Passoré : La coordination provinciale des femmes au chevet femmes des déplacées

La maison de la femme de Yako a abrité le 12 mars 2020, la célébration en différé du  8 mars, journée internationale de la femme. Cette célébration a été marquée par une remise de vivres et de pagnes aux femmes déplacées installées sur 9 dans la province du Passoré. C’était en présence de la coordonnatrice provinciale des femmes AngéleGuima, du Haut-commissaire de la province du Passoré, Ousmane Balima et des bénéficiaires.

Célébration symbolique, mais plein de sens dans un contexte sécuritaire marqué par  des attaques terroristes et une situation sanitaire dangereuse à cause de l’expansion de la maladie du coronavirus, pourrait-on dire de cette activité de la coordination provinciale des femmes du Passoré. Cette année Angéline Guigma et ses camarades ont pensé  à la situation des femmes déplacées en leur dotant de 5 tonnes vivres composées de maïs , de riz, de haricots et de 99 pagnes de 08 mars . Se pliant à l’observation d’une minute de silence à l’endroit des victimes des attaques terroristes, Angéline Guigma a demandé à ceux et à celles qui ont pu se sauver pour préserver leur vie  à garder le moral au cap et à s’armer de courage.

Affronté la situation avec honneur et dignité

Elle dit être convaincue que cette difficile période prendra fin grâce aux efforts du gouvernement, des  bonnes volontés, des  structures associatives et grâce à la capacité de résilience des victimes et de l’ensemble de la population. Elle a invité l’ensemble des couches sociales à être solidaires avec les personnes déplacées. Elle a particulièrement appelé les femmes à s’impliquer dans toutes les actions promouvant la paix, le vivre ensemble et aux actions de lutte contre le terrorisme. Appréciant le geste de la coordination des femmes du Passoré, les déplacés hommes et femmes ont relevé certaines difficultés qu’elles vivent à travers leur nouveau mode de vie.

Améliorer les conditions de vie des déplacés

Ils disent tous croisés les doigts afin que le Burkina Faso renoue avec sa situation de paix d’antan,  condition sinon qua non du  retour de chaque déplacé dans sa localité. Félicitant pour sa part  la coordination provinciale des femmes, le Haut-commissaire de la province du Passoré, Ousmane Balima a dit avoir soigneusement noté les différentes doléances des déplacés. Il promet que des mesures soient prises en plus de celles déjà déroulées par le gouvernement et ses partenaires pour améliorer la prise en charge des personnes déplacées. Il a demandé l’implication de tous dans la quête  de solutions face à cette épreuve difficile que traverse le pays des hommes intègres. En rappel 9 sites sont installés dans la province du Passoré  regorgeant plus 600 personnes déplacées.

Faso nord info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *