Présidentielle de 2020 au Burkina : Le candidat Gilbert Noel Ouédraogo pardonne ses « incendiaires »

image_pdfImprimerimage_printImprimer

 Une délégation du Bureau Politique National (BNP) de l’Alliance pour  la Démocratie  et la  Fédération, Rassemblement Démocratique Africain (ADF RDA), dirigée par Gilbert Noel Ouédraogo  a tenu un meeting de remerciement aux  militants du Yatenga ce samedi 13 avril 2109 à Ouahigouya. Cette rencontre a permis  au candidat du parti au compte de la présidentielle de 2020 de traduire ses reconnaissances aux  sympathisants et militants du parti.

 

Accueilli à l’entrée de la ville de Ouahigouya par des militants à motos, le candidat de l’ADF RDA, Gilbert Noel Ouédraogo  et sa délégation ont pris la direction du palais du Yatenga Naaba, sa majesté Naaba Kiiba. La délégation du parti de l’éléphant est allée traduire ses reconnaissances au roi du Yatenga pour son soutien avant de rejoindre la résidence de feu Gérard Kango Ouédraogo , lieu de cette rencontre. Attendu durant  deux heures par les caciques du parti, c’est à 16 heures 30 minutes que la délégation a mis pied dans la résidence familiale sous escorte policière et des militants motorisés. Selon le président du parti, c’est  un devoir pour lui  de traduire ses reconnaissances aux militants pour la fidélité constante au parti mais aussi pour le choix de sa personne comme porte étendard du parti pour la présidentielle de 2020 au Burkina

 Reconnaissance et appel à l’engagement autour du partir

Houdou Ouédrogo du bureau fédéral provincial du parti, Saouadogo Saidou, Sg intérimaire ; les députés Noufou Ouédraogo et Marie Rose Sawadogo , Étienne Ouédraogo, président du comité d’organisation du congrès, Sidiki Belem, ancien député et membre du BPN  sont les  icônes de parti de l’éléphant qui ont  défilé au micro  pour remercier les militants pour la mobilisation, et la participation au congrès des 30 et 31 mars 2019 à Bobo Dioulasso. L’essentiel de leurs messages se résument  aux encouragements et à l’invite aux militants à s’engager pour le renforcement de la base. Pour Etienne Ouédraogo,  l’accès à  Kossyam  passe par l’engagement de chaque militant à travailler à élargir les bases du parti de l’éléphant . Comme s’il invitait l’ensemble des fils du Yatenga à soutenir Gilbert Noel Ouédraogo , il déclare  que ce dernier  est  l’unique fils du Yatenga à oser se présenter à une présidentielle au Burkina . «Si vous portez votre choix sur GNO, c’est le Yatenga vous avez honoré. Un autre soleil se lève pour nous et soyons solidaire autour de sa candidature » a martelé  Etienne Ouédraogo.

 Le candidat GNO, homme qui pardonne même  « les incendiaires » de son domicile

Visiblement très ragaillardi par la confiance portée sur lui pour 2020 et la fidélité des militants, le fils du duc du Yatenga après son bain de foule a esquissé quelques pas de danses de liwaga . Les artistes du jour ont été arrosés de billets de banque . Pour planter le décor,  il a indique que les bonnes choses se font  à leur temps. A l’adresse de militants, Gilbert  a rappelé que  l’heure n’est plus aux tergiversations mais au travail pour la consolidation de la  base. Et c’est à cette condition que l’éléphant déposera ses valises à kossyam au soir de la présidentielle de 2020. « Je vous averti  que le combat sera difficile et seul les courageux tiendront. Tout militant qui n’est convaincu doit bien serrer la ceinture. Nous avons été victimes  de notre manière de s’’engager en  politique, mais ceux qui savent comprendront qu’en tout chose, il faut s’armer avant de combattre. Si nous avons opté de chercher le fauteuil, c’est que l’éléphant a grandi et ce n’est que par vous militants convaincus et engagés pour le parti du mon feu père Gerard Kango Ouédraogo » a t-il indiqué . Pour terminer, il a souligné qu’il est un homme de pardon et il pardonne à priori ceux qui ont incendié ses domiciles pour sa position politique.

Le retour de député SidiKi Belem

Grand harangueur de foule   au sein de l’ADF/RDA, l’ancien  député Sidiki Belem qui a brillé par ses absences à certaines grandes occasions du parti était présent à ce meeting de remerciement . Présent au congrès de désignation à Bobo Dioulasso  de son président de parti comme candidat à l’élection présidentielle 2020 , Sidiki Belem dans un speech bien enrobé rassuré à ses anciens camarades qu’il est, reste  et demeure accroché sur la trompe  de l’éléphant .

Faso-nord.info

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *