Pénurie d’eau à Ouahigouya : Une marche des femmes affole l’ONEA

image_pdfImprimerimage_printImprimer

Ouahigouya est en proie en ce moment à des coupures intempestives d’eau . Si l’ONEA ouvre les vannes de ces robinets à certains moments pour permettre à certaines parties de la ville de se  ravitailler , d’autres parties sont oubliées . Sont de celles-ci ,  une partie du quartier Oufré au secteur 11,  précisément les habitants du lot T2 . En cet endroit , selon les témoignages des femmes , cela fait trois mois qu’aucune goutte n’est sortie d’un robinet . N’en pouvant plus , les femmes ont décidé de se  déporter  à l’agence de l’ONEA- Ouahigouya pour manifester leur ras-le bol .  A  leur arrivée sur les lieux , les agents de l’ONEA , visiblement irrités leur a réservé un accueil discourtois . ils leur ont adressé des invectives refusant de  les recevoir, avant de se  raviser  .

Nous avons soif

Les femmes disent être venues solliciter de l’ONEA quelle  leur ravitaille de temps en temps le liquide précieux . Selon leurs dires , leurs voisins sont servis à certains moments de la journée , mais leur portion n’en reçoit pas du tout. Elles affirment que    leur interlocuteur qui a été le chef du centre de regroupement  leur  promet d’accéder à leur requête. il a pris la responsabilité sur lui d’étendre le plan de ravitaillement aux plaignantes . un numéro de téléphone leur a été donné pour qu’elles préviennent les services de l’ONEA au cas où elles seront privées d’eau pendant plusieurs jours de suite .   Venu témoigner sa solidarité et son soutien à l’initiative des marcheuses , le coordonnateur de la coordination provinciale de la Coalition contre la vie au chère au Yatenga, Adboul cheik Dramane Ouédraogo a dit regretter l’attitude des responsables de l’ONEA au départ , tendant à dénier aux femmes leur droit de s’exprimer et de revendiquer . il estime que des responsables d’un service public comme l’ONEA au service de la population doivent éviter de tels comportements . il juge inconcevable qu’on prive une population trois mois durant d’ eau et leur refuse le droit de demander des comptes .

Le porte parole de la CCVC présent sur les lieux de la marche pour l’eau des femmes du secteur 11 de Ouahigouya

La CCVC attend donc que l’ONEA résolve  ce problème posé par les marcheuses pour leur permettre de s’occuper  de  leur ménage  et  de  vaquer à leurs occupations . Disant se fier à la promesse donnée par leur interlocuteur , les femmes préviennent que  si elles constatent sa non tenue , elles reviendront encore à l’ONEA .

L’ONEA , un service public , oui ou non

En plus d’en vouloir aux femmes de marcher sur l’agence , des agents  ont refusé aux journalistes l’accès à la cour du service et même de faire des photos. Ces agents pensent-ils que l’agence est une entreprise privée ou un domicile . Le problème de l’ONEA , c’est son refus de communiquer , même quand elle est incapable de remplir son devoir . Ces agents doivent comprendre , qu’ils sont payés par les ressources du peuple et sont à son service . Quand ils sont incapables de le satisfaire , ils doivent  donner   des explications . Aucune structure , aussi important soit   -t- elle ne peut se soustraire de nos jours de cette quête de rendre compte , imprimée par le peuple depuis l’insurrection populaire.

A l’agence  ONEA de Ouahigouya ,on s’irrite sur cette question de pénurie d’eau 

Le problème de la disponibilité en eau est bien connue à Ouahigouya depuis des lustres mais que des agents de l’agence ONEA de Ouahigouya s’emmurent dans leur tour d’ivoire et se refusent de dialoguer , c’est faire injure aux habitants de la ville qui souffre tant de cette pénurie permanente .   Le   “Plus rien ne sera comme avant” qu’on chante  au Burkina doit être bien compris par tout le monde .  Qui a dit que maintenant tout le monde à les yeux ouverts . Comme l’a si bien dit le responsable de la CCVC , s’énerver face à une telle situation reviendrait à dire que soit un il ya un  problème dans la gestion de la  ressource en eau, soit il ya  un problème dans la gestion de ceux qui sont chargés de  sa  gestion  . Dans ce cas , il faut situer les responsabilités .  Photos de l’agence ou pas , tout le monde sait que  c’est  l’agence de l’ONEA – Ouahigouya  qui s’occupe du ravitaillement en eau à la population et  si   çà se trouve qu’il y a des manquements   elle demandera  des comptes  . On ne peut pas se soustraire   de son devoir   en cachant   la vérité à travers le silence et l’énervement

Faso nord info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *