Pénurie d’eau à Ouahigouya : L’ONEA face à un manque à gagner journalier de plus 1000 m3 d’eau

Certains habitants de la ville de Ouahigouya sont confrontés à une pénurie criarde d’eau, passant plusieurs jours sans recueillir la moindre goutte d’eau de leur robinet. Excédés, des habitants du secteur 2 ont été rencontrés le directeur régional de de l’Office Nationale de l’Eau et l’Assainissement(ONEA) Ouahigouya, Eric Ouédraogo pour comprendre la situation

 

Ce mardi 21 mars 2017, il était 10 heures, et nous voilà dans les bureaux du Directeur de l’ONEA Ouahigouya, Eric Ouedraogo. Un groupe de citoyens du secteur 2 de la ville, partis pour comprendre cette longue pénurie qu’ils vivent ces dernières semaines du mois de mars. « Aucune goutte d’eau ne tombe de mon robinet depuis la journée du vendredi 17 mars 2017. Mes veillées sont restées infructueuses » raconte un habitant de la villa 22 de la cité de forces vives Amidou Ouédraogo, le cœur plein d’amertume.  Le directeur, Eric Ouédraogo a salué l’approche de la délégation avant de passer aux explications. Il indiquera   que la ville de  Ouahigouya est une zone de Socle. En un mot la nappe phréatique n’est pas bien fournie d’où l’incapacité de l’ensemble de station de l’ONEA Ouahigouya à satisfaire les besoins de populations en eau.  Il précisera que la ville de Ouahigouya a un besoin journalier minimal de 5000 mètre cubes alors que l’ensemble des productions dessert 4000 mètres cubes jour. Comme potentiel hydraulique, ce sont 27 forages et 13 puits et le barrage de Goinré qui permettent de fournir la denrée rare aux populations. Il déplore aussi le fait que le barrage de Goinré soit occupé par des exploitants agricoles, toute chose qui complique la situation. Eric Ouédraogo fera remarquer que la position géographique de certains secteurs joue négativement sur la pression de l’eau engendrant des moments de coupures prolongées en cas de baisse générale. Pour lui, les zones situées en altitude (zone haute) souffrent de leur position. Il citera certaines parties des secteurs 1, 2 et 12 où l’approvisionnement est très difficile en ce temps de chaleur. La pénurie est moins criarde   à certains endroits des secteurs 10 et 13. En attendant, la mise en eau du barrage de Guitti dans la commune de Séguénégua qui est prévue pour la saison pluvieuse de 2017, le directeur a donc rassuré que des mesures urgentes seront bientôt prises pour optimiser le ravitaillement du liquide précieux à l’endroit de la population.  Le nouveau patron de l’ONEA a plaidé pour la compréhension des citoyens de la ville.Le porte-parole des visiteurs du jour, Hamidou Mandé  a au nom du groupe remercié leur interlocuteur pour ses explications tout en appelant à une prise de mesures dans le sens d’alléger les souffrances des habitants de la cité de Naba-Kango. Il a ajouté que dans la cité de Naaba Kango, certains branchements d’eau comme son secteur ne sont pas adaptés au développement des secteurs. Les vannes d’eau semblent être très exigües par rapport à la croissance démographique du secteur a-t-il ajouté. Le porte parole a conclu en invitant les responsables de l’ONEA à privilégier un meilleur partage de cette denrée rare en adoptant une forme de distribution alternées dans tous les secteurs de la ville.

 

Faso-nord.info      

       

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *