Ouahigouya : Sainte Marie récompense ses cracks.

 La Salle polyvalente Saint François d’Assise, du lycée  Sainte Marie de Ouahigouya a abrité le jeudi 10 juin 2021, la cérémonie de la 2è édition de l’excellence scolaire dudit Établissement. Tenue sous le parrainage de la Directrice générale du Centre hospitalier universitaire Charles de Gaulle de Ouagadougou, Priscille Cyrille Kaboret /Ouedraogo, la cérémonie vise à créer une  émulation entre les élèves en matière d’excellence.

Promouvoir la formation de la jeune fille , c’est l’objectif que s’est fixé le lycée Sainte Marie de Ouahigouya depuis sa création en 1964. L’organisation de cette deuxième édition de la journée de l’excellence participe à renforcer cette vision. Comme quoi  pour parvenir à l’égalité des sexes, il faut briser l’inégalité dans l’inscription scolaire étant donné que  dans  la société traditionnelle, le garçon était privilégié. 

Premier Établissement privé  d’Enseignement secondaire  de la région du Nord, le lycée  Sainte Marie de  Ouahigouya   se distingue par son organisation, sa discipline, et l’éclat de ses résultats aux différents examens. Comme mieux susciter une saine émulation  au sein des apprenantes, ces deux dernières années, les plus méritantes dans les différentes classes sont  récompensées. Cette année, ce sont les 1ére, les 2éme et les 3éme  de chaque classe qui ont reçu les prix.

                                              Le travail, secret de la réussite

1ére en classe de 6é A avec 19, 04 de moyenne, Djamila K Zoeteyandé s’est aussi hissée au rang de la 1ére de l’ensemble du 1er cycle.  Pour cette jeune élève, son rang est loin d’être un miracle, c’est simplement le prix du travail. La 1ére de la classe de  2nd C, Wendpouiré Marie Reine renchérit « il faut  bosser dur, persévérer, ne jamais céder au découragement ». Ces deux élèves exemplaires partagent la même vision. Pour elles, les études doivent être  l’occupation principale d’un élève, même s’il faut se distraire de temps en temps.

                                            Un exemple de réussite

De nombreuses élèves de cet établissement occupent d’importantes responsabilités dans les différents domaines d’activités à savoir l’administration publique, les organisations internationales, le secteur privé, les ONG et associations etc…. . La marraine de cette deuxième édition, la directrice générale du Centre hospitalier universitaire Charles de           Gaulle de Ouagadougou, Mme Priscille Cyrille Kaboret –Ouédraogo est un pur produit de cet établissement. Pour elle, la particularité du  collège Sainte Mairie, aujourd’hui lycée, c’est sa capacité à innover, à se réadapter à tout moment selon l’évolution de la société. « Je dirai qu’il  y a de l’innovation, de la vision, de l’amour du métier dans ce collège. », apprécie-  t-elle.

                                     Éviter la courte  échelle

Priscille Cyrille  est de la promotion de 1982. Elle  reconnait que le collège  sainte Marie l’a hissé au statut des femmes dignes de ce pays. « A sainte Marie j’ai appris qu’il faut cultiver  la responsabilité, l’endurance, qu’il faut se battre pour s’accomplir soi-même. » confesse-t-elle. Et de clamer avec une fierté bien légitime     « la sainte Marie a fait de moi ce que je suis». La directrice générale du Centre hospitalier universitaire Charles de  Gaulle a invité ses filleules à cultiver l’amour du travail et surtout le  travail bien fait. Elle conseille d’éviter la courte échelle, de  cesser d’être des partisans du moindre effort. L’ultime voie de réussite martèle –t-elle, c’est de  persévérer  dans les études et viser l’excellence. 

                               Ouvert à tous sans distinction de religion

A entendre , le directeur du lycée , l’Abbé Hyacinthe Ouédraogo , la création  de cet établissement depuis 1964  est la preuve que l’Église a bien compris que l’émancipation de la femme passe d’abord par son éducation .  Selon le  directeur,   cette journée prend en compte l’excellence féminine dans tous les domaines de la vie sociale et non uniquement en milieu scolaire.

 Il soutient que  l’être humain doit  exceller dans la formation humaine, intellectuelle et spirituelle. Répétant  que ce lycée  est ouvert à tous sans distinction de religion, il invite les parents d’élèves à venir  inscrire leurs enfants dans cet   établissement où on peut leur apporter non seulement de l’enseignement mais aussi de l’éducation.

                                                                                                           Archange N. Koara

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *