Périmètre Rizicole de Basgouéma au Passoré : Une lueur d’espoir et de nombreuses attentes

A l’occasion de sa tournée pour s’imprégner des réalités du déroulement de la campagne agricole 2021, le ministre de l’Agriculture, des Aménagements hydro-agricoles et de la mécanisation , Salifou Ouédraogo  a fait un tour le mardi 24 aout 2021  sur le site rizicole du village de Basgouema dans la province du Passoré entretenu par le groupement Namanegb-Zanga.

C’est à pas de course au cours de la soirée du mardi 24 aout 2021  que le patron du département de l’Agriculture, Salifou Ouédraogo  et sa délégation ont atterri sur le site rizicole du village de Basgouéma dans la commune de Samba, province du Passoré. Ce site s’étend sur une superficie de 50 ha, emblavée.  Cette surface  dont l’aménagement a été  entamé en 2016-2018 comprend  470 parcelles. C’est un site communautaire destiné à la consommation familiale et à la commercialisation. Fonctionnant sous forme de coopérative, les membres du groupement Namanegb-Zanga  font preuve d’ingéniosité pour bien rentabiliser la superficie  aménagée. 

                                            Organisation et ardeur au travail

Appréciant la bonne physionomie du basfond rizicole, le ministre a adressé ses encouragements aux producteurs  pour leur ardeur au travail et leur sens de l’organisation.            Aménagé et consolidé par des diguettes et des moellons, l’investissement sur ce site est estimé à 13 millions de Fcfa. Tout en témoignant leur reconnaissance aux partenaires qui ont financé  l’exploitation   de ce basfond rizicole, ses occupants  ont adressé au ministre de nombreuses attentes dont la résolution leur permettrait de mieux fructifier leurs activités.  Ils sollicitent entre autres, la réalisation d’une aire de séchage, d’un magasin de stockage, d’une décortiqueuse, de puits à grand diamètre pour l’irrigation. Ils ont exprimé aussi un besoin d’engrais et de matériels de récolte.

                                           Pleuvoir  jusqu’en fin septembre

Disant avoir bien noté   les  doléances, le ministre  a promis de réagir à la limite des possibilités de son département. Appréciant le bilan de la saison d’une manière générale dans cette province,  le directeur provincial de l’agriculture, Kalifa Wend-Doléa Zida,  a fait remarquer que,  son déroulement  présente une lueur d’espoir .

Mais,  il estime qu’il faut que les pluies se poursuivent jusqu’ en fin septembre pour garantir de bonnes récoltes. Le ministre a pour sa part traduit sa fierté de voir de nombreux producteurs adhérer à la  pratique  des nouvelles techniques culturales. Il soutient qu’avec les changements climatiques, il faut nécessairement faire preuve d’innovations et son département s’est engagé  à booster  les producteurs qui s’essayent aux nouvelles pratiques. 

Faso nord info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *