Personnes déplacées au Yatenga : « Actions Afrique » solidaire à travers un don en vivres

La direction provinciale de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire a reçu de la part de l’Association Actions Afrique des vivres au bénéfice des personnes victimes de l’insécurité et qui se sont déplacées dans la ville de Ouahigouya. La céremonie de remise a eu lieu ce mercredi 23 octobre 2019 en présence du préfet de Ouahigouya, Bassanma Ko, représentant  Mme le Haut-commissaire de la province du Yatenga, de la directrice provinciale de la Femme, de la Solidarité nationale, de la famille et de l’Action humanitaire, Mme Sorgho /Ouédraogo Caroline et du représentant de l’Association Actions Afrique, Moctar Keita. 

 

 

 

 

La cours de la direction provinciale de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire, a été envahie par de nombreuses personnes déplacées ce mercredi 23 octobre 2019 aux environs de 9 h 00. Venues de plusieurs localités du Burkina Faso pour trouver refuge à Ouahigouya, à cause des exactions d’individus sans foi, ni loi, ces personnes déplacées ont voulu être témoins de cette cérémonie de remise de vivres à leur endroit. Installés sur des bancs ou assis à même le sol, ces déplacés avaient les yeux rivés sur le stock de vivres composé de 25 sacs de mais de 100 kg, 20 sacs de petit de 100 kg, 20 sacs de riz de 50 kg, 12 bidons d’huile de 20 litres .

Dans sa correspondance adressée à la direction provinciale de la Femme, la responsable de l’Association Actions Afrique, Gisèle Cohen a expliqué le sens de cette dotation en ces termes « Les attaques armées ainsi que l’insécurité dans le sahel ont causé un déplacement massif de personnes fuyants les zones en cause. Plusieurs de ces déplacés internes ont trouvé refuge dans la zone de Ouahigouya et vivent dans des conditions désastreuses. Sensible à cette situation des déplacés, Actions Afrique qui intervient dans la zone, entreprend de venir en appui aux structures de l’Etat pour aider à répondre aux besoins énormes des personnes affectées ».

Le droit à la vie avant tout

Le représentant de l’Association Actions Afrique, au Burkina,  Moctar Keita renchérit en disant que cette structure œuvrant pour le bien-être de la population du Yatenga poursuit sa logique de rester solidaire avec cette population et ses hôtes, traversant actuellement des moments difficiles à cause des attaques des forces du mal. Ces personnes qui ont tout abandonné dans leurs villages pour sauver leurs vies soutient Moctar Keita n’ont pas demandé à vivre cette situation et elles méritent bien des gestes de solidarité de leurs semblables. 

Le premier droit, rappel le porte parole de Actions Afrique, c’est le droit à la vie, et il est du devoir de chaque individu et de toute organisation humanitaire d’aider à sécuriser la vie des citoyens ne serait-ce qu’en leur permettant de s’alimenter. Le droit à l’alimentation fait –t-il remarquer est aussi un droit auquel  l’humanité doit veiller.  En remettant les vivres au Préfet de Ouahigouya, le représentant de Actions Afrique a souhaité que la répartition se fasse dans la transparence et de façon équitable.

Un comité de répartition  

A son tour le préfet de Ouahigouya, Bassanma Ko a témoigné sa reconnaissance à l’endroit de la structure donatrice pour ce soutien à l’Etat à l’endroit des déplacés.  Partageant l’appel du représentant de l’Association Actions Afrique, le Préfet a réaffirmé que la volonté de Mme le Haut-commissaire est que la dotation arrive à la destination indiquée. 

La directrice provinciale de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire, Mme Sorgho /Caroline Ouédraogo   a rassuré que toutes les dispositions seront prises pour garantir une répartition équitable de ces vivres au profit des déplacés. Elle a informé qu’un comité est mis en place pour s’occuper de cette tâche et son travail se fera  dans la transparence et dans l’intérêt des bénéficiaires. Venu de Bourzanga, commune de la province du Bam, il y a de cela 4 mois, Adama Zango, la soixantaine bien sonnée   a pris la parole   pour remercier au nom de tous ses camarades, l’hospitalité de la ville d’accueil, les conditions d’accueils à eux managées par les services de l’action sociale et les gestes de solidarité de la part d’individus et de nombreuses structures.

  Retour paisible dans leurs localités

Pour lui, ce soutien apporté par Actions Afrique contribuera à soulager leurs souffrances et leur va droit au cœur. Tout en traduisant leurs bénédictions pour tous ceux qui courent jour et nuit pour sécuriser le pays ou pour apporter assistance aux déplacés, Adama Zango et ses camarades disent croiser les doigts, implorant le seigneur afin que l’Etat parvienne à vaincre les forces du mal. C’est l’unique condition espèrent-t-ils, qui leur permettra un retour paisible dans leurs localités.

Dame Kadisso Sawadogo, ressortissante de Tongomael a aussi pris la parole pour couvrir Actions Afrique de louanges. Priant également que cette situation d’insécurité prenne fin , le représentant de Actions Afrique, Moctar Keita  a réaffirmé  sa disponibilité à faciliter  toute action que de bonnes volontés à travers le monde voudraient manifester à ceux qui vivent dans le dénuement

Faso nord info

 

 

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *