Plan de riposte contre le covid-19 dans la région du Nord : Une ambulance spéciale médicalisée, un des besoins pressants

Depuis l’apparition de la maladie à coronavirus au Burkina Faso, aucun cas n’a été enregistré pour le moment dans la région du Nord. Les autorités multiplient les initiatives pour que la situation reste telle. Le jeudi 09 avril 2020, le comité régional de gestion des épidémies, présidé par le gouverneur de la région du Nord, Justin Somé s’est réuni pour examiner et valider son plan régional de riposte contre la maladie à coronavirus.

L’élaboration de ce plan régional de riposte a obéi à une analyse sans complaisance de l’état des lieux dans la région du Nord. Si cette localité n’a pas encore enregistré  un seul cas de covid19, sa capacité à faire face à l’épidémie reste en déca des atteintes. Le DR régional de la santé, DR Amado Traoré, vice-président du comité régional de gestion des épidémies  a souligné qu’au niveau des portes d’entrée notamment à Yensé et Nongdoum, les postes de santé fonctionnant à peine ces derniers temps à cause de l’insécurité manquent  de locaux habilités pour prendre en charge où l’isolement d’un cas de covid19.

Insuffisance de formation des agents

Les deux spécialistes de la santé Dr sante et DG du CHUR

Il a relevé l’insuffisance de la formation et du  matériel de protection dédiée aux agents de santé. Autres problèmesmajeurs, le manque de respirateurs  pour la prise en charge des patients, l’absence d’ambulance spéciale médicalisée pour l’évacuation, le manque de laboratoire et de matériel de prélèvement. Pour le directeur régional de la santé au Nord, la riposte contre  cette maladie hautement contagieuse exige la résolution de ces insuffisances. C’est pourquoi ,le comité régional a conçu un plan de riposte depuis le mois de mars 2020, réactualisé tout dernièrement pour prendre en compte les dernières orientations du plan national.

Prévision partielle de 800 millions de FCFA

Au cours de sa communication il a aussi informé que l’ancien site de l’hôpital a été identifié pour accueillir les cas de covid19, si par malheur, la région du Nord venait à en enregistré.Pour que la région du Nord soit capable de booster cette maladie en cas de persistance insiste le DR, le comité régional a identifié 79 activités à mener, inscrites sur le plan régional de riposte d’une durée de 3 mois. Ces activités portent sur la communication, l’acquisition de la  logistique nécessaire, la prise en charge du personnel impliqué dans la gestion de l’épidémie etc.

                                 Les besoins pressants

Le président du comité régional a félicité les populations tout en les invitant à toujours respecter les mesures barrières

 Entre activités  de ce plan, la formation des acteurs en communication de crise, l’acquisition d’une ambulance spéciale médicalisée, l’achat de lits d’hospitalisation et de 8  véhicules   pour les déplacements afférents à la surveillance, l’acquisition de  respirateurs,  du matériel d’examen et de   désinfection, la prise en charge des agents. Le coût de l’ensemble des activités est estimé à 800 millions de FCFA, sans les prévisions retenues par les forces de défense et de sécurité. Membre de la prise en charge des victimes d’une attaque du poste des forces de défense et de sécurité ce 09 avril à Sollé dans la province du Yatenga, celui qui devrait présenter les activités retenues par ces corps de métier n’a pas pu prendre part à la rencontre d’examen et de validation du plan régional. Il se chargera de transmettre son document à l’équipe  d’élaboration du plan. C’est dire donc le montant  de ce plan régional de riposte  connaitra une augmentation avec la prise en compte des activités des FDS.

L’état et les collectivités en premières ligne 

Le chef de fil des collectivités du Nord , Réné Bila Zida engagé à contribuer pour le finance,ent du plan

Au sujet du financement du plan régional de riposte, le gouverneur Justin Somé a cité l’Etat, les collectivités, les partenaires techniques et financiers et les personnes physiques et morales. Il précise que c’est un plan qui se veut participatif et holistique, élaboré  avec  la participation de l’ensemble des couches sociales. Justin Somé se montre optimiste quant au financement de ce plan au regard du  fort élan de solidarité manifesté par de nombreuses personnes et bien de structures depuis l’apparition de la maladie à coronavirus  sur le territoire national.Il se convainc que la santé et le bien-être de la population passent avant tout,et c’est pourquoi il compte sur le sens élevé  de sacrifice de l’ensemble de la population de la région du Nord pour permettre la mise en œuvre de ce plan couvrant  3 mois (mars, avril, mai)

Faso nord info

Partager

faso nord.info

Journal en ligne (site web) d’informations en ligne pour les citoyens Burkinabè et de la diaspora E-mail: fasonord@gmail.com Téléphone : 60 61 81 41/78 92 87 88 Siège : Ouahigouya /Région du Nord/ Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *