ses frères et sœurs à se conformer aux textes en vigueur, mais aussi à s’acquitter normalement de leurs taxes.

Bon 3.JPG

Pour lui, aucune entreprise ne peut avoir de l’avenir, si son patron tente de contourner les impôts et taxes communales. «Il est préférable pour un commerçant de s’acquitter de ses droits et se battre normalement que de perdre son temps pour fuir les  agents des impôts et autres » a-t-il insisté. Fatoumata Ouédraogo , promotrice de restaurant, les femmes doivent  se départir de l’idée  selon laquelle la femme doit se limité au petit commerce de table. Pour elle,  les  femmes  sont des responsables de familles et assurent des scolarités et bien d’autres dépenses comme des hommes.DSC00916.JPG
Raison pour laquelle, elle a invité les femmes à s’outiller de toutes les notions en la matière pour une vraie prospérité de leurs entreprises. L’initiateur de cette activité, commerçant est revenu sur la contribution du secteur privé dans le développement du pays en les invitants à plus de civisme fiscal. A l’en croire, la commune de Ouahigouya tout comme le Burkina ne connaitra un vrai essor si les contribuables n’acceptent pas jouer pleinement leur rôle dans le rehaussement de l’assiette fiscale.

 

Faso nord info

 

 

 

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *