Préservation de l’environnement au Passoré : L’appel de Thomas sankara valorisé à Tibin

L’Association « Héritiers et continuateurs de l’œuvre de Thomas Sankara pour l’Environnement »(HCE) a organisé le samedi 30 juillet 2022 en collaboration avec la direction provinciale de l’environnement, de l’économie verte et des changements climatiques du Passoré, une cérémonie de plantation de 100 espèces d’arbres  dans la cours du collège d’enseignement général du village de Tibin.

L’arbre est utile dans la vie de l’homme. En préservent la nature, l’homme se préserve lui-même. Le jour que l’arbre disparaitrait, l’homme aussi disparaitrait » les membres de l’association « Héritiers et continuateurs de l’œuvre de Thomas Sankara pour l’environnement (HCE) » ont fait sien cette interpellation d’un écologiste averti,  la traduisant en acte concret par une plantation d’arbres au CEG du village de Tibin. Voulant faire  de l’arbre , une arme contre l’insécurité alimentaire , les initiateurs ont porté leur préférence sur les espèces fruitières :   Nimiers ,  eucalyptus,  néré,  Cai cédrats, d’acacia, Lianes ,  baobabs , ce sont 100 plantes , la majorité en voie de disparition qui ont été mis sous terre  la cours  du collège  . Soucieux de la survie des arbres, ils comptent sur l’implication des élèves et des parents d’élèves. Et pour renforcer la surveillance,  le conseil villageois de développement y est fortement impliqué d’où la présidence de son président.

Porte-parole du coordonnateur de l’association HCF Aimé Doulkoum, Lazare Doulkoum a fait savoir que  l’avancée du désert constitue une force menace pour la vie des êtres humains et  la meilleure réponse  est d’accentuer le  reboisement. Il faut le faire utilement conseille-t-il, en assurant l’entretien.

Il rassure que sa structure prendra toutes les dispositions  pour que  les espèces  plantées grandissent et servent à la communauté. Pour lui,  la meilleure manière pour  rendre hommage au guide de la révolution Burkinabé Thomas Sankara est de  perpétuer sa vision et ses actions.

En claire, HCF entend poursuivre l’appel de Thomas d’ériger un bosquet dans chaque village.  

L’élève Constantine Doulkoum et le président des parents d’élèves Rasmané Sawadogo ont tous salué l’initiative de cette association engagée à promouvoir la vision de l’icône de la révolution burkinabé dans le secteur de l’environnement. Ils s’engagent à faire de l’entretien des arbres plantés leur affaire.

FASO NORD INFO

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *