Présidence de la Fédération Nationale des Groupements Naam : La confiance renouvelée à Joël Nomwendé Ouédraogo

es membres de  la  Nédération Nationale des Groupements Naam( FNGN) ont organisé  leur  première Assemblée Générale de l’année 2018 ,  le 27 octobre dernier à la salle de conférences de la dite structure . Cette assemblée générale a été marquée par l’alignement de la Fédération à la nouvelle loi  064-2015/CNT portant liberté d’association au Burkina Faso , le renouvellement du bureau , l’examen de nouvelles demandes d’adhésions etc.

 

Organisation d’envergure sous -régionale basée à Ouahigouya  , la Fédération Nationale des Groupements Naam  au service du monde paysan depuis 1978   reste toujours attachée  à  la bonne  gouvernance administrative . C’est pourquoi , elle s’est attachée  les services d’un consultant afin d’harmoniser ses statuts et règlement intérieur à la loi 064-2015/CNT/ portant liberté d’association au Burkina Faso . Sous les conseils avisés de l’expert en question, Edmond Kasoni, les membres de la fédération ont examiné et adopté  les nouveaux documents régissant le fonctionnement de leur maison commune .  « Nous sommes venus accompagner la Fédération nationale des  groupements Naam afin qu’elle  se dote d’un  nouveau récépissé  conformément à la loi 064. Il y a maintenant un guichet unique chargé de suivre les associations en vue de la conformer à la nouvelle législation. Le 31 décembre 2018 en est le délai de mise en œuvre de ladite loi  » a expliqué le consultant .

                                 Un bureau fort  de 16 membres

 

Autre temps fort   de cette assemblée générale , le renouvellement du bureau de la fédération . Après un tour d’horizon sur la vie de la fédération ces dernières années ,  le président sortant , Joël N.Ouédraogo a été reconduit à son poste . Le nouveau bureau dont il a la charge du management compte  16 membres pour un mandat de trois ans . L’ensemble des participants ont traduit leur engagement  à travailler à coté du président  dans la loyauté et le respect mutuel . La grande famille de la fédération a réaffirmé son attachement au respect de certaines valeurs cardinales à savoir la solidarité , le sens du sacrifice , l’amour du travail ; le sens du partage ,le goût  de la créativité et de l’innovation . Comme pour certifier que la Fédération continue de charmer le monde paysan , l’assemblée générale a examiné  des nouvelles demandes d’adhésion venant de diverses régions du Burkina . La volonté de capitaliser les acquis de la fédération, l’engagement à ériger le centre de formation agro-sylvo-pastorale à Gourcy , La nécessité de mener la réflexion sur le processus de la création de la fondation Bernard Lédéa Ouédraogo, l’importance de dynamiser les unions , les inter-unions et les groupements ont été traduites au cour de cette assemblée générale.

                                     Libérer son génie créateur

Le président Joël Ouédraogo a pour sa part traduit sa reconnaissance et ses félicitations à l’ensemble des membres pour leur forte contribution à la réussite de la célébration des journées d’hommage à Bernard Lédéa Ouédraogo. il s’est engagé également à travailler à mériter la confiance renouvelée en  sa personne à la tète de la fédération . il a relevé que le contexte sécuritaire au Burkina Faso , assombri par les attaques terroristes constituent un frein à la mobilisation des ressources . Des partenaires se rechignent à venir aux pays des Hommes intègres. Une situation qui met certains projets en souffrance. Malgré cet état de fait , le président n’entend  pas  croiser les bras et se morfondre , il pense que c’est pendant les périodes difficiles qu’on faut libérer son génie créateur . Une conviction que Joël N Ouédraogo entend partager avec l’ensemble des membres de son équipe.

                                 

Faso nord info

 

 

 

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *